Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede JMP76 » 16 Nov 2015 12:16

Bonjour,

1- Pas de téléviseur 3D
2- Lunettes à prisme commandées ce jour (cela coûte au total 14.42€ - port de 3CH compris)
3- Je suis capable de voir en croisé des photos de grandes tailles, et en infini si elles sont distantes d'environ 70 mm max. (Mais il me faut utiliser des lunettes de lecture)
4- Je dispose de lunettes cyan-rouge

La vision en infini est moins riche puisque les tailles sont faibles. Et je préfère utiliser des formats verticaux, car l'image sera plus grande.
Je me suis toujours 'amusé' avec ma vision. Et il fut une époque où je cherchais à recréer de la stéréo à partir de séquence travelling de cinéma (paysages). On peut même en déduire des séquences ciné en 3D!
Je vois également le relief en inversé (en creux) Cela est très déroutant!
Voir aussi le relief dans les reflets de lunettes de soleil...
On peut aussi s'amuser avec les stéréogrammes... (retrouver des formes 3D dans des fonds très chargés)

Une personne avait émis des photos triplées, ce qui permettait les 2 types de visée 3D. (sans accessoires)

La mise à disposition de liens .MPO serait une bonne pratique. Y a-t-il des solutions sur écran PC? (avec lunettes 3D commutées?)
On voit apparaître des solutions pour des téléphones portables (écran HD divisé en 2). As-tu essayé? Est-ce valable?

Il m'arrive, dans mes voyages, de faire 2 photos de paysage en décalant horizontalement le reflex d'une dizaine de cm. L'information 3D existe, Mais je n'ai pas de solution pour exploiter ces couples d'images.

Fred: Je vois très bien le relief sur la copie de ton livre: En infini ou croisé. Mais les images sont petites! J'attends donc le bouquin pour Noël.

Voilà donc un sujet passionnant!

Cordialement
JMP76
membre
membre
 
Messages: 1104
Inscription: 16 Nov 2011 17:19
Prénom: Jean-Marie

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede Daniel » 16 Nov 2015 14:00

Merci pour ces premières réponses. Malgré le faible nombre d'utilisateurs de télés 3D, du fait de l'existance de quelques un déjà, je mettrai des fichiers MPO prochainement en ligne

Lucien,
luka-14 a écrit:J'ai également un téléviseur 3D alors pourquoi pas essayer des fichiers .MPO.
entendu!
Luka14 a écrit:J'arrive à voir en vision croisée mais les images ne se superposent pas exactement, problème personnel de vue ?
Je ne sais pas. Normalement le montage étant identique, l'observation en vision croisée devrait juste conduire à des images en pseudoscopie (relief inversé) mais notre cerveau a souvent du mal à concevoir un monde pseudoscopique car les objets en creux sont impossibles dans la réalité!

Jean Marc,
Que ce soit un stéréoscope de luxe ou un modèle à lentilles plastiques sur carton, il s'agit de meilleures solutions à mon avis que de faire une gymnastique antinaturelle aux yeux.
Par contre, je conseille l'achat de la télé 3D même si les programmes disponibles actuellement sont rares: un peu sur internet, quelques films de fiction et documentaires en blu ray 3D. Mais surtout, la télé 3D permet d'afficher ses propres images en plus grande taille et en résolution HD (1920x1080 pixels). Cela permet le partage avec quelques amis.
A terme, on peut espérer la sortie d'écrans autostéréoscopiques (sans lunettes) prochainement. J'en possède un de faible taille et définition 800x600 depuis quelques années que j'ai montré et fait tester à Pierre Clolus lors de mon passage à son exposition. Mais les modèles de grande taille restent très couteux. Et les contraintes de positionnement fortes risquent de limiter l'usage à plusieurs de ces écrans...

Jean Marie
JMP76 a écrit:Y a-t-il des solutions sur écran PC? (avec lunettes 3D commutées?)

Oui, il existe des PC à écran 3D avec lunettes actives ou polarisantes (de marque Acer en particulier une brève recherche donne ce lien par exemple
http://www.01net.com/fiche-produit/pris ... -464g75bn/
la solution avec les lunettes polarisantes me semble meilleure car le cout en est bien plus faible et la diminution de la résolution n'est pas trop handicapante. Je ne recommande donc pas le modèle acer ci-dessus avec lunettes actives).
ou des écrans 3d (voir le sujet sur l'écran zalmann que je possède viewtopic.php?f=253&t=4601&p=21625&hilit=zalman#p21625
(A noter aussi dans la suite de ce sujet l'annonce par Gérard Weiss du petit stéréoscope Loreo )
JMP76 a écrit:On voit apparaître des solutions pour des téléphones portables (écran HD divisé en 2). As-tu essayé? Est-ce valable?
J'ai investi récemment 200€ dans un smartphone que je n'utilise pas comme téléphone mais comme testeur d'outils Android. Dans ce cadre, j'ai fait un test d'un logiciel de visualisation de molécules et il présentait les modèles en cote à cote. J'ai utilisé un stéréoscope pour images aériennes pour fusionner les images car je ne pratique ni la vision parallèle (infini) ni la vision croisée. C'est un système valable mais sans commune mesureavec la vision sur un grand écran 3D avec lunettes (Je considère déjà que l'écran d'un smartphone est trop petit pour travailler efficacement alors que dire pour voir des images 3D! ceci dit la vision sur tablette présentée par Jean MArc est grosso modo équivalente à cette 3D sur smartphone.
JMP76 a écrit:Il m'arrive, dans mes voyages, de faire 2 photos de paysage en décalant horizontalement le reflex d'une dizaine de cm. L'information 3D existe, Mais je n'ai pas de solution pour exploiter ces couples d'images.

Toutes les solutions évoquée fonctionnent après un montage (logiciel stereophotomaker gratuit)
JMP76 a écrit:Je vois très bien le relief sur la copie de ton livre: En infini ou croisé.

Ces images sont en vision parallèle (infini). Attention, en vision croisée, c'est en pseudoscopie et le labelle des ophrys va apparaitre en creux!
Le couple en format vertical devrait être visible en vision libre parallèle car l'écart entre points homologues ne devrait pas excéder les 65mm.
Par contre, le couple en format horizontal risque de nécessiter un accessoire pour diverger. Désolé, comme utilisateur de lunettes prismatiques, je n'ai pas pensé à cette contrainte de la vision libre.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede JMP76 » 16 Nov 2015 15:16

Y a-t-il des solutions sur écran PC? (avec lunettes 3D commutées?)

Je pensais à un accessoire/logiciel simple pour faire de la 3D. Bien sûr qu'avec un carnet de chèques, il existe des solutions...
L'idée étant de trouver une application qui commute image droite/image gauche 30x par seconde, avec une commutation synchrone des lunettes. Mais cela est-il seulement possible sur un écran LCD standard (sans utilisation de la polarisation, puisque les images LCD sont polarisées)

JMP76: Je vois très bien le relief sur la copie de ton livre: En infini ou croisé.
Daniel: Ces images sont en vision parallèle (infini).

Il y a bien une image pour chaque type (croisé pour le format vertical et infini pour le format horizontal.) Mais évidemment je ne le regarde pas sur le bouquin original (que je n'ai pas)

a+
JMP76
membre
membre
 
Messages: 1104
Inscription: 16 Nov 2011 17:19
Prénom: Jean-Marie

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede pierre4fun » 16 Nov 2015 20:10

Oui c'était un test intéressant.

La contrainte de rester dans l'axe de l'écran limitait le nombre d'observateurs, probablement à cause de l'age et de la taille modeste de l'écran, mais c'était bluffant. Pas besoin de lunettes ou de loucher :)
Amicalement, Pierre
pierre4fun
membre
membre
 
Messages: 654
Inscription: 28 Oct 2009 20:18
Prénom: Pierre
Skype: pierre4fun

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede Daniel » 16 Nov 2015 21:31

Le problème de ces écrans autostéréoscopiques est qu'ils nécessitent un bon positionnement de l'observateur car sinon on risque d'avoir une image en pseudoscopie.
Je pense que l'apprentissage devrait se faire assez facilement.
Par contre, la contrainte de ne pas bouger librement pendant l'observation restera un handicap à terme de ces sytèmes.

Il y a eu une offre pour un de ces écrans parmi le SCF ce printemps, mais il fallait une commande importante pour atteindre un prix en dessous de 400€ et le quota n'a pas été atteint...
Est ce qu'il y aurait des personnes bien renseignées sur l'offre actuelle en écrans autostéréoscopiques pas trop chers?
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede Daniel » 18 Nov 2015 09:45

Dans l'attente d'un écran autostéréoscopique abordable et assez pratique, les messages sur les microminéraux en 3D montrent vraiment la nécessité du choix d'un système de présentation des images stéréo accessible au plus grand nombre.

En attendant, pour les utilisateurs de TV3D, j'ai mis à ces adresses les fichiers .mpo juste adaptés en 10920x1080 des 2 images de fourmis à la Wild M7 :
http://www.monamiph.eu/docs/MPO/15-10Fo ... ec1920.mpo
http://www.monamiph.eu/docs/MPO/15-10Fo ... ec1920.mpo

Sur ordinateur, les fichiers mpo sont en général associés à une visionneuse mono (je ne pense pas que vous ayez un écran 3D...) Pour les voir sur votre téléviseur 3D, il faut enregistrer les fichiers sur une clef usb. Mettre la clef dans le port usb de la TV 3D et ouvrir le menu adapté, après avoir chaussé les lunettes associées à la TV (actives ou polarisantes).

Je met une image stéréo plus classique, faite avec un des rares appareil stéréo commercialisé (malheureusement seulement quelque temps...), le fuji 3D. Sa base est à la "norme" 65mm.

Cela permet de juger du relief en condition plus classique qu'avec le stéréomicroscope.
http://www.monamiph.eu/docs/MPO/15-11WildM7FujiW3r.mpo

Le sujet du rendu du relief sera à discuter, mais je dis d'emblée qu'il est très difficile de faire visionner quelque chose sans déformation, mais bien sur on pourra définir des limites considérées comme tolérables. Et on peut estimer aussi certaines déformations comme agréables: par exemple, l'effet de maquette des vues aériennes permet de mieux se rendre compte de la réalité que ce que l'on voit avec seulement ses 2 yeux derrière un hublot!

Je vais profiter de mon mercredi pour faire une image test à la M7 sur un minéral ou une mousse avec la base comparée avec la demi base pour avoir votre avis sur le rendu du relief en fonction de la base.

S'il y a de nouveaux lecteurs du topic, qu'ils n'hésitent pas à indiquer leur point de vue sur les affichages stéréo demandé plus haut dans le message en lien
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede luka-14 » 18 Nov 2015 19:01

Bonsoir Daniel,

J'ai transféré tes images sur ma télé 3D un Sony HX 720 avec lunettes actives.

L'image du stéréomicroscope est très bonne avec un relief bien rendu sans excès et un bel effet de profondeur.
Les 2 images de fourmis ressortent mal dû je pense au manque de netteté. Je trouve que l'effet de relief est trop accentué, on prend la tête en pleine figure alors que l'abdomen parait loin derrière noyé dans le flou de l'AR plan. L'effet de relief accentué sur un petit sujet déforme la vision globale que l'on peut avoir de l'insecte.
Je ne suis pas à même de faire une critique "technique" des images mais le manque de netteté des plans rend la lecture difficile.

Pour le stéréomicroscope visionner ce type d'image sur un écran 3D est réellement un plus par rapport à l'écran d'ordi où il faut constamment rechercher la bonne distance pour que les vues fusionnent parfaitement. Le rendu sur les cristallisations est tout de même superbe et vaut bien un peu d'effort.

Lucien
Avatar de l’utilisateur
luka-14
membre
membre
 
Messages: 380
Inscription: 01 Mar 2011 20:44
Prénom: Lucien

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede Daniel » 18 Nov 2015 20:19

Merci pour le retour,
Je suis heureux que tu écrives que les écrans de téléviseur 3D permettent effectivement de bien mieux apprécier ses images que le format écran web. (A noter il y a la mème différence en photo plate, entre une présentation sur écran d'ordinateur et une projection grand écran ou un tirage de bonne taille!)

Ensuite, j'en retiens une démonstration des différences entre la macro (ici avec la wildM7) et la photo générale (ici avec le Fuji3D W3).
La principale différence est la profondeur de champ.
En photo générale, le fuji 3D en diaphragmant à 8 ou 11, donne une profondeur de champ sur tout le sujet mème relativement proche. C'est un appareil simple, de type compact. Mais qui est très efficace et qui a été adapté par la majorité des amateurs de photo 3D pour leur production actuelle.
En macro, il n'est pas possible de diaphragmer beaucoup si on ne veut pas dégrader l'image et la profondeur de champ se limite à une fraction de la profondeur du sujet (ici la tète de la fourmi). Du fait de l'habitude des images en zédification actuellement, le manque de profondeur de champ est mal perçu.

coté 3D, en photo générale, il est facile d'avoir une base équivalente à la distance entre les yeux .
En macro, une base adaptée est plus délicate à avoir. Elle est fixe sur un stéréomicroscope alors que la présence d'un zoom devrait entrainer dans l'idéal la possibilité sa réduction. J'ai utilisé la wild près de son maximum de grandissement et le chemin optique, donc l'angle de convergence, des 2 images est fixe! C'est sur il doit y avoir un effet d'étirement en z à l'image , mais qui doit exister aussi à l'observation à la bino ou il est moins décrié qu'en photo.

Je n'ai pas eu le temps ce mercredi de faire le test annoncé d'une demi base avec la Wild pour juger sur un sujet test des différences de rendu du relief. Ce n'est que partie remise.
Sur des sujets statiques, je pourrai aussi utiliser le diaphragme de la bino pour voir si cela permet une meilleure appréciation des couples stéréos venant de la Wild, mais il faudra trouver un compromis sur des sujets mobiles entre diaphragme et vitesse d'obturation aussi...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede luka-14 » 18 Nov 2015 21:36

Côté 3 D les photos de fourmis sont bluffantes, la fourmi sort de l'écran mais l'AR plan qui constitue la majorité de l'image reste flou et c'est assez déconcertant. Autant en photo générale on admet ou on recherche un AR plan flou pour mettre en valeur le sujet, en 3D on s'attend à voir une image nette dans son intégralité.

C'est vrai qu'en observant par exemple des lichens à la bino on a la sensation d'un relief exagéré mais l’œil (ou notre cerveau) n'est pas habitué à voir des sujets de petite taille et l'effet d'étirement est mieux accepté, on est sous le charme de l'obervation. Sur le téléviseur 3D, la tête de la fourmi est là devant soi et on est presque tenté de la repousser ou de s'en protéger, on est vraiment dans l'effet 3D.

Merci Daniel pour ces explications et le partage des images.
Lucien
Avatar de l’utilisateur
luka-14
membre
membre
 
Messages: 380
Inscription: 01 Mar 2011 20:44
Prénom: Lucien

Re: Forte macrophotographie stéréoscopique de sujets mobiles

Messagede Daniel » 24 Juil 2016 10:52

Je relance le topic à l'occasion de l'achat d'un nouvel accessoire photo pour ma bino Wild M7.
Grace à un membre du forum, j'ai pu acheter début juillet un tube photo pour boitier reflex sur monture T2.
( je vous avais annoncé être à sa recherche en novembre 2015 au début de ce topic )
J'ai pu ainsi remplacer la double sortie en monture C qui convenait pour des Nikon one par une double sortie pour reflex Nikon en monture F.
M7stereoD200_2802rl.jpg
Wild M7 avec 2 sorties stéréo pour boitiers reflex Nikon
Exif et Meta MicroCartouche M7stereoD200_2802rl.jpg (105.79 Kio) Vu 2546 fois

Je me contente pour l'instant de 2 boitiers APS, 2 D200, mais sans problème 2 boitiers plein format sont envisageables.

La synchronisation des déclenchements est assurée par 2 systèmes radio branchés sur les prises de télécommande 12 broches Nikon.
Cela libère de l'encombrement des fils. Par contre, pour limiter la consommation de piles, il faut bien penser à arrèter le fonctionnement des récepteurs et retirer la pile de l'émetteur entre chaque usage!!

Avec les bagues relais f=250mm dont je dispose, les tailles de champ couvert vont de 25 à 5mm, ce qui correspond approximativement à des rapports d'agrandissement de 1x à 5x sur le capteur.
(pour info, le grossissement annoncé avec des oculaires 10x varie de 6x à 31x ;
rappel: le dispositif en monture C sur Nikon one donnait des champs à peine plus larges de 33 à 6,5mm )

Le système a nécessité un peu de déplacement des oculaires pour une parfocalisation, Mais je peux maintenant faire la mise au point aux oculaires. C'est plus rapide, mais moins précis malgré tout que la visée en live view sur un écran dont on peut maintenant disposer sur des reflex.

La profondeur de champ est faible à pleine ouverture. Le diviseur dispose d'un double diaphragme sur le trajet optique. Il est possible donc d'augmenter la profondeur de champ au détriment de la luminosité et de la résolution. Mais pour les sujets immobiles, la solution sera la réalisation de zédifications.
Un premier essai avec un insecte mort qui m'avait été donné pour identification. C'est une curieuse cicadelle, Ledra aurita ou grand diable dont le corselet porte des expansions étonnantes. En lien, le fichier MPO pour ceux équipés de matériel 3D.
Ledra_aurita_0005r.jpg
Ledra aurita L. , le grand diable (cicadelle )
Exif et Meta MicroCartouche Ledra_aurita_0005r.jpg (17.13 Kio) Vu 2545 fois

Mais mon objectif va plutot être la réalisation d'images stéréo d'insectes mobiles .
Mes premiers essais avec des fourmis avaient montré les difficultés de l'opération. Ce ne sera pas différent avec 2 reflex. Le seul avantage qu'ils apportent est la possibilité d'un éclairage par flash. (J'ai constaté toutefois une difficulté pour la synchronisation des 2 obturations avec le flash. En fonctionnant avec un flash raccordé en TTL par cable SC17 à un boitier au 1/60e, il faut afficher le 1/15e sur le 2e boitier pour que l'éclair de flash agisse sur le capteur. Je suppose que cela correspond au temps perdu par l'appareil en mode TTL à faire ses règlages. )

Pour complèter ce 2e envoi sur les stéréomicroscopes Wild et la photo stéréoscopique. Voici une info découverte à l'occasion de ma recherche d'accessoires Wild qui sont plus dans la gamme des "microscopes opératoires" pour l'ophtalmologie surtout, et dans la gamme encore actuelle Leica qui a repris des caractéristiques des gammes Wild anciennes.
Il existe une caméra stéréoscopique compatible avec les stéréomicroscopes Wild -Leica.
C'est le modèle Leica IC 3D sorti en 2005
(brochure archivée ici )
A noter en marge de cette brochure, un bon rappel en images de l'histoire de la stéréophotographie depuis Wheastone en 1832 )
Leica_IC_3D.jpg
Camera stéréo pour stéréomicroscope Wld ou Leica
Exif et Meta MicroCartouche Leica_IC_3D.jpg (16.78 Kio) Vu 2545 fois

On peut supposer à l'intérieur du boitier la présence pour chacun des 2 trajets optiques d'un diviseur, d'une optique de projection et d'un capteur. Les 2 flux photo ou vidéo étant transmis à un ordinateur avec le logiciel leica par une prise firewire.
Ce qui est plus remarquable est l'association de cette caméra avec un écran 3D sans lunettes. Pour éviter les contraintes de positionnement pour l'observateur par rapport à la barrière de parallaxe de l'écran, une caméra intégrée à l'écran suivait les déplacement des yeux de l'observateur. Si ce système évite l'inconvénient des lunettes, il ne permet le travail qu'à un seul observateur...
IC3Dsyst.jpg
Système sté&réo Leica avec écran 3D sans lunettes
Exif et Meta MicroCartouche IC3Dsyst.jpg (24.45 Kio) Vu 2545 fois

Malheureusement, ce matériel n'a pas du être assez demandé et il n'est plus proposé semble t il ( la 3D n'ayant pas à nouveau eu un succès public suffisant dans les années 2010... )
Il faut dire qu'il devait être à un prix astronomique.
Je trouve étonnant que Leica n'ait pas développé un système plus démocratique et toutefois plus performant que le système à anaglyphe qu'ils indiquent comme autre possibilité. Un écran avec lunettes polarisantes aurait été à mon avis d'un bien meilleur rapport qualité/prix et permettrait un visionnement en 3D à plusieurs des images.

Cet exemple est finalement significatif de la situation de la stéréophotographie actuellement:
les techniques sont au point; Le développement de l'image numérique a permis de nouvelles solutions stéroscopique/3D. Il existe des systèmes performants pour la recherche; les logiciels sont capable d'aller au dela de la représentation stéréoscopique et permettent aussi par photogrammétrie de la 3D avec une réelle restitution du relief des objets.
Mais ces systèmes sont couteux et peu diffusés. Les amateurs de photos 3D doivent encore recourir à des bricolages ou utiliser des systèmes d'occasion pour accèder à des dispositifs abordables financièrement.

( Signalez moi svp si vous voyez en vente cette caméra Leica IC 3D à un tarif accessible . Et aussi une bino MZ16 qui peut être associée... )
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

PrécédenteSuivante

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité