Closterium pseudolunula

Zygnématales unicellulaires (Desmidiales)
Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Closterium pseudolunula

Messagede 6le20 » 09 Déc 2017 09:56

Bonjour à tous !

Voici un Closterium dont la détermination a été confirmée par Coesel himself.

Closterium pseudolunula Borge, 1909 (Closteriaceae)

Commune : Rieu-Montagné (81) ; Lieu-dit : Carlebou ; Latitude : 43,64957 (43° 38' 58,47’’ N) ; Longitude : 2,7706 (2° 46' 14,16’’ E) ; Altitude : 805 m ; Date :16 septembre 2017.
Sur la plage du lac, une émergence de nappe phréatique crée une mouillère saturée en matières organique.

Description de Coesel et Meesters :
« Cellules légèrement courbées du côté dorsal, convexes à droites (rarement concaves) du côté ventral, du milieu vers les extrémités progressivement atténué. Extrémités cellulaires souvent légèrement recourbées, sur les cellules côté ventral plutôt brusquement atténué plus fortement et donc un peu conique en forme. Apex tronqué rond. Paroi cellulaire sans ceintures, incolore à brunâtre, très délicatement et étroitement striée ou apparemment lisse. Pyrénoïdes disposés dans une rangée axiale.
Dimensions : (150-) 230-400 (-650) µm, épaisseur (22-) 30-45 (-65) µm.
Distribution mal connue (par confusion possible avec
Cl. acerosum). »

J'ajouterai que les pyrénoïdes sont plus gros et moins serrés que chez C. acerosum.

Chez C. acerosum, les bords sont quasi parallèles dans la partie centrale, et il existe de fausse courtes bandes d'élongation chez, totalement absentes ici (mais pas toujours visibles chez C a !)

Closterium pseudolunula-1a-LCN14-Laouzas-16 09 2017-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium pseudolunula-1a-LCN14-Laouzas-16 09 2017-LG.jpg (96.74 Kio) Vu 1413 fois


Les fines et discrètes stries visibles dans les pyrénoïdes de gauche :
Closterium pseudolunula-2a-LCN14-Laouzas-16 09 2017-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium pseudolunula-2a-LCN14-Laouzas-16 09 2017-LG.jpg (124.35 Kio) Vu 1408 fois


Closterium pseudolunula-LCN14-Laouzas-16 09 2017-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium pseudolunula-LCN14-Laouzas-16 09 2017-LG.jpg (141.92 Kio) Vu 1407 fois
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + Paralux L3000 trino pour macro + Diaplan trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 4814
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Closterium pseudolunula

Messagede YVES50 » 30 Nov 2021 12:36

Closterium pseudolunula BORGE, 1909

Synonymies : Closterium spetsbergense BORGE - Cl. pseudolunula var. spetsbergense (BORGE) PETLOVANY

GUIRY & GUIRY déclinent 4 variétés, aucune citée de France.

L’espèce est cosmopolite, observée même en domaine arctique (Iles Ellesmere) et assez bien documentée en Europe.

France :
carte Closterium pseudolunula - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche carte Closterium pseudolunula - Copie.jpg (214.58 Kio) Vu 106 fois


Sources :

BORGE, 1909 : Nordamerikanische Susswasseralgen. Arkiv für Botanik 8 (13) – diagnose de la nouvelle espèce avec un dessin schématique :
Closterium pseudolunula BORGE, 1909 .jpg
Exif et Meta MicroCartouche Closterium pseudolunula BORGE, 1909 .jpg (72.65 Kio) Vu 106 fois

KOUWETS, 1999 : A check-list of desmids of France. Patrimoines naturels MNHN / SPN
COMPERE, 2001 : Flore pratique des algues d’eau douce de Belgique. Desm. 1. Jardin Botanique National Belgique
COESEL & MEESTERS, 2007 : Desmids of the Lowlands. KNNV Publishing
BROOK a WILLIAMSON, 2010 : A monograph of some British Desmids. The Ray Society 172
GUIRY, M.D. & GUIRY, G.M. 2024 : AlgaeBase. World-wide electronic publication. National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org

Données antérieures à 2000 :

ARLET, 1945 : Sur la répartition flore algale petit étang de forêt (Le Brochet). Annales station centrale hydrobiologie appliquée T1 ; forêt domaniale de Rambouillet, pH constant 6,2, à l’ombre (Yvelines)
LEFEVRE & MANGUIN, 1938 : Sur persistance pendant l’hiver d’algues d’eau douce à l’état végétatif. Revue Générale de Botanique 50 ; vase du fond de l’étang du Moulinet à Rambouillet (Yvelines) – avec une figure de l’espèce :
Cl. pseudolunula d'après LEFEVRE & MANGUIN 1938 Rambouillet.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Cl. pseudolunula d'après LEFEVRE & MANGUIN 1938 Rambouillet.JPG (42.14 Kio) Vu 106 fois

Note : ces deux premières publications, totalement inaccessibles en lecture ou au téléchargement sur le WEB, m’ont été aimablement communiquées par Frans KOUWETS. Qu’il en soit chaleureusement remercié ici. :)

DEFLANDRE, 1929 : Contrib. flore algo. France. BSBF 75 ; tourbière du lac de Tavaneuse, Abondance, alt. 1800m, as Closterium spetsbergense.
PIERRE, 1971, (Université Nancy 1) : Etude algo. site centrale électronucléaire de Fessenheim. Techniques et Sciences municipales 5, Association générale des hygiénistes et techniciens municipaux ; canal de force au niveau du rejet des eaux de refroidissement (Haut-Rhin). Il s’agit d’une étude d’impact commanditée par EDF.

Données à partir de à 2000 :INPN-MNHN : pas de donnée
S. CLANZIG, 2017 : Lac de Laouzas, Rieu-Montagné (com. Nages), plage du lac, mouillère riche en matières organiques. Det. CLANZIG & COESEL (Tarn)
Y. LE MONNIER, 2020 : Les Desm. obs. dans la Manche de 1856 à 2019. Bull. Manche-Nature 109-110 ; Montbray, 2019, parc municipal, flaque d’eau quasi-permanente sur substrat sableux siliceux (Manche) - voir l’observation et la discussion ici : viewtopic.php?f=135&t=22030&p=122621&hilit=Closterium+pseudolunula#p122621

COESEL & MEESTERS décrivent une desmidiée méso-eutrophique des eaux modérément acides à alcalines. BROOK & WILLAMSON ajoutent qu’elle peut se trouver dans des eaux eutrophes. Closterium pseudolunula est rare en France, en plaine comme en altitude. Notons la similitude écologique des stations pour les deux observations récentes.

Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4768
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Re: Closterium pseudolunula

Messagede YVES50 » 29 Fév 2024 18:34

Sujet corrigé et complété (1)
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4768
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves


Retourner vers Desmidiées

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité