Ouverture, diffraction et PDC; quel compromis naturaliste?

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Ouverture, diffraction et PDC; quel compromis naturaliste?

Messagede Daniel » 09 Aoû 2010 11:56

Bonjour,
sur la sollicitation de Frédéric, un post a été ouvert pour montrer les effets de la diffraction dans le domaine de la photo rapprochée.
viewtopic.php?f=56&t=6021
Il est difficile de réaliser des tests reproductibles et une mire peut ne pas représenter les conditions de terrain. J'ai néanmoins réalisé un test à 50 cm de distance avec 4 appareils dotés de capteurs de tailles différentes dans le post cité.
Dans ces conditions proches de la photographie générale, l'effet de la diffraction est lié à la taille du photosite. En théorie, elle a des effets négatifs dès 8 sur un petit capteur de compact, dès 11 sur un olympus 4/3, dès 16 sur un plein format.
Si mon test montre bien la grande sensibilité des petits capteurs à la diffraction, il semble que sur les capteurs de reflex, les effets apparaissent à diaphragme plus fermé et sont encore peu sensible en fermant encore plus le diaphragme. 16 semble un bon compromis quelque soit l'appareil.

En vraie macro, avec un rapport d'agrandissement sur le capteur supérieur à 1, les physiciens préviennent les photographes des effets plus grands de la diffraction. Il faut encore moins diaphragmer.
Ces courbes dans un document des années 70 indiquent des diaphragmes "optimaux" en fonction du grandissement.
DiaphOpt.jpg
Exif et Meta MicroCartouche DiaphOpt.jpg (147.99 Kio) Vu 3832 fois
Par exemple, si à 1x le diaphragme 16 est estimé optimum en format 24x36, il ne faut plus dépasser 11 à 2x... ( et rester à la pleine ouverture au dela de 10X!)

Profitant de mon temps libre, j'ai sorti mon matériel permettant de faire de la vraie macro sur le terrain. Il s'agit d'un 55 micro nikkor inversé sur un soufflet. Sans autre accessoire, il va de 1,7 à 4,5x. L'éclairage peut se faire de préférence au flash TTL car la lumière manque vite. La visée est à pleine ouverture. Il faut bien se caler pour rester à la bonne distance de mise au point alors que le diaphragme se ferme lors de la prise de vue.

Voici au rapport 2X un microlépidoptère qui s'est prèté à 4 images à 4, 8, 16 et 32
microL.jpg
Exif et Meta MicroCartouche microL.jpg (175.14 Kio) Vu 3829 fois
La diffraction affecte certainement les images du bas mais elles restent bien lisibles surtout à ce format. Et la profondeur de champ peut amener à préférer l'image à 32 nette jusqu'au bout des pattes.
Un photographe perfectionniste essaiera de placer tout son sujet dans la profondeur de champ obtenue à l'optimum de 11.

Voici unE 2e série dans les mèmes conditions au rapport 2X
Il 's'agit d'un grain de lavande sur une toile en tissu. Les images sont au flash sauf celles au 2 extrèmités. (C'est toujours à main levée pour montrer qu'un peu de profondeur de champ peut aider à la mise au point aussi.)
Sur une image plein cadre de format internet, au moins jusqu'à 22, la diffraction semble peu affecter le rendu.
entiers.jpg
Exif et Meta MicroCartouche entiers.jpg (181.64 Kio) Vu 3829 fois

Des recadrages 100% vont néanmoins permettre de vérifier la théorie:
au dela de 11, les poils de la lavande sont moins définis, la diffraction se fait sentir comme prévu.
100pc.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 100pc.jpg (92.57 Kio) Vu 3828 fois
Dernière édition par Daniel le 09 Aoû 2010 12:08, édité 1 fois.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5098
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Ouverture, diffraction et PDC; quel compromis naturaliste?

Messagede Daniel » 09 Aoû 2010 12:06

Pour l'uniformité des tests, avant de choisir des sujets du type photographié par le naturaliste, avec une certaine épaisseur, j'avais commencé par rephotographier un détail de billet de 10 euros à l'agrandissement de 2x sur le capteur et avec le mème matériel.

Voici une image à 32 au flash. Est ce que la diffraction vous gène?
10-08-08TestR2xBillet32flaschR.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 10-08-08TestR2xBillet32flaschR.jpg (171.17 Kio) Vu 3818 fois

En voici une à 2,8 en lumière naturelle (j'ai du pousser la sensibilité à 800 iso pour ne pas risquer de flou de bougé à 1/125e). Le rendu est très différent. Est ce que le manque de profondeur de champ vous gène?
10-08-08TestR2xBillet2-8_800isoR.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 10-08-08TestR2xBillet2-8_800isoR.jpg (139.28 Kio) Vu 3815 fois

Un technicien perfectionniste ferait une image à 11 avec un bon éclairage et sur un statif bien perpendiculaire. MAis est ce que les 2 images présentées plus représentatives des conditions du travail de terrain à main levée du naturaliste n'ont pas aussi chacune leur intérèt?

Il est bon de connaitre les règles théoriques assurant les meilleurs résultats, mais ne faut il pas aussi parfois s'en affranchir pour obtenir un résultat?
Une image bien composée; c'est bien. Mais n'oublions pas que par exemple un pied coupé par le cadre n'a pas empèché une photo de Cartier Bresson d'être célèbre...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5098
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Ouverture, diffraction et PDC; quel compromis naturaliste?

Messagede Pat » 09 Aoû 2010 12:24

Voilà ce que j'appelle une étude consciencieusement menée, merci d'avoir ainsi éclairer le sujet, c'est parfaitement démonstratif.

patrice
Avatar de l’utilisateur
Pat
membre
membre
 
Messages: 183
Inscription: 11 Avr 2009 07:26
Localisation: PARIS
Prénom: patrice

Re: Ouverture, diffraction et PDC; quel compromis naturaliste?

Messagede Fredlab » 12 Aoû 2010 22:04

Oui... excellent
Merci beaucoup
(l'exemple des poils de la Lavande est vraiment top - par contre, pour le grain, je pense que la mise au point est un peu trop en avant de ce qu'elle devrait être - non ?)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9376
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Ouverture, diffraction et PDC; quel compromis naturaliste?

Messagede Daniel » 13 Aoû 2010 14:08

Bonjour,
mon parti pris était d'opèrer à main levée.
Une mise au point fixe pile sur le centre de l'image avec toujours le mème point du sujet serait certainement encore plus démontrative.
Mon objectif était aussi de montrer qu'un minimum de profondeur de champ est nécessaire pour opèrer à coup sur...

Cordialement
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5098
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel


Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités