La diffraction, l'ennemi de la macro

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Fredlab » 28 Juil 2010 00:16

cool... ce topic s'anime et je vous en remercie.
En fait, plutôt que de poster une image redimensionnée, je pense qu'il faut simplement montrer une portion de l'image vue à 100%, bien sûr, au niveau d'une zone de contraste (des lignes, un dessin...)

Je reprécise aussi qu'entre f/4... f/8 (la plupart des objectifs ont leur piqué optimal à ce diaphragme)... f/22 (par exemple), il se pose le problème de la vitesse de prise de vue et on sait que certains boitiers ont une mécanique qui génère du flou à certaines vitesse (de mémoire, le D200 est bien connu pour ça)

De même, entre la théorie, énoncée en début de topic et la pratique, la réalité (ce qu'on voit sur un écran... il est impossible de regarder une photo à 100% - les écrans n'auront jamais assez de pixels et à 72 dpi, une image à 100% est toujours floue (plus ou moins)), il y a sans doute un gouffre, d'autant plus que les concepteurs de boitiers sont redoutables pour nous gruger (algorithmes divers et variés qui font croire qu'on peut monter à plus de 100 000 isos par exemple...)
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9511
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Deklik » 28 Juil 2010 00:45

Daniel, pour pouvoir juger correctement il faut publier un crop 100% de la partie centrale. Exemple sous Photoshop, il faut utliliser le menu Images/Taille de l'image ... [Alt -Crtl - C]. Dans la fenetre il ne reste plus qu'a indiquer le nombre de pixels voulu (ici 800x600) pour ne garder que la partie centrale à la bonne dimension.

Image

La diffraction (meme à F22) reste ténue. Il ne faudrait pas du tout compressé le JPG* pour apprécier le rendu.

Pour avoir fait des essais à chaque nouvel achat d'optique, la focale est un critère important. Un objectif 10mm diffracte beaucoup plus vite qu'un 300mm. Le nombre de lamelle du diaphragme est aussi à prendre en compte.

* Meme en qualité maxi (800x600 = +/-300Ko) un JPG est compressé par l'algorithme ce qui occasionne une détérioration de l'image
Michel, Bon à rien mais pret à tout
Avatar de l’utilisateur
Deklik
membre
membre
 
Messages: 295
Inscription: 17 Aoû 2008 17:38
Localisation: Istres
Prénom: Michel

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede shrek » 28 Juil 2010 08:00

Nous avons fait un essai de diffraction avec une amie sur un minéral ;on a utilisé un macronikkor 19mm(nikon) et un JML21mmF3,5 et le résultat est surprenant,diffraction tres nette sur le Nikon (j'essaie de récupérer les données ,pour les metttre en ligne)

jp
Dernière édition par shrek le 28 Juil 2010 10:05, édité 1 fois.
Mon Site internet :http://bonne-vieille-terre.xooit.com/index.php ( géologie et paléontologie)
Avatar de l’utilisateur
shrek
membre
membre
 
Messages: 1102
Inscription: 29 Sep 2007 09:33
Localisation: Toulouse
Prénom: Jean Pierre

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Daniel » 28 Juil 2010 08:04

Bonjour,
les crops à l'échelle 1 et les prises de vues dans les mèmes conditions avec les 2 autres formats de capteurs ont été faits hier dans la foulée!!!
j'ai utilisé photoshop pour les crops à partir du jpg plein format et j'ai enregistré à une compression de 90%

Je voulais d'abord démontrer qu'il faut se fier à l'expérience avant la théorie qui peut ne pas s'appliquer à notre cas particulier et, qu'en l'occurence, la course à l'optimum n'est pas nécessaire pour les photos de tous les jours surtout documentaires.
Il n'est pas utile de boire du saint émilion tous les jours. Un petit rosé bien frais fait autant plaisir avec un repas de salade en ces jours de canicule. (mais il faut aussi savoir apprécier le saint émilion lors des grandes occasions).

Frédéric,
en photographie, tout est affaire de compromis. Sur le terrain, il ne faut pas trop diaphragmer si on craint de trembler.
Actuellement, il faut jouer avec le trio diaphragme, vitesse et sensibilité car il y a bien des progrès sur les boitiers en matière de haute sensibilité mème s'ils ne touchent pas les compacts.

Michel,
est ce que tu as souvent besoin d'un recadrage à 100%?
Fais tu beaucoup de tirages 60x90cm?
sur l'effet de la focale, il est lié simplement à la définition de l'ouverture: focale/diamètre du diaphragme et à la théorie de la diffraction. Ce point explique la plus grande sensibilité des compacts à la diffraction (entre autres et avec des compensations).
D700recA.jpg
Exif et Meta MicroCartouche D700recA.jpg (171.78 Kio) Vu 5091 fois
D700recB.jpg
Exif et Meta MicroCartouche D700recB.jpg (178.35 Kio) Vu 5092 fois
D700recC.jpg
Exif et Meta MicroCartouche D700recC.jpg (162.14 Kio) Vu 5090 fois

A 100%, il apparait un optimum à 16 parmi mes 3 clichés à 8, 16 et 32 au D700.
Je ne sais pas si c'est du à l'action de la diffraction
J'ai l'impression que ma mise au point n'était pas parfaite et qu'elle est corrigée par la profondeur de champ à 16. A 32, la théorie annonce que la diffraction peut intervenir. C'est peut être la cause de la moindre netteté de mon cliché mais il faudrait plus qu'un seul essai pour le prouver.

Cordialement
PS:
Jean Pierre,
la diffraction est beaucoup plus handicapante en vraie macrophotographie.
Mais c'est un phénomène physique qui va affecter les objectifs quelque soit la marque pour un mème rapport de focale, d'ouverture et d'agrandissement.
La seule variable est la forme physique du diaphragme liée au nombre de lamelles.
Les objectifs macro anciens type luminar sont réputés pour un grand nombre de lamelles et un diaphragme bien circulaire.

DN
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5491
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede shrek » 28 Juil 2010 10:08

Oui ,pour la diffraction sur les petites ouvertures ,mais le JML ,n'a pas de diaphragme et le Nikon a été utilisé sur la même ouverture ,cad f3,5!

jp
Mon Site internet :http://bonne-vieille-terre.xooit.com/index.php ( géologie et paléontologie)
Avatar de l’utilisateur
shrek
membre
membre
 
Messages: 1102
Inscription: 29 Sep 2007 09:33
Localisation: Toulouse
Prénom: Jean Pierre

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Pat » 28 Juil 2010 10:24

ici, on ne voit pas trop de différence entre la photo à 16 et à 32, mais la photo à 8 est sensiblement mieux définie, il me semble. J'ai lu quelque part qu'un moyen simple de connaître approximativement l'ouverture à partir de laquelle la diffraction devient perceptible, est de calculer le triple du côté d'un photosite. par exemple, les photosites des compacts ont des cotés de 2µm, voire moins (..), la limite serait donc f/6.. Mais comme le dit Daniel, tout dépend su niveau d'exigence qu'on a, de la taille du tirage que l'on cible, etc..pour avoir fait des tests en raw, je peut vous assurer que c'est beaucoup plus visible sous ce format, mais je ne sait pas si je peux faire des crops pour les monter ici, je vais voir..

patrice
Avatar de l’utilisateur
Pat
membre
membre
 
Messages: 183
Inscription: 11 Avr 2009 07:26
Localisation: PARIS
Prénom: patrice

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Daniel » 28 Juil 2010 20:23

Bonsoir,
jean Pierre,
à 3,5, sauf à être à de très forts grandissements ou avec des tailles de photosites très petites, l'effet de la difraction doit être très limité.
Des différences de résultats entre marques peuvent venir d'autres problèmes optiques qui diffèrent selon les constructions des objectifs (et les exemplaires parfois)

Patrice,
quelle photo trouve tu mieux définie, la A, B ou C?
Comment affiches tu tes raws? comment les montres tu à d'autres?

Cordialement
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5491
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Pat » 28 Juil 2010 20:32

Ah c'est celle du milieu, la B..ce n'est pas celle ouverte à 8 ?

pour savoir comment montrer ici des raws, et bien je ne sais pas trop..peut-être que le mieux est de faire des captures d'écrans d'un crop à 100 % du fichier raw.;à ce moment là, la compression jpeg du logiciel de capture ne suffira pas à dissimuler la diffraction de l'original ? sinon, en effet, je ne vois pas ;o))

patrice
Avatar de l’utilisateur
Pat
membre
membre
 
Messages: 183
Inscription: 11 Avr 2009 07:26
Localisation: PARIS
Prénom: patrice

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Deklik » 28 Juil 2010 21:00

Ben, ... pour montrer un RAW ... faut le convertir en JPG :D

Oui Pat, ton protocole RAW à 100% + copie d'écran me semble le plus précis en sachant qu'il y aura forcément des pertes. Les RAW sont souvent en 12,14 ou 16 bits, à ma connaissance aucun navigateur n'accepte des images supérieures à 8 bits. Par contre, comme tu le précise, le RAW evite (en principe*) une manipulation supplémentaire du firmware.

* Les fichier NEF (RAW Nikon) sont interprétés avant enregistrement.
Michel, Bon à rien mais pret à tout
Avatar de l’utilisateur
Deklik
membre
membre
 
Messages: 295
Inscription: 17 Aoû 2008 17:38
Localisation: Istres
Prénom: Michel

Re: La diffraction, l'ennemi de la macro

Messagede Daniel » 28 Juil 2010 21:26

Patrice,
ma première question était destinée à montrer l'existance d'un a priori dans ta réponse.
Et effectivement, la B, mieux définie, correspond à l'ouverture de 16 et non à 8 comme tu le croyais!!!

Michel a donné la réponse que j'attendais à ma 2e question: tout raw doit être converti pour s'échanger! mème une capture d'écran de Nikon capture sera enregistrée en jpg pour arriver sur ce forum (pas de tif possible).

J'envoie 2 images suivantes du test:
avec la mème optique et dans les mèmes conditions
à 32,
une image de D200 pour le format "APS"
D200_32.jpg
Exif et Meta MicroCartouche D200_32.jpg (98.1 Kio) Vu 5027 fois

et une d'Olympus E-510 pour le 4/3
E510P7270801_32.jpg
Exif et Meta MicroCartouche E510P7270801_32.jpg (146.67 Kio) Vu 5026 fois
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5491
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

PrécédenteSuivante

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités