Staurastrum paradoxum

Zygnématales unicellulaires (Desmidiales)
Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Staurastrum paradoxum

Messagede YVES50 » 08 Déc 2021 12:02

Staurastrum paradoxum MEYEN ex RALFS, 1848

Cette desmidiée très polymorphe est d’identification délicate du fait de sa variabilité, à tel point que certains algologues confirmés (FREMY, FREMY & MESLIN par exemple) ont confondu cette algue avec des espèces affines comme S. chaetoceras ou S. cingulum (selon KOUWETS, COESEL & MEESTERS)

Diagnose selon COESEL & MEESTERS : cellules avec un étranglement profond, sinus largement ouvert à angle aigu, hémicellules campanulées ou en forme de coupe, processus terminés par 3-5 épines robustes, 3-4 radiées. Longueur 30-47 µm, largeur 32-60 µm (avec les processus épineux), les bras parfois peu développés ou absents comme dans la var. reductum qui n’a pas été observée en France semble-t-il…

Ce duo de multiplication végétative a été trouvé dans un lac oligotrophe à Miramont-de-Guyenne, au nord du Lot-et-Garonne. C’est la première donnée de desmidiée pour ce département (à ma connaissance). Les clichés sont médiocres mais les algologues du forum sauront mieux faire, à n’en pas douter !
Voir aussi la discussion ici : viewtopic.php?f=135&t=24573&p=135564&hilit=Staurastrum+paradoxum#p135564
Staurastrum paradoxum 100x  - Copie.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Staurastrum paradoxum 100x - Copie.JPG (222.26 Kio) Vu 613 fois

Staurastrum paradoxum 4 coupes optiques  - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Staurastrum paradoxum 4 coupes optiques - Copie.jpg (206.66 Kio) Vu 611 fois


Voir également cette série de clichés de A. van GEEST sur le site Digicodes pour les Pays-Bas et la Belgique : http://www.digicodes.info/Staurastrum_paradoxum.html

GUIRY & GUIRY, 2024 déclinent 31 variétés ou formes. Les algologues et nomenclateurs s’en sont donnés à cœur joie !
L’espèce est cosmopolite et largement documentée en Europe.

France :
carte Staurastrum paradoxum - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Staurastrum paradoxum - Copie.jpg (197.85 Kio) Vu 62 fois


La var. parvum citée par certains auteurs n’est pas cartographiée car visiblement apparentée à une espèce très différente selon KOUWETS.


Sources :
MEYEN, 1829 : Beobachtungen über Einige Niedere Algenformen. Nova acta physico-medica Academiae Caesareae
Staurastrum et St. paradoxum d'après MEYEN, 1829.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Staurastrum et St. paradoxum d'après MEYEN, 1829.jpg (154.57 Kio) Vu 62 fois


Historique : Avec cette publication, nous sommes aux racines même de l’algologie*. Franz Julius Ferdinand MEYEN est l’inventeur de grands genres d’algues vertes comme Pediastrum, Scenedesmus (avec plusieurs espèces) ou encore Staurastrum. Botaniste, grand voyageur et découvreur, il a travaillé conjointement avec Alexander von HUMBOLDT. Le document présenté ci-dessus explique que St. paradoxum ait été retenu comme espèce-type (lectotype) du grand genre Staurastrum. Mais les figures très sommaires de l’époque et l’absence de véritable description de l’espèce ont eu également pour conséquence que c’est à John RALFS que l’on a ensuite attribué la paternité du taxon spécifique, en 1848. Il a publié alors une diagnose plus complète et des figures utilisables pour la reconnaissance (voir ci-dessous).
*Les premières figures reconnaissables de desmidiées datent de 1786 avec Otto Friedrich MÜLLER dans ses Animalcules Infusoria et marina. Il s’agit très probablement de clostéries nommées alors Vibrio lunula

J. RALFS, 1848 :The British Desmidieae. London, Reeve, Benham & Reeve - avec une planche de l'espèce :
Staurastrum paradoxum d'après JENNER in RALFS, 1848.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Staurastrum paradoxum d'après JENNER in RALFS, 1848.jpg (91.78 Kio) Vu 62 fois

KOUWETS, 1999 : A check-list of desmids of France. Patrimoines naturels MNHN / SPN
COESEL & MEESTERS, 2007 : Desmids of the Lowlands. KNNV Publishing
JOHN, WHITTON & BROOK, 2011 : The Freshwater Algal Flora of the British Isles. Cambridge University Press – l’ espèce est citée mais pas décrite.
GUIRY, M.D. & GUIRY, G.M. 2024 : AlgaeBase. World-wide electronic publication. National University of Ireland, Galway – avec des clichés de l’espèce : https://www.algaebase.org/search/specie ... s_id=29445



Données antérieures à 2000 :

D’abord selon la bibliographie de F.A.C. KOUWETS :

ALLORGE, 1921-1922 : Les associations végétales du Vexin français, plancton à desmidiées . Revue générale Botanique 33, bois de Galluis à Lanville-en-Vexin (Yvelines) et bois de Guerry à Frémainville (Val-d’Oise)
ALLORGE, 1924 : Desmidiées du Bas-Morvan. CR 47° session Assoc. Française Avancement Sciences, étang siliceux des Hâtes, environ de Saulieu (Côte-d’Or)
ALLORGE, 1925 : Alpes du briançonnais (Hautes-Alpes)
ALLORGE, 1926 : forêt d’Orléans (Loiret) et Briançonnais (Hautes-Alpes)
ALLORGE & DENIS, 1923 : excursion phytosocio. lacs de Biscarosse (Landes)
AMBLARD, 1980 : Phytoplancton lacustre lac Pavin (Puy-de-Dôme)
BAÏER, 1978 : PN Vanoise Termignon, lac du Lait & lac Blanc de Termignon (Savoie)
BAÏER & al., 1984 : Etude typologique lacs haute altitude . Travaux Sc. PN Vanoise 14, lac Verdet, lac Rond, lac du Lait, lac du Chardonnet, lac du Lou, lac Noir de Belleville, alt. De 2035 m à 2500 m
CAPDEVIELLE, 1979 : lacs de Cazaux-Sanguinet-Biscarosse (limites Landes et Gironde)
COMERE, 1911 : Add. Flore alg.eau douce pays toulousain. Bull. Soc. Hist. Nat. Toulouse 44, Toulouse, polygone d’artillerie et Colomiers-Lasplanes près Toulouse (Haute-Garonne)
CROUAN & CROUAN, 1867 : Florule du Finistère.F. Klincksieck Paris, flaques , région maritime à Goulven (Finistère)
DE BREBISSON, 1856 : Liste desmidiées Basse-Normandie. Mémoires Soc. Impériale Sciences Cherbourg 4, Falaise, Mortain, Argentan (Calvados, Manche, Orne), premières observations de l’espèce en France.
DEFLANDRE, 1925 : Add. flore algo. environs Paris. BSBF 71, Bonne-Mare, étang Coupe-Gorge, étang du Moulinet et étang d’Or à Rambouillet (Yvelines) – 1927 : Contrib.flore algo. France . BSBF 73, Confolentais, plancton de l’étang Neuf vers Brigueil-l’Aîné (Charente)
DEFLANDRE, 1939 : Notules hydrobio. qqs. étangs bretons . BSBF 86, tourbière à sphaignes, étang du Rouvre à St-Pierre-de-Plesguen, étang de Beaufort, sur hydrophytes à Dol (Ille-et-Vilaine)
DENIS, 1921 : ... mares de la F. de Fontainebleau. C.R. Assoc. Fr. avancement Sciences 44, mare aux Fées (Seine-et-Marne)
DEVAUX, 1974 : Relevés flore planct. étang de la Cassière à Aydat (Puy-de-Dôme)
FREMY, 1938 – FREMY & MESLIN,1948 : dét. erronée, il s’agit de S. chaetoceras
LAPORTE, 1931 : Recherches sur la biologie des desmidiées . Encyclopédie biologique 9, tourbière à sphaignes des Gets, fleur d’eau et utriculaires (Haute-Savoie), mare siliceuse, anse de Dinan (Côtes d’Armor)
LEBLOND, 1925 : Contrib. Flore algo. Boulonnais (Pas-de-Calais)
LEFEVRE & ARLET, 1943 : Algues eau douce étang de la Grande-Coinche. BSBF 90, Chaumont-sur-Tharonne (Loir-et-Cher)
LEMAIRE, 1884 : Liste desmid. Vosges[/i.] Bull. Soc. Sc. Nancy Sér II 6, tourbières à Prayé (Vosges)
PETIT, 1878 : [i]Liste desmid. environs Paris
. BSBF 24, Chaville (Hauts-de-Seine), Bondy (Seine-St-Denis) et mare de Franchard, f. Fontainebleau (Seine-et-Marne)
ROESCH, 1928 : Contrib. étude algues Vosges et territoire. Bull. Soc. belfortaine. émulation 42, étang des Forges à Belfort (Territoire de Belfort)
SIMANDOUX, 1933 : lac d’Estivadoux (Puy-de-Dôme)
VERGER-LAGADEC & VILLERET, 1963 : Algues eau douce massif de Néouvielle. Bull. Soc. Hist. Nat Toulouse 98, site du lac d’Aumar, petite mare bordée de sphaignes, alt. 2192 m (Hautes-Pyrénées)
VILLERET, 1938 : La végétation de la Lande d’Ouée (Ille-et-Vilaine) – 1955 : Contrib. biol. algues tourbières à sphaignes . Bull. Soc. Sc. Bretagne 29, étang du Moulin à Papier, Paimpont (Ille-et-Vilaine)
WURTZ, 1945 : Auvergne (Puy-de-Dôme)

Ajoutons quelques publications non répertoriés dans la bibliographie de KOUWETS :
BAÏER, 1956-1957 : Une tourbière du Dauphiné, Le Luitel. Mémoires SBF, BSBF 104, espèce commune au Luitel mais aussi étangs de Pont-de-Claix, étangs Pascal et de Gières, parc des expositions à Grenoble (Isère)
INPN – MNHN : ONF Faune, flore, fonge, BAÏER,1956, voir ci-dessus
L. RALLET, 1936 : Etude phytogéo. Brenne. Thèse Univ. Poitiers, étangs des Grandes Fourdines, des Chênes, de Buret (Indre)

Données à partir de à 2000 :
Y. LE MONNIER, 2021 : lac oligotrophe du Saut-du-Loup à Miramont-de Guyenne (Lot-et-Garonne)
Y. LE MONNIER, 2022 : plan d'eau à Cossé-d'Anjou (Maine-et-Loire)


Selon les auteurs, Staurastrum paradoxum est une desmidiée acidophile des eaux oligotrophes.
L’espèce est assez largement distribuée en France depuis les plaines jusqu’à l’étage alpin.

ps. Il est assez étonnant que cette desmidiée n'ai été retrouvée qu'en 2021 en France, la dernière note datant de 1984 avec BAÏER pour la Vanoise !
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4710
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Re: Staurastrum paradoxum

Messagede YVES50 » 09 Fév 2024 19:15

Cartes rénovées et actualisées, texte développé.
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4710
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves


Retourner vers Desmidiées

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron