Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Tout ce qui concerne les manipulations et traitement d'images (numériques et pourquoi pas argentiques !)
Règles du forum
Tout ce qui concerne les manipulations et traitement d'images (numériques et pourquoi pas argentiques !)

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede PierreH » 09 Juin 2011 08:23

Bonjour,

voila les cas où j'utilise le format TIFF :
- après travail sur une image RAW : je la sauve en premier en TIFF avant de la passer en JPEG
- ou en résultat d'un stacking à partir de JPEG à la compression minimale.
Il n'existe pas de boitier qui sauve directement en TIFF, cela n'a aucun intérêt par rapport au RAW.
Microscopes Zeiss WL, CP, DIC, épifluo, épiscopie HD, obj. Neofluar Phase, Plan-Neofluar 63, Optovar, écl. LED Seoul P4 3W
Stéréomic. Leica MZ12.5 Combi 3 Planapo 1x 2x, OPD Planapo 10x, écl. Schott KL1500LCD. Leica M3Z Plan Type S
Terrain Open University McArthur LED, Nikon Naturescope Mini, Emoscop SME LED, Belomo x10
Photomacroscope agrand. Kaiser modifié, Luminar 16mm, Apo-Rodagon N 50mm 2.8, Nikon CF 10 & 20x Plan EPI
APN Canon 450D téléc. USB, Fuji X10 Raynox DCR-250
Avatar de l’utilisateur
PierreH
membre
membre
 
Messages: 3121
Inscription: 13 Sep 2007 13:21
Localisation: Buzet-sur-Tarn près Toulouse
Prénom: Pierre

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Fredlab » 09 Juin 2011 08:32

Hello
Christian a écrit:
Fred a écrit:On peut parfaitement comprendre qu'en astro, un "pixel" doit garder son intégrité et que le JPEG en est incapable.

Et pourquoi pas en microscopie ?

Oui bien sûr, mais je reprenais les propos de Michel, en astro on a des points discontinus qu'il faut enregistrer et la compression JPEG arrive parfois à quasi les effacer (les rendre plus diffus). Je pense qu'en microscopie, la problématique est un peu différente, même si effectivement, pour résoudre les perles de Surirella, chaque pixel compte (mais perso, je n'ai pas le matériel pour). Disons que l'on prend des sujets qui présentent des zones de contraste plus étendues que des étoiles.

Christian a écrit:
Fred a écrit:Au-delà du RAW, le TIFF est sans doute aussi intéressant.

Bien sûr puisqu'il est sensé conserver l'intégralité des informations du cliché proprement dit, mais sans retour sur les infos de l'appareil !

C'est ce que je disais, le TIFF n'est pas destructif, mais il est interprété... pour moi, en rapport avec ma pratique, il ne présente pas d'intérêt.

@François : merci pour l'info à propos des Panasonic qui proposent du RAW. De mémoire, je dirais que Nikon avec ses bridges propose des sorties en TIFF... mais un survol rapide de ce qui se fait en ce moment, montre qu'effectivement, les boitiers qui proposent du RAW ne sont plus si rares (je ne parle pas des compacts "bas de gamme")
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9525
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Daniel » 09 Juin 2011 08:40

Bonjour,
sur le problème des formats de fichiers, je renverrais à la lecture des manuels de photographie numérique de Bouillot ou de Freeman. Mais il a déja eu pas mal de rappels dans ce fil...

Le format TIF est encore utilisé en édition car ses modes de compression sont normalement non destructeurs à la différence de l'algorithme du format JPEG et il est proposé à l'enregistrement sur mes boitiers reflex Nikon mème les plus récents(Fred l'a dit pour le D700)
Il peut être utile pour des traitements nécessitant plusieurs écritures successives du fichiers car il n'y aura pas ainsi de dégradation comme en JPEG. (cf message de Pierre. Pour moi, le logiciel stéréophotomaker enregistre ainsi les images intermédiaires en TIF quel que soit le format de départ des images.)
Ce format a aussi l'avantage d'être plus ouvert que les formats Raw car porté dans le domaine public en 1992 par Adobe. Mais il présente de nombreuses variables parfois propriétaires, ce qui rend parfois sa lecture impossible entre certains systèmes
(Ainsi Maraussan écrit avoir un règlage de compression en TIF ce qui indiquerait une variante destructrice
Tag Image File Format est paramétrable lors de l'enregistrement, tel le taux de compression (via l'option Best Compression to Best Quality), mais que je laisse en général à la valeur option de base 75%.
Il semble que certains fichiers au format TIF peuvent âvoir été compressé avec l'agorithme JPEG! de la mème façon que des fichiers PDF peuvent contenir des parties JPEG).
Surtout, les fichiers TIF sont très lourds et cela limite l'autonomie des cartes par rapport au JPEG, tout en n'apportant aucun avantage pour ceux qui travaillent en raw.
Donc je n'utilise pas le format TIF à la prise de vue. Il est juste utilisé lors de certains traitements pour éviter des pertes aux étapes intermédiaires.

Je dois avouer que je n'utilise le raw Nikon ou .NEF que pour des images dont je sais qu'elles vont nécessiter un post traitement important ou pour des images qui me semblent précieuses.

En travail courant, le JPEG haute qualité (le moins compressé) fourni par le boitier donne des résultats satisfaisants et suffit pour la majorité des images documentaires. Cela me permet d'avoir plus d'autonomie et cela limite le travail de post traitement (il est possible de communiquer le fichier sans l'avoir ouvert avec un logiciel spécialisé).
Il faut noter également que plusieurs logiciels de panoramique ou de zedification ne travaillent qu'avec du jpeg (vraisemblablement pour allèger les mémoires)
Il faut penser aussi à l'archivage: notre activité photographique génère énormément de données à stocker. Il sera plus facile de les gèrer et de les dupliquer si elles occupent moins de volume. Dans cette optique également, il vaut mieux des formats ouverts et répandus dont on est sur de pouvoir les lire longtemps comme le JPG. (j'espère néanmoins que les NEF nikon seront accessibles sur les machines et logiciels futurs.)
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Fredlab » 09 Juin 2011 08:52

Re
PierreH a écrit:voila les cas où j'utilise le format TIFF :
- après travail sur une image RAW : je la sauve en premier en TIFF avant de la passer en JPEG

Tu fais comme certains photographes, mais perso, j'ai un peu du mal à comprendre l'intérêt du passage par le TIFF. On conserve les bits du RAW mais pour ma part, quand j'ai dématricé avec CaptureNX, retouché la bdb et l'expo (au besoin), je sauvegarde en JPEG (compression minimale) car les retouches que je fais par la suite (toshop) ne nécessite pas à mon sens d'avoir toutes les infos d'origine.
Enfin, c'est comme ça que je fais en ce moment... si ça se trouve, traiter avec toshop du TIFF, c'est bien mieux.

PierreH a écrit:- ou en résultat d'un stacking à partir de JPEG à la compression minimale.

C'est curieux comme démarche.

PierreH a écrit:Il n'existe pas de boitier qui sauve directement en TIFF, cela n'a aucun intérêt par rapport au RAW.

Là aussi, il y a peut-être incompréhension sur le "directement" mais je le redis, mon Nikon D700 permet de récupérer des TIFF (à la place d'un RAW ou d'un JPEG)

Edit : ce fil est réactif, le temps de taper un message et hop, il y a des posts en plus...
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9525
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede PierreH » 09 Juin 2011 10:25

J'aurais dû dire "il n'y a pas de boitier qui sauve en TIFF à ma connaissance " ! Je me suis donc trompé.
Je sauve en TIFF après stacking de JPEG pour les mêmes raisons que Daniel : n'avoir aucune destruction d'informations dans le fichier résultant.
Et je ne fais pas de stacking de RAW pour des raisons de puissance informatique disponible limitée.
Microscopes Zeiss WL, CP, DIC, épifluo, épiscopie HD, obj. Neofluar Phase, Plan-Neofluar 63, Optovar, écl. LED Seoul P4 3W
Stéréomic. Leica MZ12.5 Combi 3 Planapo 1x 2x, OPD Planapo 10x, écl. Schott KL1500LCD. Leica M3Z Plan Type S
Terrain Open University McArthur LED, Nikon Naturescope Mini, Emoscop SME LED, Belomo x10
Photomacroscope agrand. Kaiser modifié, Luminar 16mm, Apo-Rodagon N 50mm 2.8, Nikon CF 10 & 20x Plan EPI
APN Canon 450D téléc. USB, Fuji X10 Raynox DCR-250
Avatar de l’utilisateur
PierreH
membre
membre
 
Messages: 3121
Inscription: 13 Sep 2007 13:21
Localisation: Buzet-sur-Tarn près Toulouse
Prénom: Pierre

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Fredlab » 09 Juin 2011 10:38

Re
PierreH a écrit:J'aurais dû dire "il n'y a pas de boitier qui sauve en TIFF à ma connaissance " ! Je me suis donc trompé.

nous faisons tous ce genre d'erreur :D

PierreH a écrit:Je sauve en TIFF après stacking de JPEG pour les mêmes raisons que Daniel : n'avoir aucune destruction d'informations dans le fichier résultant.

OK, je comprends, mais dans les faits as-tu vu des différences entre un TIFF et un JPEG compression minimale ?
(quand j'efface à grand renfort de coups de tampon les nombreuses cochonneries laissées par les taches sur le capteur, je bosse souvent à plus de 200 % en visualisation et honnêtement, je ne vois pas la dégradation liée au JPEG)

PierreH a écrit:Et je ne fais pas de stacking de RAW pour des raisons de puissance informatique disponible limitée.

Finalement, existe-t-il un logiciel qui stacke des RAW ? (mon Zerene Stacker ne le fait pas avec les NEF de mon D700... je n'ai plus accès à Helicon Focus et pour Combine Z, il faudrait que je change de plateforme de travail)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9525
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Maraussan » 09 Juin 2011 10:55

Bonjour,
on oublie de dire que TIFF en lui-même n'est PAS un format, ni même un algorithme.
C'est une boite de travail.
Tout dépends du logiciel d'enregistrement, et de ce que l'on veut faire du document plus tard.
Certains bidouille des photos de paysages...
D'autres font effectuer des analyses graphiques de "dépistage d'informations", comme avec Zeiss AxioVision.

Si vous regarder les paramètres d'enregistrement d'une image sous "format TIFF" de l'excellent logiciel IrfanView, on comprends mieux les infinies possibilités.
Noter que cette fenètre IrfanView ne permet pas de gérer le taux de compression éventuel.

Options TIFF.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Options TIFF.jpg (37.79 Kio) Vu 3027 fois


Les options TIFF sont encore différentes dans AxioVision, ou ScopePhoto.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4318
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede PierreH » 09 Juin 2011 10:57

Fredlab a écrit:OK, je comprends, mais dans les faits as-tu vu des différences entre un TIFF et un JPEG compression minimale ?
(quand j'efface à grand renfort de coups de tampon les nombreuses cochonneries laissées par les taches sur le capteur, je bosse souvent à plus de 200 % en visualisation et honnêtement, je ne vois pas la dégradation liée au JPEG)


Je n'ai pas cherché à comparer : je le fais par principe, étant sûr que le TIFF n'est pas destructif.
Microscopes Zeiss WL, CP, DIC, épifluo, épiscopie HD, obj. Neofluar Phase, Plan-Neofluar 63, Optovar, écl. LED Seoul P4 3W
Stéréomic. Leica MZ12.5 Combi 3 Planapo 1x 2x, OPD Planapo 10x, écl. Schott KL1500LCD. Leica M3Z Plan Type S
Terrain Open University McArthur LED, Nikon Naturescope Mini, Emoscop SME LED, Belomo x10
Photomacroscope agrand. Kaiser modifié, Luminar 16mm, Apo-Rodagon N 50mm 2.8, Nikon CF 10 & 20x Plan EPI
APN Canon 450D téléc. USB, Fuji X10 Raynox DCR-250
Avatar de l’utilisateur
PierreH
membre
membre
 
Messages: 3121
Inscription: 13 Sep 2007 13:21
Localisation: Buzet-sur-Tarn près Toulouse
Prénom: Pierre

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Fredlab » 09 Juin 2011 11:14

Hello
Maraussan a écrit:on oublie de dire que TIFF en lui-même n'est PAS un format, ni même un algorithme.
C'est une boite de travail.
Tout dépends du logiciel d'enregistrement, et de ce que l'on veut faire du document plus tard.
Certains bidouille des photos de paysages...

Pas mal comme idée... on peut ajouter qu'avec toshop, le format TIFF permet de sauvegarder les calques.

Quand tu évoques des bidouilles sur les paysages, ça me fait penser que quand je fais des pano avec Autopano, je pars des NEF, la machine mouline et au moment de la sauvegarde, je sors un JPEG (mais bon, vous connaissez ma tendance à l'excès - du genre plus de 150 clichés de 12 Mpx assemblés pour un pano de 284 millions de pixels)... j'avais essayé d'autres formats, plus ou moins compréhensibles et lisibles par toshop, mais je ne sais plus si j'ai essayé le TIFF... enfin, dans le cas du pano sus-cité, je n'ose pas imaginer le poids du TIFF correspondant :shock: (en JPEG, il fait 66 Mo)

PierreH a écrit:
Fredlab a écrit:OK, je comprends, mais dans les faits as-tu vu des différences entre un TIFF et un JPEG compression minimale ?

Je n'ai pas cherché à comparer : je le fais par principe, étant sûr que le TIFF n'est pas destructif.

lol 8-)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9525
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Travailler en RAW ? (avantages, logiciels, etc ...)

Messagede Daniel » 09 Juin 2011 11:27

En Général, un algorithme non destructif comme LZW est utilisé en TIF pour réduire le poids du fichier sans perte de qualité.

Utiliser une compression JPEG dans un format TIF revient à perdre l'intèrèt du TIF... (et à tromper les utilisateurs!)

A retenir: il faut bien inspecter les options des logiciels utilisés, mème les plus simples comme Irfanview!
(Heureusement, il semble que par défaut, les .TIF ne soient pas compressés par irfanview. Une compression LZW optimiserait néanmoins sans dommage leur volume pour un utilisateur avisé.)
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

PrécédenteSuivante

Retourner vers Traitement des images

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités