ASPLANCHNA : un rotifère "aberrant"


Crustacés planctoniques et autres micrométazoaires observés au microscope (rotifères, tardigrades, etc ...)

Règles du forum

Crustacés planctoniques et autres micrométazoaires observés au microscope

ASPLANCHNA : un rotifère "aberrant"

Messagede YVES22 » 25 Sep 2021 16:47

Bonjour à tous.

Dans la petite famille des asplanchnidés, je vous avais déjà présenté ASPLANCHNOPUS multiceps, ces rotifères bizarres qui n'ont pas d'intestin :grat: :

http://www.lenaturaliste.net/forum/viewtopic.php?f=186&t=23961&p=132740&hilit=asplanchnopus#p132740

Voici un genre très voisin qui ne se distingue du précédent que par l'absence de pied ; d'autre part sa couronne ciliaire ne lui sert ni à la reptation, ni à l'alimentation !!! ASPLANCHNA intermedia est donc quasiment statique ; la partie apicales est riches en organes ( plasmodes ) et cils sensible et au contact d'une proie, c'est le mastax incudé ( préhenseur, caractéristique de la famille ) dont la pince formée par les 2 ramus hypertrophiés vient se saisir de la proie ( souvent d'autres rotifères ) et l'entrainer dans un estomac entièrement cilié. Les parties solides et non digérées forment des sortes de pelotes qui sont à leur tour expulsées vers la bouche par retournement à 180° du mastax...
Les RAMUS hypertrophiés sont "en forme de corne de gazelle ou de serpe dentée" ( dixit De Beauchamp ) et leurs différentes formes caractérisent une quinzaine d'espèce différentes.
Sur les clichés suivants on distingue les yeux latéraux; il existerait un 3ème oeil, retrocérébral, mais qui ne se colore que si la bestiole se nourrit de flagellés verts :o

ROT_asplanchna_intermedia_2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche ROT_asplanchna_intermedia_2.jpg (205.38 Kio) Vu 903 fois

ROT_asplanchna_intermedia_1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche ROT_asplanchna_intermedia_1.jpg (121.84 Kio) Vu 904 fois

ROT_asplanchna_intermedia_4.jpg
Exif et Meta MicroCartouche ROT_asplanchna_intermedia_4.jpg (235.44 Kio) Vu 905 fois

ROT_asplanchna_intermedia_5.jpg
Exif et Meta MicroCartouche ROT_asplanchna_intermedia_5.jpg (200.25 Kio) Vu 905 fois
Fichiers joints
ROT_asplanchna_intermedia_6.jpg
Exif et Meta MicroCartouche ROT_asplanchna_intermedia_6.jpg (242.97 Kio) Vu 905 fois
Cordialement. Yves ( celui des Côtes d'Armor ).
_____________________________________________________________________________________________________________
Micro 1 : LEICA DMRB optiques PL APO / DIC ; cam DIGIRETINA 16 --- Micro 2 : LEICA DMRP Ph 1-2-3 et Pol. ; cam LEICA DFC420 --- Micro "de voyage" : NACHET NS200 ; Cam géné 5Mp --- Bino : KYOWA ; cam Industrial Digital 5Mp
En collection NACHET : une quarantaine de micros ; 1850 jusqu'en 1960
Avatar de l’utilisateur
YVES22
membre
membre
 
Messages: 1093
Inscription: 03 Jan 2017 23:24
Localisation: Côtes d' Armor
Prénom: Yves

Re: ASPLANCHNA : un rotifère "aberrant"

Messagede YVES22 » 25 Sep 2021 17:23

ASPLANCHNA intermedia :
apparemment ma première vidéo n'est pas passée ( peut-être souci avec mon VPN ?) ; pour la peine, vous avez le droit
à deux vidéos :hit: ( c'est ça ou "Joséphine Ange gardien" :mrgreen: ).


Cordialement. Yves ( celui des Côtes d'Armor ).
_____________________________________________________________________________________________________________
Micro 1 : LEICA DMRB optiques PL APO / DIC ; cam DIGIRETINA 16 --- Micro 2 : LEICA DMRP Ph 1-2-3 et Pol. ; cam LEICA DFC420 --- Micro "de voyage" : NACHET NS200 ; Cam géné 5Mp --- Bino : KYOWA ; cam Industrial Digital 5Mp
En collection NACHET : une quarantaine de micros ; 1850 jusqu'en 1960
Avatar de l’utilisateur
YVES22
membre
membre
 
Messages: 1093
Inscription: 03 Jan 2017 23:24
Localisation: Côtes d' Armor
Prénom: Yves

Re: ASPLANCHNA : un rotifère "aberrant"

Messagede GeLe » 25 Sep 2021 20:22

Bonsoir.

L'anatomie n'est pas facile à comprendre. Et ce qui m'épate le plus, c'est, sur la deuxième vidéo, le mouvement de cellules qui semblent indépendantes. De quel système font-elles partie ?
Et les "yeux", sait-on à quelles cellules ils sont connectés ?
GeLe
membre
membre
 
Messages: 537
Inscription: 07 Mar 2013 17:26
Prénom: Gérard

Re: ASPLANCHNA : un rotifère "aberrant"

Messagede YVES22 » 26 Sep 2021 11:19

Bonjour Gérard.

GeLe a écrit: L'anatomie n'est pas facile à comprendre.
: pas faux : je découvre encore les subtilités de ces bestioles de jour en jour...
Je ne peux me lancer dans un cours d'anatomie des ROTIFERES ; d'autres l'ont fait avant moi avec bonheur !

Il arrive un moment, si on y trouve un quelconque intérêt, où il faut un minimum de bases, anatomiques et physiologiques.
J'ai eu la chance de tomber, il y a quelques années, sur la publication de Roger POURRIOT ( voir : <horizondocumentation.ird.fr> qui pour moi est un document indispensable pour un début de classement, au moins dans les genres )
. Mr Pourriot se réfère constamment à Paul De Beauchamp qui y consacre 150 pages dans le Traité de Zoologie chez Masson ( Tome 4- fasc. 3) dont la lecture est claire et permet de comprendre "comment ça marche" :D

voir aussi :

- <cfb.unh.edu> pour aller facilement jusqu'aux genres
- <jpgeslin.free.fr>
- <Microscopies.com> : clé pour la détermination des rotifères, pratique.
- et bien sûr le "ROTIFER WORLD CATALOG" avec son énorme base de documentation ( à une condition : savoir ce que l'on cherche !!!) sur <rotifera.hausdernatur.at>

et impossible d'oublier les magnifiques photos et articles de Michael PLEWKA sur <plingfactory.de> qui met à jour continuellement ce site ( qui ne se limite pas aux rotifères ! ).

GeLe a écrit: le mouvement de cellules qui semblent indépendantes. De quel système font-elles partie ?
Et les "yeux", sait-on à quelles cellules ils sont connectés ?

Normal de trouver des choses qui se promènent à l'intérieur de ces micro-métazoaires, constitués en grande partie d'un syncitium dans lequel "baignent" les organes spécialisés, digestif, nerveux, musculaires, reproducteur, etc. On peut donc trouver des bactéries ou des chlorelles symbiotiques; chez les asplanchnidés il existe même des réseaux de cellules dites amoeboïdes qui bougent et se déforment et dont la fonction n'a pas l'air connue à ce jour :grat:
Quand aux "yeux" , simples, doubles, triples, avec lentilles ou pas, colorés ou pas suivant l'environnement... ils sont bien sûr connectés à des fibres nerveuses issues du "cerveau" primaire. Certains rotifères ( je pense par exemple à TESTUDINELLA ) sont suffisamment plats et transparents pour qu'on puisse suivre les ramifications et les ganglions nerveux.

Je profite de ces quelques lignes sur ASPLANCHNA pour reparler de polymorphisme ( sur lequel nous avions discuté il y a peu de semaines avec Sylvain ) notamment des brachionnidés : ceux ci semblant être leur proie favorite, leurs épines s'hypertrophient en deux générations si on les met en présence d' asplanchnidés :bestiole2: ; surprenant, n'est-il pas ???
Cordialement. Yves ( celui des Côtes d'Armor ).
_____________________________________________________________________________________________________________
Micro 1 : LEICA DMRB optiques PL APO / DIC ; cam DIGIRETINA 16 --- Micro 2 : LEICA DMRP Ph 1-2-3 et Pol. ; cam LEICA DFC420 --- Micro "de voyage" : NACHET NS200 ; Cam géné 5Mp --- Bino : KYOWA ; cam Industrial Digital 5Mp
En collection NACHET : une quarantaine de micros ; 1850 jusqu'en 1960
Avatar de l’utilisateur
YVES22
membre
membre
 
Messages: 1093
Inscription: 03 Jan 2017 23:24
Localisation: Côtes d' Armor
Prénom: Yves

Re: ASPLANCHNA : un rotifère "aberrant"

Messagede GeLe » 26 Sep 2021 13:17

Bonjour.

Merci pour toutes ces infos.

S'il y a un syncytium en partie, je comprends mieux. Pour l'anatomie du système nerveux visuel, sans coloration, on n'y voit rien malheureusement.

leurs épines s'hypertrophient en deux générations si on les met en présence d' asplanchnidés :bestiole2: ; surprenant, n'est-il pas ???


"surprenant" est un mot qu'il est bon d'entendre. Quand je lis des manuels de biologie moléculaire ou un livre sur l'évolution de l'œil, en pensant à l'évolution par mutation/sélection, j'ai l'impression de lire des livres de science-fiction. Plutôt que "surprenant", je dirais bien "démoniaque" (sans la connotation maléfique). Et quand je pense que certains sont obsédés par l'idée de trouver de la vie sur Mars, je me dis qu'll serait préférable qu'ils prennent conscience de la complexité de la vie sur Terre, de leur propre parcours évolutif et développemental, et du fait qu'ils ne sont rien d'autre que des éléments d'un vaste écosystème. Ce serait plus écologique que les voyages inter-planéatires.
GeLe
membre
membre
 
Messages: 537
Inscription: 07 Mar 2013 17:26
Prénom: Gérard


Retourner vers Micro-métazoaires (obs.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité