Closterium acerosum


Diatomées, desmidiées, algues filamenteuses, etc ...

Règles du forum

Diatomées, desmidiées, algues filamenteuses, etc ...

Closterium acerosum

Messagede YVES50 » 12 Fév 2020 16:07

Bonjour,

Closterium acerosum EHRENBERG ex RALFS, 1848 / Desmidiales / Closteriaceae
Closterium acerosum Montbray 50 Fév. 2020 - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium acerosum Montbray 50 Fév. 2020 - Copie.jpg (181.8 Kio) Vu 92 fois


Des observations sont disponibles pour cette espèce sur notre forum, cette présentation par exemple dans la galerie :
viewtopic.php?f=91&t=18916

Sa prolifération en eau douce avec C. moniliferum par exemple indique une forte charge en azote.
Ici, à Montbray, Manche en février 2020, elle est présente en grand nombre avec Netrium digitus (une autre desmidiée) dans une flaque eutrophe.
Depuis 2012 j’ai vu C. acerosum 17 fois dans le département de la Manche, surtout en milieux eutrophes riches en matières organiques : mares, lavoirs, fossés, abreuvoirs, bras morts de rivière et ruisseaux …
Alphonse de BREBISSON, en 1856, la cite de Falaise, Mortain et Cherbourg pour la Basse-Normandie (14 & 50).
Depuis elle a été de nombreuses fois observée en France :

Cette carte montre la répartition des données accessibles depuis 1856 jusqu’à nos jours (comme celle de C. dianae) ici :
viewtopic.php?f=91&t=10061&p=127806#p127806
carte Closterium acerosum - Copie LN.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Closterium acerosum - Copie LN.jpg (198.23 Kio) Vu 93 fois

+ quelques variétés décrites (une pour la Mayenne seulement qui ajoute une donnée à la carte)

Le département 75 est consigné. En effet C. acerosum a été vu dans un bassin du Jardin des Plantes à Paris (LEFEVRE & BOURRELLY, 1941)

Les données postérieures à l’ouvrage de F. KOUWETS, 1999 ne sont pas légion. Citons cependant celle de l’INPN qui donne une localisation cartographique à Saint Amand-Montrond (18) avec une seule citation transmise. Cependant, lorsque l’on consulte sur le site l’origine du « jeu de données », on se retrouve dans les Parcs Naturels du Mercantour et des Alpes Maritimes avec un quadrilatère centré sur ces territoires (données ATBI PNM/PNAM-µalgues-rapports COUTE A. C’est pour le moins sibyllin et bien loin du Cher.
Il est probable que, Saint-Amand-Montrond revendiquant le titre de « centre de la France », la cartographie INPN ait localisé par défaut notre algue à cet endroit.
J’ai donc ajouté quand même sur la carte le signalement en 04 ou 06, sans plus de précision (en rouge).
Pour la Manche, j’ai pointé quelques données personnelles en rouge itou, pour le « fun »

En consultant la carte, on peut raisonnablement penser que l’espèce pourra être trouvée à peu près n’importe où en France dans les stations qui lui conviennent, même en altitude. Georges DEFLANDRE, 1924 l’a bien rapportée du Lac de Tavaneuse en Haute-Savoie (altitude 2000 m) !
Il est fort probable aussi que de futurs prélèvements effectués vers Saint Amand-Montrond, dans le Cher, nous donneraient cette espèce. Là, c’est quand même remarquable : la cartographie de l’INPN devient prédictive ! Notre institut National est en avance sur son temps. On ne peut que s’en féliciter.
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 2763
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Retourner vers Algologie (obs.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité