Targionia hypophylla L.

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Targionia hypophylla L.

Messagede Marc » 28 Sep 2014 16:09

L’ordre des Marchantiales regroupe des hépatiques à thalles dont les formes évoquent des rubans, plus ou moins ondulés, plus ou moins lobés, adhérant au substrat.
L’une d’elles, Targionia hypophylla, est une espèce commune dans le sud et l’ouest de la France, plus rare au nord et à l’est.

1 et 2 - Targionia hypophylla est ici photographiée entre les pierres d’un vieux mur très exposé, dont les joints, mêlés de terre, hébergent des orpins, des fougères, des mousses...
Les thalles, d’un vert vif, très finement ourlés de pourpre foncé, peu ondulés, ont des bords presque parallèles ; ils s’élargissent à l’extrémité et se divisent parfois en deux lobes (dichotomie qui n’est pas sans rappeler les formes du Dévonien, pour ceux qui s’en souviennent).
targionia_hypophylla 1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 1.jpg (220.51 Kio) Vu 2653 fois

targionia_hypophylla 2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 2.jpg (233.3 Kio) Vu 2655 fois


3 - La surface est parsemée de petits points blancs : des stomates (orifices permettant des échanges gazeux avec le milieu ambiant). La largeur d’un « ruban » est d’environ 2 mm.
targionia_hypophylla 3.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 3.jpg (235.43 Kio) Vu 2654 fois


L’examen microscopique qui suit est le travail du débutant que je suis dans l’étude des hépatiques (que je trouve difficile !). Dans cette approche, mes interprétations sont à prendre avec réserve ! Je me suis aidé des observations présentées sur ce site au chapitre Hépatiques du forum Collections, et du livre Handbook of liverworts..., de C. Casas, ... .

4 - Pour observer le dessous du thalle, il faut l’arracher de son support en tirant sur les rhizoïdes qui le fixent, puis nettoyer la terre qui y adhère. On voit alors, sur un fond vert, une série d’écailles pourpre noirâtre, en forme de croissant tronqué, munies d’un appendice aigu.
Sous le microscope (10x10) on distingue les différentes formes et couleurs des cellules. On remarque les deux ou trois rangées de la bordure du thalle, carrées et hyalines ; celles, plus grandes et irrégulières, des écailles.
targionia_hypophylla 4.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 4.jpg (214.44 Kio) Vu 2655 fois


5 - Les écailles présentent, dans un beau camaïeu de gris pourpré, des cellules grandes (50 à 60 µ de longueur), rectangulaires à trapézoïdales, avec des petits trous (?) régulièrement espacés, au centre de cellules allongées rayonnantes.
targionia_hypophylla 5.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 5.jpg (167.83 Kio) Vu 2654 fois


...
Dernière édition par Marc le 04 Fév 2017 11:34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 267
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc

Re: Targionia hypophylla L.

Messagede Marc » 28 Sep 2014 16:12

...

6 - Un fragment d’épiderme montre la disposition des cellules autour des pores (stomates), sur la face supérieure du thalle.
targionia_hypophylla 6.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 6.jpg (203.91 Kio) Vu 2651 fois


7 - A cette saison, les organes de la reproduction ne sont pas développés. J’espère en trouver au printemps pour pouvoir améliorer ces observations.

Sur ce site, plusieurs hépatiques de l’ordre des Marchantiales ont été présentées dans les « Collections ».
A mon avis, la comparaison d’espèces d’un même groupe est le meilleur exercice pour aiguiser notre capacité d’observation. En remarquant les différences, on comprend.
On comprend, et on ne peut qu’admirer la richesse des formes mises au point par les êtres vivants pour s’adapter à la multitude des biotopes.

Voir, ou revoir, par exemple :

viewtopic.php?f=93&t=2460
(mais il manque les photos de la première partie)

viewtopic.php?f=93&t=513

viewtopic.php?f=93&t=273

viewtopic.php?f=93&t=272


Bien amicalement.
Marc.
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 267
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc

Re: Targionia hypophylla L.

Messagede Marc » 17 Jan 2015 19:08

(suite)

8 - Trois mois plus tard, déjà, en décembre, on peut voir, à l’apex des thalles, les archégones, capsules noires, bivalves, en forme de moules. Bien visibles sur le devant du thalle, elles s’enroulent un peu en dessous. A cette saison, l’intérieur de ces capsules contient une gelée blanchâtre, avec des granules clairs (des spores pas encore mûres).

targionia_hypophylla 1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 1.jpg (228.65 Kio) Vu 2171 fois


targionia_hypophylla 2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 2.jpg (205.87 Kio) Vu 2170 fois


9 - Un mois plus tard, en janvier, les capsules, ouvertes à leurs jointures, laissent échapper de petits granules bruns, les spores, mêlées à de curieuses formations vermiformes : les élatères (cellules spéciales contenant une double spirale allongée). On devine que ces élatères, sensibles aux variations hygrométriques, participent par leurs mouvements à la dispersion des spores. Les spores mesurent environ 60µ de diamètre. Leur surface semble couverte d’excroissances membraneuses, aux formes irrégulières, difficiles à interpréter sur ces photos.

targionia_hypophylla 3.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 3.jpg (193.57 Kio) Vu 2174 fois


targionia_hypophylla 4.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 4.jpg (196.34 Kio) Vu 2171 fois


targionia_hypophylla 6.jpg
Exif et Meta MicroCartouche targionia_hypophylla 6.jpg (212.46 Kio) Vu 2168 fois


On note que, en plein hiver, quand les végétaux vasculaires sont en sommeil, les mousses et les hépatiques sont très actives. C’est une bonne saison pour observer les bryophytes. Profitez-en !
Bien amicalement.
Marc.
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 267
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc


Retourner vers Hépatiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité