Syntrichia ruralis (Hedw.)

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Syntrichia ruralis (Hedw.)

Messagede Marc » 17 Oct 2014 22:11

Bonsoir !
Syntrichia ruralis est une mousse acrocarpe, de la famille des Pottiaceae, de l’ordre des Pottiales.
Synonymes : Tortula ruralis
Dans nos contrées, nous pouvons rencontrer une dizaine d’espèces du genre Syntrichia.

1- S. ruralis forme des coussins de quelques centimètres, sur le sol, au bord des chemins, sur les rochers, les toits et les murs, en situation exposée. Par temps humide, on remarque les rosettes de feuilles, étalées en étoiles au sommet de petites tiges.
1 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 1 Syntrichia_ruralis.jpg (240.28 Kio) Vu 1862 fois


2- Chaque feuille porte un long poil clair qui accentue l’aspect rayonnant des rosettes.
2 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2 Syntrichia_ruralis.jpg (183.29 Kio) Vu 1859 fois


3- Après la pluie, quand l’air devient plus sec, les petites feuilles se replient, se rapprochent de la tige, pour former un manchon spiralé, prolongé par les poils dressés en pinceau ébouriffé. Sur la photo, au centre, quelques tiges ont gardé encore un peu d’humidité ; autour, elles sont déjà sèches. On voit ainsi les deux aspects de la mousse.
L’état sec n’est que provisoire : à la première occasion (pluie, rosée ou brouillard), les petites étoiles s’ouvriront à nouveau (on obtient le même résultat avec un vaporisateur ; en quelques secondes - effet garanti !).
3 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 3 Syntrichia_ruralis.jpg (227.99 Kio) Vu 1861 fois


4- Une petite feuille (3 à 4 mm, sans le poil), détachée de la tige, garde une forme arquée : difficile de la mettre à plat sous la lamelle ! Elle est ici montrée, un peu refermée et de profil.
L’objectif x 4 ne permet pas de l’avoir entière en une seule fois.
4 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 4 Syntrichia_ruralis.jpg (221.95 Kio) Vu 1861 fois


5- Le poil, chez cette espèce, est bien armé ; les petites pointes sont dirigées vers le sommet.
5 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 5 Syntrichia_ruralis.jpg (246.94 Kio) Vu 1860 fois


...
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 274
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc

Re: Syntrichia ruralis (Hedw.)

Messagede Marc » 17 Oct 2014 22:16

...

6- Dans les deux tiers supérieurs de la feuille, les cellules sont opaques. Je n’ai pas réussi à mettre leurs formes en évidence : on les devine, plus ou moins carrées ou hexagonales. Près de la bordure (révolutée, donc encore plus opaque), on distingue les papilles, en forme d’osselets, qui sont des excroissances à la surface des cellules.
6 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 6 Syntrichia_ruralis.jpg (229.99 Kio) Vu 1861 fois


7- Dans le bas de la feuille (le tiers inférieur), les cellules sont hyalines (transparentes), de forme rectangulaire, grandes près de la nervure, de plus en plus petites à mesure qu’elles se rapprochent de la marge.
L’arrachage de la feuille a entraîné des filaments bruns, plus ou moins ramifiés, présents dans le bas de la tige. Je pense qu’il s’agit de rhizoïdes qui, chez les mousses, tiennent lieu de « racines », sans avoir les mêmes fonctions que chez les végétaux supérieurs (les rhizoïdes n’ont qu’un rôle de fixation au substrat).
7 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 7 Syntrichia_ruralis.jpg (244.79 Kio) Vu 1862 fois


8- Voici une coupe transversale de feuille. Dans l’encadré, on reconnait les marges révolutées, la forte nervure. L’objectif x 40 met en évidence l’unique couche de cellules qui forme le limbe foliaire, avec les fameuses papilles. La nervure est très développée sur la face dorsale. La zone brun orangé est composée de cellules (les stéréides), à parois très épaisses, qui ont un rôle de soutien. Au dessus, les grandes cellules qui semblent vides (les eurycystes) auraient un rôle conducteur (à confirmer).
8 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 8 Syntrichia_ruralis.jpg (220.23 Kio) Vu 1861 fois


9 et10- Après deux ans d’essais infructueux, je suis enfin parvenu à « maitriser » la technique de la coupe mince : sous la bino, tenir la lame de rasoir à deux mains ; couper d’abord la feuille en deux, puis tailler une tranche de quelques microns dans l’un des morceaux... pour obtenir un vermisseau quasi invisible - facile ! Pour fêter l’événement, je vous en mets deux autres. Je ne le referai plus, c’est promis.
9 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 9 Syntrichia_ruralis.jpg (221.94 Kio) Vu 1856 fois

10 Syntrichia_ruralis.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 10 Syntrichia_ruralis.jpg (238.08 Kio) Vu 1856 fois


A noter que notre mousse est aussi nommée Syntrichia ruralis var. ruralis, afin de la distinguer de Syntrichia ruralis var. ruraliformis. J’aurais trouvé plus simple de considérer ces deux formes comme deux espèces distinctes. Mais...

Bien amicalement.
Marc.
Avatar de l’utilisateur
Marc
membre
membre
 
Messages: 274
Inscription: 15 Mai 2013 09:53
Localisation: Barre-des-Cévennes (Lozère)
Prénom: Marc


Retourner vers Mousses

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité