Constat de dégats dans une station d'Anacamptis coriophora

A utiliser pour poster et consulter des informations dédiées à la protection des espèces.
Les questions et les dialogues sont les bienvenues.

Règles du forum

A utiliser pour poster et consulter des informations dédiées à la protection des espèces.
Les questions et les dialogues sont les bienvenues.

Constat de dégats dans une station d'Anacamptis coriophora

Messagede Daniel » 12 Juin 2018 17:45

Je suis passé samedi matin dernier 9 juin, avant de rejoindre une sortie géologique, sur une célèbre station avec une importante population sur un espace assez limité d'Anacamptis coriophora fragrans sur un site touristique très fréquenté des environs de Valence.

C'était la fin de la floraison, mais j'ai néanmoins pu faire quelques photos sur les dernières fleurs en haut d'épi.
2018-06-12 coriophora883-912 (C)r.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2018-06-12 coriophora883-912 (C)r.jpg (196.95 Kio) Vu 223 fois

Sur un petit pied Novoflex, j'ai utilisé le focus bracketing de l'olympus Em5II
Le vent n'était pas trop handicapant.
2018-06-12 coriophora973-002 (C)recR.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2018-06-12 coriophora973-002 (C)recR.jpg (193.01 Kio) Vu 223 fois

Malheureusement, j'ai repéré de nombreux trous qui correspondaient à des emplacements de ces orchidées. Il y restait mème parfois une tige coupée. Manifestement, il s'agit de prélèvements, mais sont ils dus à des animaux (des sangliers... ) ou à des humains?
et pour les humains s'agirait il de consommateurs de salep ou de transplanteurs vers d'autres stations?
Je peux juste dire qu'il n'y a pas d'empreintes nettes, mais que les tubercules seuls sont bien ciblés. Par contre, l'arrachage est mal fait avec des tiges laissées en place.
Cela serait plus en faveur d'amateurs de salep. D'autant qu'il n'y a pas eu d'annonce d'éventuelle dérogation pour une transplantation et les prélèvements sont vraiment mal réalisés.
TrouCorioP6091004r256.jpg
Exif et Meta MicroCartouche TrouCorioP6091004r256.jpg (255.43 Kio) Vu 222 fois

C'est très déplorable car cette espèce est protégée nationalement sous le nom d'Orchis coriophora

Cette observation pose le problème de la meilleure méthode de protection: faut il informer ou cacher?
En l’occurrence le site est très fréquenté tant par des promeneurs et pique niqueurs que par des orchidophiles.
Il y a une protection comme znieff et des panneaux d'information
Malgré tout, il reste de la pédagogie à faire...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5050
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Constat de dégats dans une station d'Anacamptis coriophora

Messagede YVES50 » 12 Juin 2018 18:16

Tes photos sont belles, Daniel.
Daniel a écrit:Cela serait plus en faveur d'amateurs de salep


Je ne connais pas cette notion "salep" Pourrais-tu nous en dire davantage ?
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 2097
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Re: Constat de dégats dans une station d'Anacamptis coriophora

Messagede André » 12 Juin 2018 19:20

Bonjour à tous, Daniel

J'ai plusieurs fois constaté de ces dégradations de stations d'orchidées dans les Vosges :particulièrement dans des tourbières. Dernièrement, c'est dans le Var dans une station de Serapias que j'ai vu de ces dégâts.

serapias_et_sangliers.jpg
Exif et Meta MicroCartouche serapias_et_sangliers.jpg (142.97 Kio) Vu 192 fois

Comme tu l'as constaté, il reste souvent une hampe florale près des trous .
L'enquête menée dans les Vosges avait conclue à des dégâts de sanglers, certainement amateur des bulbes.
Les dégâts dans le Var font également penser à des sangliers car le terrain a pas mal été chahuté alors que dans les tourbières vosgiennes, il n'y avait que des trous avec la hampe florale laissée au bord.

Je trouve ces photos d'Anacamptis coriophora superbes !
Amicalement
André Advocat

Logiciels:Microcartouche outil indispensable développé par Christian Aubert,Photoshop,Neatimage,Helicon

Le Naturaliste...le forum le plus regardé dans les terriers!
Avatar de l’utilisateur
André
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 8801
Inscription: 28 Aoû 2007 22:12
Localisation: Citoyen du monde-Europe

Re: Constat de dégats dans une station d'Anacamptis coriophora

Messagede Daniel » 12 Juin 2018 20:19

Yves,
Le salep correspond à une préparation turque à partir de tubercules d'orchidées. Cela désigne à la fois la farine faite à partir des tubercules et une boisson que l'on confectionne en mélangeant cette farine avec du sucre et de la cannelle dans du lait.
Cette boisson est réputée aphrodisiaque en vertu de l'antique théorie des signatures et de la ressemblance repérée dès l'antiquité entre les tubercules et les testicules.
Je ne sais pas si le salep vendu actuellement en Turquie est encore à base d'orchidées ou est réalisé avec un succédané du genre amidon...

André,
ton témoignage est tout à fait similaire à ce que j'ai vu.
je n'ai peut être pas assez cherché pour voir des traces de sanglier.
Mais effectivement la hampe florale laissée est en faveur de leur action.
Ils peuvent avoir une activité nocturne mème dans des lieux très fréquentés le jour.

Reste à espérer que ces sangliers laissent des orchidées à observer pour les naturalistes!
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5050
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Constat de dégats dans une station d'Anacamptis coriophora

Messagede 6le20 » 13 Juin 2018 07:32

Bonjour à tous !

Bravo Daniel, tes images sont magnifiques !

Daniel a écrit:Cette observation pose le problème de la meilleure méthode de protection: faut il informer ou cacher?

Pour ma part, il y a bien des années que j'ai choisi de dissimuler mes stations pour les espèces sensibles en restant vague quant à leur localisation précise. Le mercantilisme stimulé par certains labo met bien des espèces en danger, tout comme ceux qui collectent pour vendre aux collectionneurs, ou encore ceux qui ravagent pour faire des huiles essentielles..., etc...

Les déprédations causés par les sanglochons montrent bien qu'il existe déjà des pressions naturelles dans le peu de milieux que l'homme laisse se reconstituer en paix...
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2462
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain


Retourner vers Biodiversité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités