Closterium rostratum Ehr.ex Ralfs

Zygnématales unicellulaires (Desmidiales)
Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Closterium rostratum Ehr.ex Ralfs

Messagede André » 15 Jan 2008 07:11

Embranchement des Chlorophyta,
Classe des Conjugatophyceae,
Ordre des Desmidiales,
Sous Ordre des Closteriineae,
Famille (on y arrive!) des Closteriaceae,
Closterium rostratum est une algue longue de 338.5 µm et large de 25.5 µm, trouvée dans un pré tourbeux près d'Epinal dans les Vosges.
Elle est pourvue d'un corps en fuseau présentant des chloroplates avec pyrénoïdes, et de deux extrémités allongées hyalines courbées.

Proche de C.kuetzingii et de C.setaceum, elle s'en diffère par le diamètre de ses extrémités qui est proche de 4 µm, et son corps central en fuseau asymétrique.
Closterium_rostratum_Ehrex_Ralfs.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium_rostratum_Ehrex_Ralfs.jpg (110.6 Kio) Vu 3436 fois


La surface de l'enveloppe est striée :

Closterium_rostratum_Ehrex_3.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium_rostratum_Ehrex_3.jpg (78.08 Kio) Vu 3421 fois


Chez ce spécimen, l'enveloppe de l'hemisomate "mère" (partie haute ) présente une épaisseur et une pigmentation plus importante que l'hemisomate "fille" (partie basse).
Les cristaux des vacuoles sont petits et nombreux :

Closterium_rostratum_Ehre2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium_rostratum_Ehre2.jpg (117.48 Kio) Vu 3414 fois
Amicalement
André Advocat

Logiciels:Microcartouche outil indispensable développé par Christian Aubert,Photoshop,Neatimage,Helicon

Le Naturaliste...le forum le plus regardé dans les terriers!
Avatar de l’utilisateur
André
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 11743
Inscription: 28 Aoû 2007 22:12
Localisation: Citoyen du monde-Europe

Re: Closterium rostratum Ehr.ex Ralfs

Messagede André » 17 Mai 2009 06:54

Un autre exemplaire de Closterium rostratum a permis de visualiser ses pyrénoïdes qui sont alignés ainsi que le noyau central.
Prélèvement dans un ruisseau bordé de sphaignes (Stosswihr 68, Soflat, 640 m):

closterium_rostratum_ehrex_ralfs1.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_rostratum_ehrex_ralfs1.jpg (100.22 Kio) Vu 2433 fois


Pyrénoïdes et noyau :

closterium_rostratum_ehrex_ralfs2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche closterium_rostratum_ehrex_ralfs2.jpg (130.49 Kio) Vu 2433 fois
Amicalement
André Advocat

Logiciels:Microcartouche outil indispensable développé par Christian Aubert,Photoshop,Neatimage,Helicon

Le Naturaliste...le forum le plus regardé dans les terriers!
Avatar de l’utilisateur
André
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 11743
Inscription: 28 Aoû 2007 22:12
Localisation: Citoyen du monde-Europe

Re: Closterium rostratum Ehr.ex Ralfs

Messagede YVES50 » 10 Mar 2021 18:16

Closterium rostratum EHRENBERG ex RALFS, 1848

Cette espèce fait partie de la triade “rostratum – kuetzingii – setaceum”, clostéries pourvues d’un long bec hyalin aux extrémités. On pourra apprécier les différences entre ces trois espèces ici avec ces excellents clichés d’Yves MANSION :

viewtopic.php?f=39&t=22226&p=123856&hilit=closterium+rostratum#p123856

Selon BROOK & WILLIAMSON, c’est l’espèce la plus « robuste » du groupe. Le bord interne de la zone médiane est plus convexe que la marge externe contrairement aux deux autres espèces.
Taille variable : 240-550 x 17-37 µm – apex parfois discrètement ponctué – série axiale de 4-5 pyrénoïdes par chloroplaste.
L’algue se rencontre dans des eaux acides, parfois vers la neutralité selon ces auteurs.
GUIRY & GUIRY, 2024 citent 3 formes et 15 variétés mondiales. Pour la France, KOUWETS, 1999 ne donne que deux variétés en plus de la variété nominale : var. brevirostratum W & WEST et var. laevigatum BREB. Ces deux taxons sont qualifiés de douteux mais cependant reconnus comme tels par GUIRY & GUIRY.

Algue cosmopolite, observée même en domaine arctique (Iles Ellesmere), documentée dans toute l’Europe.

France : largement observée sur l’ensemble du territoire métropolitain.
carte Closterium rostratum - 700.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Closterium rostratum - 700.jpg (251.33 Kio) Vu 59 fois


Sources :
DE BREBISSON, 1856 : Liste des Desmidiées observées en Basse-Normandie. Mémoires Soc. Impériale Sc. Nat Cherbourg. Avec une diagnose latine sibylline et une lithographie
BROOK & WILLIAMSON, 2010 : A Monograph of some British Desmids. The Ray Society vol. 172
GUIRY & GUIRY, 2024 : AlgaeBase. World-wide electronic publication. National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org

Données antérieures à 2007 :

En premier, suivant Frans KOUWETS, 1999 et sa bibliographie : A checklist of Desmids of France :

ALLORGE, 1921-1922 : Associations végétales du Vexin Français . Revue Générale de Botanique 33 & 34.
ALLORGE, 1924 : Desmidiées du Lac de Grand-Lieu (Loire-Atlantique)
ALLORGE, 1926 : Forêt d’Orleans (Loiret) – Algues du Briançonnais . BSBF 69 ; Lac Rond, col des Rochilles (alt. 2440 m) (Hautes-Alpes) – Massif de Multonne (Mayenne)
ALLORGE & DENIS, 1919 : Sur la répartition des Desmid. Jura Français . BSBF 66 ; fossé à Hypnum de la Saône ; Lac des Rousses ; tourbière de transition à Sainte-Colombe ; étang d’Arsure ; lac des Rouges Truites ( le tout dans le Jura et le Doubs).
ALLORGE & MANGUIN, 1941 : Algues d’eau douce des Pyrénées Basques. BSBF 88 ; landes tourbeuses à Irati (Pyrénées-Atlantiques)
AUCLAIR, 1910 : Massif du Mont-Dore (Puy-de-Dôme)
BAÏER, 1958 : tourbière du Dauphiné « Le Luitel » (Isère) var. nominale et var. brevirostratum
BAÏER & al. 1984 : Parc de La Vanoise (Savoie)
BALDEBSPERGER, 1926 : Faune et flore planctonique lacs Hautes Vosges. Bull. Soc. Hist. Nat. Colmar T 19 ; lac de Soultzeren, Altenweiher, vallée de Munster (Haut-Rhin) – 1927 : lacs des Hautes-Vosges et Haut-Rhin. Bull. Soc. Hist. Nat Colmar T20 ; Le Petit Neuweiher, phragmitaie, Rozenburg (Haut-Rhin)
CAPDEVIELLE, 1979 : Lacs Cazaux-Sanguinet-Biscarosse (limite Landes et Gironde)
COMERE, 1899 : Conjugées environs Toulouse. BSBF 46 ; plaine de St-Martin, fossé entourant les vignes (Haute-Garonne)
CORILLION, 1950 : Contrib. étude flore algo. Bas-Maine armoricain. Bull. Mayenne Sciences 1949 ; cuvettes tourbeuses à St-Fraimbault-les-Prières et environs de Mayenne dans tourbières de Landemarais (Mayenne)
COUAN & CROUAN, 1867 : Florule du Finistère, dans les marais, été, rare
DE BREBISSON, 1856 : Liste Desm. Basse Normandie . Mémoires Soc. Impériale Sc. Nat. Cherbourg 4 ; Falaise et Alençon (Calvados et Orne) pour la var. laevigatum
DEFLANDRE, 1924 : Contrib. Flore algo. Haute-Savoie . BSBF 70 ; tourbière à sphaignes, Les Gets (Haute-Savoie – 1925 : Notes sur flore algo de deux localités alpines. BSBF 72 ; gouille « Sur les Portes » près du Roc de Tavaneuse, mare dystrophe, expression de mousses (Savoie) – 1927 : Contrib. Flore algo. Basse Normandie. BSBF 73 ; mares et fossés à Pont-Erambourg (Orne) – 1927 : Quelques algues eau douce Basse Bretagne et Maine ; mare siliceuse à Fresnay-sur-Sarthe ( nord Sarthe)
DES CILLEULS, 1929 : Phytoplancton de la Loire en région Saumuroise (Maine-et-Loire)
GAY, 1884 : Essai Monographie locale Conjugées . Revue Sc. Nat sér III,3, Etude flore Montpellier et Cévennes ; Mares du Saumail et de la Margeride (Aude-Cantal-Haute-Loire-Lozère par défaut de localisation plus précise)
GOMONT, 1896 : Contrib. Flore algo. Haute Auvergne . BSBF 43 ; petites mares tourbeuses en Forêt du Lioran (Cantal)
GRONOT, 1863 in COMERE, 1901 : Plantes cryptogames cellulaires (Saône-et-Loire)
HUBER-PESTALOZZI, 1928 : Corse
KOUWETS, 1987 : Desmids from the Auvergne. Hydrobiogia 146 ; Lacs Pavin, Chauvet, St-Genès-Champespe, Compains, Les Chastelets, macrophytes et sphaignes (Puy-de-Dôme)
LAPORTE, 1931 : Recherches biologiques et system. Desmidiées. Encyclo. Biol. Systém. P. Lechevallier 1931 ; fossé du Marais Poitevin ; Forêt d’Olonne (Vendée) ; fossé Huelgoat (Finistère) ; mare siliceuse dans l’anse de Dinan (Côtes-d’Armor)
LEBLOND, 1925 : Contrib. Flore algo. Boulonnais (Pas –de-Calais)
LEMAIRE, 1884 : Liste desmid. Vosges . Bull. Soc. Sc. Nancy Sér. II 6 ; fossés à Prayé et Senones, assez commun (Vosges)
MANGUIN, 1934 : canton de Fresnay-sur-Sarthe et cuvettes tourbeuses en forêt de Sillé-le-Guillaume (Sarthe)
PAUTOU & BAÏER, 1983 : étangs et marais du Grand-Lemps (Isère)
PETIT, 1878 : Liste Demidiées obs. environs Paris. BSBF 24 ; mares forêt d’Armainvilliers (Seine-et-Marne), abondant – 1886 : Algues récoltées dans les marais du Haut-Butté. BSBF 32 ; tourbière vers Monthermé (Ardennes)
ROESH & MEYER, 1895 : Contrib. Etude Desm. Environs Belfort. Bull. Soc. Belfortaine d’émulation 15 ; tourbière près sommet Ballon d’Alsace (T. Belfort)
SAVOURE & VILLERET, 1965 : Pyrénées, stations ariégeoises (Ariège)
SIMANDOUX, 1933 : Auvergne, lac d’Estivadoux (Puy-de-Dôme)
SYMOENS, 1960 : Flore algale de l’Ardenne
VERGER-LAGADEC & VILLERET, 1963 : Algues d’eau douce Massif de Néouvielle (Hautes-Pyrénées)
VILLERET, 1938, 1954,1955 : Bull. Soc. Sc. Bretagne15- 28 , La Lande d’Ouée et mare des Buttes environs de Rennes (Ille-et-Vilaine) et tourbière de Nesnay-en-Plouenour (Finistère)
VILLERET & al. 1972 : Etangs de La Double (Dordogne)
VIRIEUX, 1913 : Contrib. Etude algues région jurassienne . Bull. Soc. Hist. Nat. Doubs 27 ; tourbière de La Chenalotte, commune Cerneux-La Chenalotte (Doubs), assez abondant

Ajoutons quelques titres non répertoriés dans la liste de KOUWETS :

BALDENSPERGER, 1927-1928 : Faune et flore planctonique des étangs du Haut-Rhin et régions voisines. Bull. Soc. Hist. Nat. Colmar ns T XXI ; mare à Mittelbergheim, Mare à Guebwiller ; étang de Blanchemer, Rozenkranz ; gare Guebwiller ; Phragmitetum à Horburg (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Vosges !)
DENIS, 1925 : Enumération syst. des algues récoltées dans les mares de Fontainebleau . Annales Sc. Nat. T VII ; mares à Piat, d’Achères, du Parc-aux-Bœufs, forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne)
INPN-MNHN : Données Faune-flore fonge 1956 vers St-Barthélémy-de-Séchiliennes (Isère) maintenant PNN Le Luitel et Flore Bassin Parisien, 1877 vers Gretz-Armainvilliers (Seine-et-Marne)


Données à partir de 2007 :
INPN-MNHN : ATBI PNN Mercantour, COUTE & PERRETTE, 2011-2013 pour la var. nominale et 2011-2012 pour la var. brevirostratum (Alpes de-Haute-Provence & Alpes-Maritimes)

Et des mentions d’observateurs du forum Le Naturaliste :

A. ADVOCAT, 2007 : pré tourbeux vers Epinal (Vosges)
A. ADVOCAT, 2009 : Stosswhir (Haut-Rhin)
M. DESEVAUX, 2016 : probablement dans l’Isère
Y. MANSION, 2017 : étang du Bas-Frelou, de St-André, mare de Tressaint et de La Moinerie (Côtes d’Armor)
Y. LE MONNIER, 2019 : Contribution à l’inventaire des Closterium observés dans la Manche . L’Argiope n° 100, 2018, Bull. Assoc. Manche-Nature ; nombreuses observations : Percy, Gathémo, Le Chefresne, Tirepied, Barenton, Lessay, Hambye, Sainte-Cécile dans les milieux les plus variés (ru en faciès lentique, fossé en tourbière, rivière en berge à macrophytes, mare eutrophe, mare en tourbière à sphaignes, lavoir en faciès lotique, RNN tourbière de Mathon à Lessay, bras mort de la Sienne en milieu sapropélotrophe, prairie inondée, fossé eutrophe) – toutes ces données dans la Manche.
P. NEVEU, 2021 : étang Bourdeau à St-Pardoux-Morterolles avec tourbière flottante (Creuse)
Y. MANSION, 2022 : tourbière de La Béroude, Les Neyrolles (Ain) : voir ici, avec les zygospores caractéristiques :
viewtopic.php?f=39&t=25093&p=137916#p137916
F. PEYRISSAT, 2022 : ruisseau à Perpezat près Rochefort-Montagne (Puy-de-Dôme)
F. PEYRISSAT, 2023 : rochers suintants à Landeyrat (Cantal) - voir le sujet ici avec un bon cliché : viewtopic.php?f=39&t=26410&p=143425#p143425
Cette donnée est intéressante, la première dans un biotope subaérien humide.
Y. MANSION, 2024 : Moulin du Chêne-aux-Fées à Passais-la-Conception, eau courante, canal d’abduction du moulin (Orne) – avec des clichés des zygospores ici : viewtopic.php?f=39&t=27301&p=147421&hilit=Closterium+rostratum#p147421
Y. MANSION, 2024 : vieux tonneau de réception d’eaux pluviales, Moulin du Chêne-aux-Fées à Passais Village, avec var brevirostratum (Orne) –voir ici : viewtopic.php?f=91&t=27342&p=147630&hilit=Closterium+rostratum#p147630




Cette longue énumération permet de compléter les données écologiques des différents auteurs. En France, Closterium rostratum vit dans les eaux douces depuis les plaines jusqu’à l’étage subalpin, dans des milieux faiblement acides à alcalins. On la trouve dans les sédiments (benthos), assez souvent parmi les macrophytes comme les sphaignes (périphyton) et même dans la colonne d’eau (plancton alors ou tychoplancton si l'algue est détachée accidentellement de son support végétal). Cela n’a rien d’étonnant. Sa morphologie lui permet de se maintenir sans support en pleine eau. Tourbières, trous d’eau et fossés, bras morts de rivières mais aussi en faciès lentique ou lotique si des macrophytes sont présents en berge. Tous types de milieux : oligotrophes, méso-eutrophes, sapropélotrophes ou dystrophes. Il s'agit d'une algue vraiment "généraliste" et peu exigeante quand au biotope. Elle peut végéter aussi dans des milieux subaériens.
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4828
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Re: Closterium rostratum Ehr.ex Ralfs

Messagede YVES50 » 17 Mai 2024 16:51

Sujet actualisé (3)
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4828
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves


Retourner vers Desmidiées

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron