Influence du modèle de condenseur en photo

Présentations, questions et débats sur les microscopes.
Règles du forum
Présentations, questions et débats sur les microscopes.

Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede DOSSO bruno » 04 Aoû 2017 20:10

Bonjour a tous,
Un premier essai avec une diatomée Pleurosigma angulatum.
1.25.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 1.25.jpg (226.29 Kio) Vu 451 fois


Pleurosigma angulatum40x1.30LEITZnpl fluotar fluorez en160.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Pleurosigma angulatum40x1.30LEITZnpl fluotar fluorez en160.jpg (236.55 Kio) Vu 448 fois
Fichiers joints
LEITZ NPL Fluotar 40x1,30 Phaco3 Fluoresz 160,0,17.jpg
LEITZ NPL Fluotar 40x1,30 Phaco3 Fluoresz 160,0,17
Exif et Meta MicroCartouche LEITZ NPL Fluotar 40x1,30 Phaco3 Fluoresz 160,0,17.jpg (146.6 Kio) Vu 450 fois
Amicalement, Bruno
MICROSCOPE: Orthoplan et DCM 500
LOUPE:Wild M3 et DCM 200
Avatar de l’utilisateur
DOSSO bruno
membre
membre
 
Messages: 633
Inscription: 09 Déc 2009 01:37
Prénom: Bruno et JS

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede Daniel » 05 Aoû 2017 15:44

Voici plus rapidement que prévu un test avec des condenseurs pour Olympus BH2.
Il y en a finalement 4: j'ai ajouté un condenseur à tourelle CI
Les images de Pleurosigma angulatum ont été faites dans le mèmes conditions de règlage du point (loupe de visée) et de règlage, centrage des condenseurs. Le projectif est un NFK2,5x
La balance des couleurs est sur auto toujours.
L'objectif est un Olympus à immersion UVFL 40X ON 1,3
L'appareil est un Sony nex7. J'ai choisi de présenter un extrait à l'échelle 1 de 800x600pixels
Le traitement sous microcartouche suivi d'un passage cosmétique a été identique.

Le condenseur d'Abbe règlé à 0,9 ne s'en sort pas mal car il y a du contraste:
Abbe0-9_093R.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Abbe0-9_093R.jpg (92.31 Kio) Vu 972 fois
Le condenseur flip top à son maximum d'ON de à,9 donne des résultats quasi équivalents, un poil moins contrasté:
fliptop0-9_095R.jpg
Exif et Meta MicroCartouche fliptop0-9_095R.jpg (78.28 Kio) Vu 969 fois
Mon condenseur aplanétique donne un résultat décevant que ce soit à 0,9 ou à 1,4 car le contraste est très réduit:
Apla0-9_089R.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Apla0-9_089R.jpg (72.55 Kio) Vu 969 fois
A retenir l'ouverture n'est pas tout, mème si la résolution théorique est présente, il faut du contraste pour apprécier une photographie. Visuellement aussi comme l'a rappelé Fred, nous fermons le diaphragme pour apprécier le meilleur compromis résolution contraste...

Je me suis demandé si mon condenseur avait un problème (je l'ai utilisé et prèté pour des test avec immersion de la frontale du condenseur et je me suis demandé s'il pouvait y avoir un problème de pénétration d'huile comme parfois avec des objectifs). J'ai alors sorti mon condenseur à tourelle CI qui m'a confirmé le coté décevant du condenseur aplanétique achromatique en fond clair.
Par contre, bien sur l'aspect en contraste interférentiel est bien plus attractif...
J'ai règle le diaphragme visuellement pour un contraste optimum et le CI est règlé en bord de frange noire.
CondCI_CI_100R.jpg
Exif et Meta MicroCartouche CondCI_CI_100R.jpg (144.44 Kio) Vu 975 fois

Il resterait à tester le condenseur apla-Achro en immersion et à voir des modèles d'autres firmes dans les mèmes conditions.

Mais je retiendrais pour l'instant que l'investissement dans un condenseur haut de gamme n'est pas prioritaire.
Il est préférable de bricoler des techniques de contraste comme l'éclairage oblique ou investir dans le contraste interférentiel.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 4778
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede Daniel » 12 Aoû 2017 17:31

J'ai repris ce test car j'ai pensé à un autre condenseur O.N. 1,4 en ma possession:
C'est toujours un modèle Olympus , mais pour la série BH donc avec une monture de condenseur différente (et prévu pour les optiques "courtes" 36,65mm mais on peut y mettre une série "longue" 45mm sans problème donc j'ai réutilisé le mème 40x avec la mème frustule).
Ce modèle a une particularité: il est doté d'un diaphragme décentrable ce qui permet de faire un éclairage oblique.

Voici le test dans les mèmes conditions d'optique (objectif 40x, projectif 2,5x, appareil sony nex7) mais avec un statif, donc un éclairage différent. On passe d'un halogène 100W à un incandescent 30W, ce qui doit avoir des conséquences sur la balance des couleurs.
D'abord en usage normal avec une ON à 0,9
Dec0-9_02112r.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Dec0-9_02112r.JPG (96.38 Kio) Vu 787 fois
Puis avec un décentrement avec une ON réglée visuellement pour un bon compromis.
Dec_coté_02115r.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Dec_coté_02115r.JPG (114.4 Kio) Vu 792 fois
Il semble que cette fois ci l'ON 1,4 s'accompagne d'un rendu satisfaisant.
L'éclairage oblique donne un effet d'ombrage comme le CI.

Finalement, ce condenseur ancien (années 1970) me semble compétitif face au plus récent années 1980-90). Bien sur on peut penser que du matériel plus moderne peut donner un meilleur rendu. Mais cela reste à vérifier...
En tout cas, je maintiens pour Bruno l'idée qu'un matériel haut de gamme ancien peut encore être plus performant qu'un modèle de base moderne.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 4778
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede Daniel » 17 Aoû 2017 17:57

Comme je l'avais annoncé comme restant à faire, j'ai testé le condenseur aplanétique achromatique ON 1,4 pour BH2 en huilant sa frontale.
C'est fastidieux, mais les théoriciens nous apprennent que c'est ainsi que les performances sont maximales en terme de résolution..

En fait, photographiquement, il apparait à nouveau qu'avec le faible contraste l'image est peu lisible à 0,9.
huile0-902119Rr.jpg
Exif et Meta MicroCartouche huile0-902119Rr.jpg (89.74 Kio) Vu 659 fois
Mais visuellement en fermant encore le diaphragme jusqu'à ON 0,6 , on a une image agréable et avec des détails bien visibles. Et photographiquement c'est bon ! (mème si c'est moins contrasté que le Abbe à 0,9 )
huile0-6_02116Rr.jpg
Exif et Meta MicroCartouche huile0-6_02116Rr.jpg (88.66 Kio) Vu 659 fois
Dans ces conditions, ce condenseur arrive donc au niveau des autres pour la photographie.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 4778
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede dominique Prades » 20 Aoû 2017 16:09

Bonjour.

Suite des essais de condenseurs.Microscope Nikon Labophot 2 . Led Luxeon 3W.Objectif Nikon Plan fluor 1.3.Les condenseurs testés sont: Nikon achro. /Apla. ON 1.4, puis Nikon 1.25 contraste de phase en position fond clair (je suppose le condenseur être un Abbe) et enfin un condenseur 0.9 à bascule.Prise de vue Nikon Coolpix 990.Images en prise de vue couleur.Aucun passage cosmétique , juste un découpage de l'image au format 800X600

Condenseur 1.4 testé à sec pleine ouverture

DSCN7554 cond.1.4  à sec pleine ouverture forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7554 cond.1.4 à sec pleine ouverture forum.JPG (228.26 Kio) Vu 593 fois


Condenseur 1.4 testé à sec ouverture 0.8

DSCN755 cond.1.4 à sec ouvert à  0.8 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN755 cond.1.4 à sec ouvert à 0.8 forum.JPG (231.92 Kio) Vu 595 fois


Condenseur 1.4 huilé pleine ouverture

DSCN7556 cond.1.4 huilé pleine ouverture forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7556 cond.1.4 huilé pleine ouverture forum.JPG (185.53 Kio) Vu 590 fois


Condenseur 1.4 huilé ouverture 0.9

DSCN7557 cond. 1.4 huilé ouvert à 0.9 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7557 cond. 1.4 huilé ouvert à 0.9 forum.JPG (205.85 Kio) Vu 592 fois
dominique Prades
membre
membre
 
Messages: 312
Inscription: 18 Jan 2009 16:45
Prénom: °°°°

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede dominique Prades » 20 Aoû 2017 16:31

Passons maintenant au condenseur ON 1.25

Condenseur 1.25 huilé pleine ouverture

DSCN7559 cond.1.25 huilé ouvert à 1.25 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7559 cond.1.25 huilé ouvert à 1.25 forum.JPG (235.47 Kio) Vu 586 fois


Condenseur 1.25 huilé ouvert à 0.9

DSCN7560 cond. 1.25 huilé ouvert à 0.9 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7560 cond. 1.25 huilé ouvert à 0.9 forum.JPG (240.47 Kio) Vu 585 fois


Condenseur 1.25 à sec ouvert à 0.9

DSCN7561 cond.1.25 à  sec ouvert à 0.9 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7561 cond.1.25 à sec ouvert à 0.9 forum.JPG (241.28 Kio) Vu 584 fois
dominique Prades
membre
membre
 
Messages: 312
Inscription: 18 Jan 2009 16:45
Prénom: °°°°

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede dominique Prades » 20 Aoû 2017 16:43

pour finir (momentanément) le condenseur à lentille à bascule ON 0.9

Condenseur 0.9 pleine ouverture

DSCN7562 cond.0.9 ouvert à 0.9 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7562 cond.0.9 ouvert à 0.9 forum.JPG (203.44 Kio) Vu 581 fois


Condenseur 0.9 ouvert à 0.6

DSCN7563 cond.0.9 ouvert à 0.6 forum.JPG
Exif et Meta MicroCartouche DSCN7563 cond.0.9 ouvert à 0.6 forum.JPG (216 Kio) Vu 579 fois


Me viens à l'esprit (en regardant ces tests ) qu'une des grandes questions de J.Tempère était de savoir si les pores de Pleurosigma angulatum sont rondes ou polygonales? Il avait eu un mot pas très gentil à l'égard de Van Heurck car celui ci (qui avait admirablement bien résolu A.pellucida et qui faisait d'excellentes images, certes avec préparations au Réalgar et objectif spécial Zeiss ON 1.6) avait par deux fois changé d'avis concernant la forme interne des pores.
Je pense que si Jean Marc passe par là, il nous le dira!

Une petite remarque au sujet du condenseur 1.4.Non seulement l'image est plus contrastée à sec, mais surtout la zone de netteté semble plus importante qu'avec l'huile.En fait, je pense que les détails sont noyés...

Dans quelques jours, je remet le couvert avec Leitz et Zeiss..
dominique Prades
membre
membre
 
Messages: 312
Inscription: 18 Jan 2009 16:45
Prénom: °°°°

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede Fredlab » 20 Aoû 2017 17:10

Hello

Je suis ce fil avec intérêt et je ne dis pas que je n'y mettrais pas mes propres essais (mais pour le moment, je suis occupé à d'autres choses).

@Dominique : je suis surpris du rendu quasi DIC des images.

dominique Prades a écrit:Une petite remarque au sujet du condenseur 1.4.Non seulement l'image est plus contrastée à sec, mais surtout la zone de netteté semble plus importante qu'avec l'huile. En fait, je pense que les détails sont noyés...


A sec, l'ON est égale à 1, c'est comme si on fermait le diaph du condo à 1 -> plus de contraste, plus de pdc mais résolution inférieure.

dominique Prades a écrit:Dans quelques jours, je remet le couvert avec Leitz et Zeiss..

Ca peut être intéressant.

(avec un même photoscope, on peut comparer, par contre entre les images de Daniel et celles de Dominique, on ne peut pas dire grand chose... ou alors que je suis aussi surpris des images pas terribles de Daniel qui est pourtant équipé comme un porte-avion)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9199
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede Daniel » 20 Aoû 2017 18:34

@Dominique, Merci pour ce remarquable travail de comparaison sur un microscope Nikon.
La comparaison sur Leitz et Zeiss sera intéressante aussi.
@Fred, je suis resté en fond clair pour l'essentiel du test et je peux encore sortir un objectif plus fort que le 40x. Mais ce ne serait utile que pour voir des détails encore plus fins. Par contre, je peux encore tester un condenseur à grande distance de travail mais pas avec le mème objectif et pas dans les mèmes conditions!

@Tous, Mème si les photoscopes diffèrent, les images de Dominique Prades montrent une nette différence entre les 2 condenseurs 1,4
donc soit il y a une forte différence de qualité entre le modèle 1,4 Olympus et le modèle 1,4 Nikon ( qui doivent être de mème génération, les années 1980 pour le labophot Nikon comme pour le BH2 Olympus)
soit plus vraisemblablement, mon modèle 1,4 est défectueux. Est ce que un autre possesseur pourrait faire un test similaire?

pour analyse, j'ai monté par copié-coller la comparaison rapprochée du mème secteur 800x100px approximativement des images de Dominique Prades. Voici le résultat
TestCondenseursDPradesC.jpg
Exif et Meta MicroCartouche TestCondenseursDPradesC.jpg (252.65 Kio) Vu 548 fois

Ma lecture:
Les effets de l'ouverture sur la profondeur de champ apparaissent bien.
Comme l'écrit Fred, le 1,25 et 1,4 non huilés doivent être à 1 question profondeur de champ. En fait , on constate des différences entre les valeurs affichées identiques à sec et huilé. Il faudrait peut être une double échelle sur les condenseurs!

L'effet du huilage sur le 1,4 abaisse aussi le contraste ici . J'aurais tendance à préférer comme compromis résolution/contraste le 1,4 huilé à O.N. 0,9

Il me resterait à huiler mon condenseur d'Abbe. Mais au vu de ces images, il me semble que le condenseur d'Abbe à sec 0,9 donne le résultat le plus contrasté et donc vraisemblablement le plus piqué en vision de l'ensemble de l'image. (par contre , pour la couleur il y a bien plus de problème de chromatisme. C'était prévisible. )

Et je dirais que le condenseur à lentille basculante fermé à 0,6 donne aussi des images très lisibles sur cette diatomée Pleurosigma angulatum.

Donc il me semble pour Bruno que la conclusion reste que les condenseurs premiers prix se tirent bien d'affaire face au condenseur haut de gamme 1,4 fastidieux à huiler de plus!
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 4778
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Influence du modèle de condenseur en photo

Messagede Jean-marc » 21 Aoû 2017 10:18

Bonjour à tous,

Intéressants tests, merci aux auteurs.

Je me permets de rebondir sur plusieurs remarques faites dans ce sujet.

Pleurosigma angulatum
La frustule est formée d'un sandwich de 2 couches, celle externe est une fente de 80nm d'épaisseur sur un léger dôme, et celle interne contient les pores de forme ovoïdes que nous observons. La forme hexagonale que nous avons l'impression d'observer parfois, est dû à la géométrie hexagonale du positionnement des pores, et peut-être à la structure interne au sandwich, mais pas à la forme des pores. Ces pores ont un diamètre d'environ 0,52µm. Ils sont résolvables avec des objectifs d'ON>= 0,60. Un bon objectifs type apo 20/0,60 le résout sans soucis en fond noir.

Les condenseurs :
Un condenseur à immersion d'huile (i=1,515) d'ON 1,32-1,40, possède une ON à sec =0,90-0,95, donc sensiblement équivalent à un condo 0,90 à lentille basculante.
Tous les essais que vous avez réalisés, ont été fait avec des ON de condo>= 0,60 (c'est à mon avis un paramètre important pour ma conclusion finale)

Objectif :
Il me semble que vous utilisez tous des objectifs performant à ON=1,30, ce qui est le double de ce qu'il faut pour résoudre P.angulatum
Si on travaille en fond clair (donc sans système augmentant le contraste) et faut rester dans sa zone favorable "lumière/contraste" avec son condo. Il faut ouvrir les condo au 1/2 à 3/4 de l'ON de l'objectif, soit vers 0,65-1,00 pour avoir le meilleur compromis contraste/lumière/profondeur de champs.

Ma conclusion :
P.angulatum est résolvable avec un objectif 40/0,65 et un condo ouvert à 0,5, donc je pense que le sujet choisi mériterai de montrer des détails à 0,30-0,35µm. P.angulatum ne montrera rien d'autre que ses pores de 0,52µm, même avec des ON supérieurs à 1,30.
Evidemment on peut avoir des images plus fines, et de contraste un peu différent d'un auteur à l'autre, ceci dépendra de l'architecture optiques des différents microscopes, mais les résultats restent à mon avis globalement identiques :
Suivant vos essais, avec un objectif d'ON=1,30, une ouverture de condo de 0,80-1,00 semble être le meilleur compromis. Une ON de condo à 0,60, donnera un peu plus de profondeur de champs, un contraste plus fort avec une légère dégradation de la finesse d'image, mais les pores restent toujours visibles.
Donc à mon avis pour vraiment différencier la qualité des condo en terme d'architecture (Abbé, apl, achr...) et de leur ON, il faut travailler avec des sujets plus difficiles à résoudre.
des diatomées type :
Surirella gemma (perles résolvable à ON = 0,95), mais déjà pas facile avec un achr100/1,25
Frustulia rhomboides var saxonica, perles résolvables avec un bon objectif ON=1,30.
Amphipleura pellucida évidemment, résolvable en lignes avec un bon objectif ON=1,25.

L'interêt de ces 3 diatomées, c'est qu'elles nécessitent un bon objectif, mais également un très bon condo pour les résoudre (avec une ON <=1,10), alors que Pleurosigma n'a besoin que d'un objectif.

Enfin, pour utiliser des condo parfaitement corrigés type achr-apl d'ON 1,32-1,40, il faut les utiliser avec un système augmentant le contraste, comme du DIC ou un COL (petit disque coupant la lumière rentrant trop directement dans l’œil). Ainsi on peut les utiliser au maximum de leur ouverture, au lieu des 1/2 à 3/4 et donc ne pas brider les objectifs.

A+

JM
Microscope Leitz Aristoplan, DIC, contraste de phase, fond noir, Fluorescence
http://www.lenaturaliste.net/forum/viewtopic.php?f=57&t=5886&p=54275&hilit=aristoplan#p54275
Éclairage diasc et épisc LED 32W + Flash électronique embarqué dans le statif commandé par Canon 600D
Avatar de l’utilisateur
Jean-marc
membre
membre
 
Messages: 619
Inscription: 19 Juin 2010 09:48
Localisation: Nantes
Prénom: jean-marc

Suivante

Retourner vers Microscopes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité