Cylindrocystis crassa

Zygnématales unicellulaires (Desmidiales)
Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Cylindrocystis crassa

Messagede YVES50 » 28 Nov 2021 18:55

Cylindrocystis crassa DE BARY, 1858
Famille : Mesotaeniaceae

Selon COESEL & MEESTERS : cellules grossièrement elliptiques 25-50 x 18-25 µm, 1,5 à 2 fois plus longues que larges. Ceci distingue assez bien cette espèce de sa congénère C. brebissonnii qui est plutôt cylindrique et généralement bien plus longue que large (2 à 4 fois).
Ces spécimens ont été récoltés dans une flaque d’eau quasi-permanente alimentée par une résurgence : allée du parc municipal de Montbray (Manche) en octobre 2019, substrat sableux siliceux :
Cylindrocystis crassa Montbray Manche oct 2019.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Cylindrocystis crassa Montbray Manche oct 2019.jpg (166.78 Kio) Vu 271 fois


GUIRY & GUIRY citent une forme et 3 variétés dont var. elliptica observée en France.
Espèce cosmopolite citée même des domaines arctique et sub-antarctique, largement distribuée en Europe.

France :
carte Cylyndrocystis crassa - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Cylyndrocystis crassa - Copie.jpg (229.67 Kio) Vu 271 fois



Sources :
DE BARY, 1858 : Die Familie der Conjugaten ein Beitrag zur Physiologischen und Beischereibenden Botanik, Leipzig (Contribution à la bota. physiologique et descriptive)
GUIRY, M.D. & GUIRY, G.M. 2020. AlgaeBase. World-wide electronic publication, National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org
JOHN, WHITTON & BROOK, 2011 : The Freshwater Algal Flora of the British Isles, Cambridge University Press
COESEL & MEESTERS, 2007 : Desmids of the Lowlands, KNNV Publishing
BROOK & WILLIAMSON, 2010 : A monograph of some British Desmids, The Ray Society 172
F.A.C. KOUWETS, 1999 : A check-liste of desmids of France in Patrimoines naturels (MNHN / SPN) :

Données antérieures à 2010 :

D’abord selon la bibliographie de F.A.C. KOUWETS :
ALLORGE, 1921 : Contrib. flore desm. France in BSBF 68, citant d’autres auteurs (Jura, Hautes-Pyrénées, Seine-Maritime)
ALLORGE, 1924 : Desmidiées du Bas-Morvan in CR 47° session Assoc. Française Avancement Sciences, étang de Romanet, environ de Saulieu (Côte-d’Or)
ALLORGE, 1926 : forêt d’Orléans (Loiret) - Alpes du briançonnais (Hautes-Alpes) - étangs de la Brenne, cuvettes tourbeuses (Indre)
ALLORGE & DENIS, 1919 : Sur la répartition des Desmidiées tourbières du Jura français in BSBF 66, tourbière à sphaignes, Le Rousses (Jura) – 1920 : Distrib. algues Haute-Maurienne in BSBF 67, cuvettes à linaigrettes à Entre-deux-Eaux, lac des Evettes, alt. 2600 m, rochers suintants à Lanslebourg (Savoie) - 1923 : lac de Biscarosse in BSBF 70, parmi les sphaignes (Landes)
ALLORGE & MANGUIN, 1941 : Algues d’eau douce des Pyrénées basques in BSBF 88, rochers siliceux à Irati, Pas- de- Roland à Ixtassou (Pyrénées-Atlantiques)
CAPDEVIELLE, 1979 : lacs Cazaux-Sanguinet-Biscarosse (limites Landes et Gironde)
DEFLANDRE, 1925 : Add. flore algo. environs Paris in BSBF 71, tourbière de l’Archet à Saint-Léger (Yvelines) - 1929 : Contrib. flore algo. France in BSBF 75, butte des Séminaristes vers Mons-en-Laonnois (Aisne)
DUBOIS-TYLSKI, 1969 : Florule algo. marais d’Ardennes in Revue algo. ns 9, marais des Hauts-Buttés, Moulins de Thilay , rare (Ardennes)
DU PUYMALY, 1921 : Contrib. flore algo. Pyrénées in BSBF 68, rochers humides, mousses, chemin forestierde Lutour vers lac d’Estom, 1175 m alt. (Hautes-Pyrénées)
GAY, 1892 : Algues Bagnères-de-Bigorre in BSBF 38, vallon de l’Elysée-Cottin, sur un toit de chaume, vallée de l’Esponne (Hautes-Pyrénées)
HUBER-PESTALOZZI, 1928 : Corse, publi. Inaccessible avec le type et la var. elliptica.
LAPORTE, 1931 : Recherches sur la biologie des desmidiées in Encyclopédie biologique 9, pas de localisation mais l’auteur place cette espèce dans une association d’algues sub-aériennes oxyphiles, le « Desmidiaceateum aerophilum ».
LEMAIRE, 1884 : Liste desm. Vosges in Bull. Soc. Sc. Nancy Sér. II 6, tourbières à Prayé et Champs-du-Feu (Vosges), première observation en France
MANGUIN, 1934 : Catalogue algues eaux douces canton Fresnay (Sarthe)
ROESCH, 1928 : Contrib. étude flore algo. région Vosges et Territoire in Bull. Soc. belfortaine émulation 42, entre Mélissey et Ecromagny (Haute-Saône), mare Arsot et mare Ballon d’Alsace (T. Belfort) as Penium crassa. Le site AlgaeBase ne donne pas cette synonymie.
VERGER-LAGADEC & VILLERET, 1963 : Massif de Néouvielle in Bull. Soc. Hist. Nat Toulouse 98 , tourbière du lac d’Anglade, alt. 2175 m, expression de sphaignes (Hautes-Pyrénées)


Ajoutons deux publications non répertoriées dans la bibliographie de KOUWETS :
P. FREMY, 1938 : Algues rochers suintants environs de Campeaux in Bull. Soc. Linnéenne Normandie Sér. 9 T I (Calvados)
P. ALLORGE, 1925 : Contrib. flore algues eau douce Haute-Normandie, qqs desm. rares ou intéress. Pays de Bray in BSLN Sér 7 T8, bruyères tourbeuses, forêt de Bray près Mésangueville (Seine-Maritime)

Données à partir de 2010 :
INPN – MNHN : pas de jeu de données

Y. LE MONNIER, 2020 : Les Desm. obs. dans la Manche de 1856 à 2019 in Bull. Manche-Nature 109-110, Montbray, 2019, flaque d’eau temporaire sur substrat sableux siliceux (Manche)


Aux Pays-Bas, COESEL & MEESTERS signalent que cette algue est oligotrophe et sub-aérienne. Elle se présente habituellement sous la forme de masses mucilagineuses sur des substrats humides acides.
Pour les Iles Britanniques, JOHN & al. ajoutent que l’espèce est assez largement distribuée dans des eaux pauvres en nutriments, souvent en tant que cellules solitaires. On la trouve fréquemment dans les habitats subaériens : surfaces verticales de tourbe, murs couverts de mousse et rochers ruisselants sujets à la dessiccation mais aussi également avec d'autres desmidiées résistantes à la sécheresse, dans des collections d’eau temporaires peu profondes Elle tolère probablement une large gamme de pH et d'alcalinité. Dans les masses de mucilage, les cellules sont le plus souvent isolées, plus rarement assemblées en groupes lâches de 24-48 unités, rarement disposées en séries linéaires.
Les diagnoses de BROOK & WILLIAMSON indiquent les dimensions suivantes pour la variété nominale crassa : long. 24-50 µm, larg. 27-31 µm et pour la var. elliptica WEST & G.S. WEST : long. 21-23 µm, larg. 20-22 µm. Il n’y a pas de recouvrement, ainsi la biométrie suffirait à distinguer ces deux variétés.
On retrouvera aisément ces indications écologiques pour la France dans la liste ci-dessus. Notons que Cylindrocystis crassa est présente sur notre territoire depuis les plaines jusqu’à l’étage alpin.
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 3738
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Retourner vers Desmidiées

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité