Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Messagede Jojm » 23 Mar 2020 13:57

Pour revenir au sujet, une question m'est venue sur le fonctionnement de l'algorithme: comment prend il en compte le choix de la course de l'objectif (de l'infini vers le proche ou du proche vers l'infini) qui va modifier la distance de mise au point au départ de la course?

A ma connaissance, sur les Olympus OM-D, tu n'a pas le choix, la course se fait obligatoirement du plus proche vers l'infini.
Sur Nikon, tu as le choix?
Avatar de l’utilisateur
Jojm
membre
membre
 
Messages: 366
Inscription: 16 Fév 2008 22:43
Localisation: Deux-Sèvres
Prénom: Jean-Marc

Re: Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Messagede BT75 » 23 Mar 2020 15:55

Bonjour,
Puisque ce fil va toucher à sa fin, je remercie Jean-Marc, Daniel et Fredlab pour leurs réponses.
Je résume les grandes lignes à ma façon, même si tout est à considérer :
    1. Pour le pas du différentiel, à la valeur 10 le décalage est égal à la profondeur de champ sans recouvrement. Réglé sur un nombre inférieur, il y a recouvrement d’autant plus important qu’on se rapproche de 1 (réglage auquel le recouvrement est de 90 %). A partir de cette information on peut choisir en théorie un pas plus ou moins important selon qu’on opère à main levée, sur statif ou sur un instrument.
    2. Jean-Marc fait part de son expérience avec un pas faible (2 ou 3 par sécurité) et un nombre de vues très élevé, quitte à arrêter en cours de rafale ou à supprimer des vues lors du stacking.
    3. Fredlab se met en mise au point manuelle MF pour pouvoir démarrer la pile un poil en avant avec un pas de 1 pour des piles de quelques dizaines de vues.
    4. Daniel suggère également de travailler avec un pas assez faible par sécurité
Il y a donc convergence entre ces 3 spécialistes.
Cependant, les piles importantes induisent un temps de prise de vues de plusieurs secondes durant lequel il vaut mieux ne pas bouger ! Le focus bracketing n’est donc pas un sport de vieux qui craignent le vent (sur le sujet) … ou PKN (sur eux) ou les 2 !
Je me retrouve un peu douché pour éliminer l’empirisme, puisque Daniel me suggère qu’il n’y a pas trop besoin de calculs. Je vais donc replier très momentanément son livre.
En tout cas, je remercie vivement ces trois intervenants qui ont bien voulu répondre à la question initiale. Évidemment, je ne suis pas en mesure de leur offrir quoi que ce soit en échange, sauf d’essayer de me servir de leur enseignement pour améliorer ma pratique lors d’éventuelles publications sur le forum.
Bonne journée à tous
Jean-François
BT75
membre
membre
 
Messages: 206
Inscription: 08 Oct 2016 09:37
Localisation: Paris et Province
Prénom: Jean-François

Re: Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Messagede Daniel » 23 Mar 2020 16:10

@jojm
Chez Nikon, au moins sur le 105macro, il semble que l'affichage de la distance en liaison avec la bague de map est commandé mécaniquement et il n'est pas possible de changer électroniquement par menu comme chez Olympus le sens de rotation .

Chez Olympus, je viens de faire un test sur le 60mm et effectivement, quelle que soit la position de départ de l'objectif en manuel et le choix du sens de rotation dans le menu, le processus de focus bracketing se fait en allant vers l'infini.
Si on part d'une position manuelle proche de l'infini, l'appareil s’arrête après 2 ou 3 images en étant allé "au dela de l'infini" !

Donc ma question n'avait pas lieu d'être.

En fait, je m'inquiétais surtout au dela de l'usage avec objectif macro seul, pour le fonctionnement de l'algorithme pour l'usage d'un objectif AF motorisé comme lentille de tube. Dans cette situation, il est recommandé de s'éloigner au minimum de l'infini et il pourrait être utile de partir de l'infini vers le proche. Mais autant que je me souvienne de précédents essais, dans cette situation, on a vite besoin pour des sujets épais de toute la gamme de distances et le différentiel de 10 était le seul utile.
C'est des tests à reprendre.
Avec ton zoom+doubleur associé à des objectifs de microscope à l'infini,quel(s) différentiel(s) as tu retenus?
Utilises tu toute la gamme de map de l'objectif LT?

@BT75
Le fil peut en effet s’arrêter si tu es satisfait des réponses.
mais nous n'avons pas encore abordé d'autres méthodologies impliquant le focus bracketing sur olympus (tu avais évoqué le mode afocal sur bino par exemple...)
Le focus bracketing est effectivement à pratiquer sur pied, et aussi de préférence avec des sujets immobiles. Mais il y a de nombreux témoignages de travail à main levée, au moins en proxi (par exemple Philippe Martin pour ses livres hyperfocus)
Il écrit néanmoins faire beaucoup de retouches. A mon avis, en effet mème sur pied, seul un post traitement important permet d'obtenir des images aussi spectaculaires que celles de Fredlab...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5711
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Messagede BT75 » 23 Mar 2020 21:33

Bonsoir Daniel,
Tes réponses et celles de tes 2 collègues me permettent de me faire une religion assez précise sur le bracketing avec l’OM-D.
Ce qui m’intéressait le plus dans ma question au forum était la partie « logiciel » (nb de pas et différentiel) pour un bracketing rationnel car, jusqu’ici je prends souvent 4 à 5 vues décalées avec la molette de mise au point ou une mini vidéo, toujours en décalant avec la molette.
Effectivement j’ai fait allusion à un montage afocal sur loupe binoculaire. Il ne me semble pas d’avoir utilisé le terme ! Cependant, il doit s’agir de cela ou de proche. Pour être plus précis, et tu vas être horrifié par mon dispositif, je monte un Periplan 10/18 (vissé directement sur le Zuiko 30 mm 3.5) comme projectif glissé dans un des tubes de la M3Z auquel j’enlève l’oculaire…
Sur la partie « qualité optique », selon ce que tu as maintes fois expliqué avec d’autres, le fait d’utiliser le bord de la lentille frontale de la M3Z est considéré comme pénalisant pour la définition et les aberrations chromatiques…
J’avais envisagé d’acheter un « phototube Leica Wild» pour la M3Z, mais trop cher pour moi à 800 € surtout qu’il est probable (sauf démenti) que je vais retrouver les mêmes défauts, le seul espoir d’amélioration semble être une meilleure profondeur de champ grâce au diaphragme (ce qui pourrait éviter le bracketing !)
Je regarde donc un peu ailleurs.
Comme l’achat d’un macroscope Wild 4… est de plus en plus cher, je suis en train d’assembler un « macroscope maison » pour utiliser des objectifs de microscope x4 ou x10.
Je vais faire des tests pour voir s’il est judicieux d’investir qualitativement en objectifs soit en 160, soit en infini, car l’expérience que j’ai avec la partie Kombistereo de ma M3Z avec un Leitz x25 plan infini LW (qui fonctionne en cheminement central et rectiligne) est concluante en visuel, mais pas en photo (l’utilisation d’un microscope avec éclairage en biais donne de meilleures photos)
Voilà où j’en suis … Si tu veux constater le résultat pratique de mes techniques 2019… rendez-vous dans les collections du forum : http://lenaturaliste.net/forum/viewforum.php?f=297
Merci encore et à bientôt sur le forum.
Jean-François
BT75
membre
membre
 
Messages: 206
Inscription: 08 Oct 2016 09:37
Localisation: Paris et Province
Prénom: Jean-François

Re: Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Messagede Fredlab » 24 Mar 2020 15:12

Jojm a écrit:C'est dommage de limiter le travail de Frank a cette seule image sortie de son contexte...
Je pense que tu n'apprécierai pas que l'on fasse de même avec ton travail photo ou macrophoto et je le comprendrai bien.

Je suis d'accord - je le redis, sa galerie est superbe - mais l'exemple que j'ai pris était aussi là pour montrer les limites de la technique.

@Daniel : les pas de 1 remplissent un peu plus les cartes et nécessitent un temps plus long... après, il est quasi impossible de zédifier dehors - il y a toujours du vent (du moins à chaque fois que j'ai prévu de faire ça... du vent... fait ch...)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9568
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Focus brakecting et Focus stacking Olympus OM-D E-M10 MKII

Messagede Fredlab » 24 Mar 2020 15:14

Oui... il faut un trépied.
Sans, ça fait trop d'artéfacts.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9568
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Précédente

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 4 invités