Matériel pour la macro

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 11 Aoû 2011 13:04

Re
Daniel a écrit:mais il y a des enchères qui démarrent plus bas:
celle ci par exemple à 32$

auxquels il faut ajouter plus de 50$ de fdp :evil:

Mon PB5 me suffit pour l'instant... mais dans le cadre de cette rubrique, vos conseils sont précieux.
Si vous le pouvez... un double rail, c'est préférable.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede PierreM » 11 Aoû 2011 16:03

Bonjour

-Stéphane- a écrit:Il s'agit d'un objectif macro, qui va directement au rapport 1/1 sans "artifices" ;)


Donc la MAP au rapport 1/1 correspond à un allongement de tirage égal à la focale.
Personnellement j'aime autant car la focale reste fixe, ce qui n'est plus le cas avec des objectifs modernes (je ne parle pas des zooms).
Question d'habitude probablement, j'ai fait de la macro il y a près d'une quarantaine d'années, les optiques étaient plus primitives.
L'essentiel est d'avoir des résultats satisfaisants.
Amicalement
Pierre
PierreM
membre
membre
 
Messages: 530
Inscription: 07 Aoû 2011 17:28
Prénom: Pierre

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 11 Aoû 2011 16:47

Hello
PierreM a écrit:Donc la MAP au rapport 1/1 correspond à un allongement de tirage égal à la focale.
Personnellement j'aime autant car la focale reste fixe, ce qui n'est plus le cas avec des objectifs modernes (je ne parle pas des zooms).

Il faut différencier les objectifs macro "old school" dont le tirage augmente lorsqu'on diminue la distance de map - par exemple avec un micro Nikkor 55 AIs ou 60 AFD, l'objectif s'allonge par le biais d'une double rampe hélicoïdale et on finit par perdre jusqu'à deux diaphragmes (c'est ennuyant) et les effectivement, les objectifs sans doutes plus modernes, avec une mise au point interne. L'objectif ne bouge pas de l'extérieur (pas mal pour l'étanchéité - la plaie des reflex numériques, ce sont les poussières, qui peuvent aussi entrer lors des mouvements de lentilles), on reste quasiment à ouverture constante (c'est bien aussi)... mais de ce que j'en sais, la focale diminue... bref, le gain escompté en matière d'approche n'est parfois pas si important que ça.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 11 Aoû 2011 16:53

Tiens... en rappelant ça, je me demande aussi si les perfectionnements comme la motorisation interne (AFS chez Nikon, HSM chez Sigma, SWM chez Canon...) et les réducteurs de vibrations "optiques" (VR - Nikon, OS - Sigma, IS - Canon...) ne peuvent pas être ajoutés que sur des objectifs à mise au point interne ?
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 12 Aoû 2011 07:49

Hello

Je poursuis avec quelques considérations supplémentaires sur mon dispositif

Image

Au niveau de la zone de prise de vue, il me semble important d'avoir une bonne source de lumière... un éclairage continu (27) pour composer et faire la mise au point - j'opte pour une LED de puissance et si vous voulez une référence, la "Jansjö" d'Ikea est vraiment excellente (à 10 euros au lieu de 25 il me semble... sinon, le modèle à pince est aussi très sympa)
... et au moment de la prise de vue, il faut un flash (19)...
Je suis loin d'avoir tout essayé (et les flashes annulaires "20" ne sont pas adaptés il me semble au studio stacking - on en reparle plus tard) et certaines options du schéma (18 - radiocommande) restent théoriques.
Bref, mon flash est synchronisé par câble (17 entre 15 et 30 euros - ICI - celui-ci me parait sympa avec sa possibilité d'incliner le flash... un peu long) et tenu près de la scène grâce à un petit trépied.
Je suis encore en train de tester des solutions de diffusion de la lumière.

34 - Image

35 - Image

Un diffuseur à la sortie du flash (23 - enfin, la forme est différente pour celui que j'ai) et s'il est seul, la lumière est trop dure...

36 - Image

...d'où il me semble, la nécessité d'avoir un diffuseur près du sujet... le pot de yaourt (ou d'actimel - point "22" sur le schéma) n'est pas forcément idéal et il peut poser des problèmes pour la composition, la mise au point.

37 - Image
(ça me semble un peu plus homogène... mais les sujets poilus posent problème)

Il y a peu, j'ai vu des images issues de stacking (quelques dizaines de clichés) faites à la lumière naturelle... ça implique sans doute de se lever très tôt (ou de passer les insectes au frigo ?) et d'avoir des journées vraiment sans vent. En tout cas, ça résout pas mal de problèmes de brillances, de poils...
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 23 Aoû 2011 11:09

Hello
Je poursuis (après un copier/coller du post sur ZR... j'attends aussi quelques réactions de votre part)

Voici les rapports macro les plus ultimes que je peux obtenir en ce moment avec le soufflet et les différents objectifs en ma disposition.
(on peut augmenter encore ce rapport en ajoutant des bagues, des bonnettes, des doubleurs...)

Avec un objectif 10x (un "M10" Olympus...)

38 - Image
(3 mm de largeur pour un capteur de 36 mm -> rapport 12/1 - soufflet étiré à fond)

Le soufflet offre une certaine latitude pour modifier le rapport macro, mais si on le replie à fond, on a un vignettage terrible

39 - Image
(les objectifs de microscope sont des UGA - en fait, la latitude pour changer de rapport n'est pas si grande)

Avec un objectif 20x

40 - Image
(notez la pdc ultra faible... stacking obligatoire - même chose quand on replie le soufflet -> vignettage)

Avec un 40x

41 - Image
(bon, là, j'ai du mal à calculer le rapport macro - entre 35 et 40 ?)

A comparer avec le 19/35 à 19 mm au bout du soufflet étiré à fond

42 - Image

... un peu moins fort, mais ce dernier dispose d'un diaphragme, ce qui permet d'augmenter la pdc (et diminuer le nombre de clichés pour le stacking)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede Daniel » 23 Aoû 2011 15:15

Sur l'usage d'un objectif de microscope en macro, on voit que cela commence à fort grandissement.
En pratique à 4x avec un 4X si on élimine les optiques ultra faibles.
Le test ci dessus montre qu'il n'est guère utile de réduire le tirage car il y a vite du vignettage.
Il faut opèrer à proximité du tirage prévu sur le microscope de 150mm entre l'épaulement et le capteur pour ce 4x biologique.
(et de 190mm pour les optiques Métallographiques Olympus anciennes testées ci dessus)
Le M40 doit donner du 40x utilisé dans ces conditions.

On pourrait ajouter un doubleur ou un 2e soufflet pour augmenter ce grandissement (pas de bonnettes par contre!!) mais il vaudra mieux prévoir un objectif plus fort.
Les luminars par exemple se succèdent:
40mm <->4x de microscope
25mm <->6,3x
16mm <->10x
On peut en variant leur tirage avoir une gamme de grandissements continue de 2x à 20x

Il n'y aura pas la souplesse d'un dispositif à zoom qui n'est pas prévu en optiques de microscope.
Mais Il faut pour cela investir dans un vrai macroscope ou un stéréomicroscope dont les modèles haut de gamme ont maintenant une amplitude de zoom de 10 fois (voire 15 fois) qui va remplacer les 3 optiques luminar ci dessus avec juste une optique 1x ou 2x à gros diamètre (et une ON en rapport).

Enfin, rien ne remplacera les optiques métallographiques fortes de 20x ou 40x.
Leur ajouter un diaphragme sera peu utile: la diffraction interviendra dès la pleine ouverture à ce grandissement.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5506
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 23 Aoû 2011 16:12

Hello

Encore merci Daniel pour ces précisions supplémentaires.

Un dispositif zoom serait le bienvenu... mais ça n'existe pas pour le genre de dispositif dont je dispose.
Tant pis... après tout, des millions de gens arrivent à faire des photos avec des focales fixes.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 25 Aoû 2011 11:42

Bonjour.

Je reprends le fil avec quelques ajouts sur les forts rapports et l'abus de stacking (obligatoire)
Vous avez vu quelques exemples de ce que pouvait donner l'utilisation d'un objectif de microscope au bout d'un soufflet - ICI... je pense qu'un 20x, c'est la limite de l'utilisable à la main (ou du moins avec le matériel que j'utilise pour l'instant... mais je suis loin du bout du possible - j'ai par exemple un microscope pour faire de l'épiscopie - image)

En fait, avec le 19/35 inversé (à 19 mm) et avec un x10, j'obtiens des rapports sensiblement équivalents. Le zoom dispose d'un diaphragme, ce qui permet d'augmenter la profondeur de champ et diminue ainsi le nombre de clichés dans une pile.
Avantage donc au zoom... mais en matière de piqué, est-ce que c'est aussi bon ?

Un exemple : vue sur une clémentine moisie

43 - Image
(première image de la pile, faite avec le 19 mm à f/8)

44 - Image
(première image de la pile faite avec le x10 de microscope... no comment... la pdc est vraiment courte)

Après passage des piles par Zerene Stacker

45 - Image
(avec le 19 mm, pile de 15 images - image "brute" ICI)

46 - Image
(avec le x10, la pile est bien plus épaisse puisqu'elle fait 90 images... image "brute" ICI - pour moi, le piqué est meilleur, mais il y aussi plus de contraste et ça, ça se corrige)

La mise en oeuvre un peu différente et si l'objectif de microscope est contraignant : nécessité absolue de disposer d'un mouvement micrométrique, nécessité de multiplier les clichés (des piles de plusieurs dizaines d'images... c'est lourd, c'est long...), les résultats sont là.
Le zoom UGA, même si on peut diaphragmer, manque de rigueur... c'est peut-être aussi inhérent aux qualités (moyennes) de mon objectif. Disposer d'un diaphragme est un confort car en augmentant la pdc, la mise en oeuvre est simplifiée, il y a moins d'images à compiler... bref, on est limite compatible utilisation sur le terrain.
Le compromis serait donc d'utiliser des objectifs à diaphragme, ayant plus de piqué qu'un zoom UGA... ça existe, c'est le point "12" sur mon schéma de principe, mais c'est aussi une douloureuse tant ces objectifs sont rares et chers.
Je vous en parle dans un prochain post.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Matériel pour la macro

Messagede Fredlab » 03 Sep 2011 09:53

Hello

Au cours des posts précédents, j'ai évoqué l'existence d'objectifs macro particuliers... perso, il y a un an, je ne le connaissais pas encore, spécifiquement étudiés pour aller au bout d'un soufflet.
Ils sont pour la plupart en monture RMS (le vissant des objectifs pour microscope), ils ne ressemblent pas forcément à grand chose, ils ont des focales variables (de 50 à 12,5 il me semble... plus c'est court, plus vous pourrez atteindre de forts rapports macro), ils ont une bague de diaphragme, ce qui peut laisser espérer une augmentation de la profondeur de champ... il ne semble pas qu'ils soient encore fabriqués et donc il faut se tourner vers le marché de l'occasion... ebay est votre ami et les prix que l'on trouve frisent parfois le délire - disons que ça va de 200 à plus de 1000 euros :shock:
Par leur construction, simple, mais avec des lentilles performantes (apo ?), ces cailloux d'un autre temps sont à même de donner du piqué alors que le soufflet est étiré à fond.
Par contre, à force de fouiner, j'ai cru lire qu'au final, il ne fallait pas trop espérer fermer le diaphragme et que souvent, il y avait une perte de piqué dès qu'on dépassait un ou deux stops.
Bref, j'ai toujours des objectifs et des solutions de statif à trouver pour la microscopie, je voudrais bien acheter un 14 mm pour le D700, j'ai encore un ou deux trucs à acquérir pour le "studio stacking" (surtout si je veux faire ça sur le terrain)... alors banquer pour un objectif dédié "bout de soufflet", je ne crois pas que ça va être possible.

Je vous présente ces objos au prochain post, mais avant, je voulais aussi signaler que ces objectifs ont souvent été associés à des systèmes macro complets.
Au-delà des soufflets, que l'on peut accoupler...

Image

...et tous les flexibles, les bagues possibles pour commander l'obturation, le diaphragme...
les grandes marques ont proposé des statifs qui me font envie (mais bonjour la rareté)

Chez Nikon, vous avez le Multiphot

Image
(la personne qui a pris cette photo est potentiellement très riche... à droite, en haut du coffret, il y a pour plus de 3000 euros d'objectifs)

Chez Leitz, on trouve l'Aristophot

Chez Olympus il existe aussi un statif similaire (mais je n'ai plus le nom en tête)

-> si vous connaissez quelqu'un qui a ça dans son garage ou son grenier, JE SUIS INTERESSE (mais pour une affaire, je l'achète à vil prix.... bref, merci de ne pas dire que ça peut se vendre cher... une centaine d'euros et je prends)

Bref, je viens de vous parler du point "26" sur mon désormais célèbre schéma de principe
Pour l'instant, je fonctionne avec un trépied (24) sans doute plus adapté à une sortie sur le terrain - en ce moment, mon dispositif est par terre alors qu'un statif sur un bureau, ça serait plus confortable - avec une rotule ball, pas forcément idéal pour respecter une verticalité et un rail macro chinois (25) juste là pour ajuster la zone de mise au point.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9512
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

PrécédenteSuivante

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités