Matériel macro pour des sujets millimétriques

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Lecomte » 12 Avr 2009 15:04

Salut à tous,

Ce courrier serait plus précisément pour Daniel qui nous montre son matériel macro (et sa courroie pendante...) . Je viens vous faire une proposition d'évolution mais il faut y croire car je l'ai fait... Acheter des bretelles ( si, si ) car je ne supporte plus de remettre la courroie pour passer des vues extérieures en macro-micro avec tout le temps la courroie qui me faut mettre , puis enlever pour faire de la macro ou de la micro, ce qui me fatigue ! Alors qu'avec les bretelles cela dure 3 sec. à droite et 3 sec. à gauche. :D comme disait le grand homme, un petit dessin vaut mieux qu'un grand discours ! - Je regrette bien la courroie "Rollei " que je n'arrive plus à trouver qui utilisait le même principe... En tous cas, les essayer c'est les adopter ( au marché ou en magasin, pour environ 8 à 12 € ) en acier chromé. Pour les craintifs, vous pouvez remplacer la bretelle élastique par de la courroie style volets roulants, mais cela tient très bien avec celle d'origine. La seule modif. que j'ai faite c'est de meuler la largeur des griffes inférieures à 9 mm. car elles faisaient 12 mm et n'entraient pas des les attaches du boitier. En plus j'ai ajouté de la gaine rétractable (électronique) qui s'est "collée" sur les griffes pour ceux qui craignent pour le boitier (comme moi). C'est très pratique et on ne peut plus rapide.
Avis au amateurs ! salutations à tous. 8-)
Lecomte
membre
membre
 
Messages: 2
Inscription: 12 Avr 2009 08:22
Prénom: jean

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Deklik » 12 Avr 2009 17:15

EXCELLENT l'idée des bretelles, Il y a aussi la possibilité d'utiliser des mousquetons sécurisés ;)
Les courroies sont de plus en plus large (et les boitiers + lourd) Ce qui, en plus de la gene, occasione une prise au vent non négligeable et des vibrations en cas de pose longue. C'est généralement le cas avec un soufflet.

Le soufflet macro est une bonne solution, encore plus avec un objectif inversé. Les objectifs d'agrandisseurs sont bien adapté à cette tache et les colonnes d'agrands (ou de perceuse) sont bien pratiques pour faire un statif.

Concernant le diaphragme, la limite du raisonnable est un diametre de x300 la taille des photosites*. Un diametre plus petit occasionne une perte de définition. Un petit exemple avec un article trouvé sur VirusPhoto.comm... Il faut cliquer ici. Entre la 2eme et 3eme image, le gain de PDC se fait au détriment de la matière.

*
Mon capteur a des photosites de 8 μm
Le diam. utile du diaph est donc de 0,008 x 300 = 2,4 mm environ
Avec un objectif de focale 24mm, j'optimise la qualité avec un diaph de f9.5 (entre 8 et 11)
24 / 9,5 = 2,5 mm

Ceci reste trés théorique et rien ne remplace les essais personnels pour chaque optiques.
Le nombre de lamelles du diaph et la diffraction créé par les filtres du capteur entrant en ligne de compte.
Michel, Bon à rien mais pret à tout
Avatar de l’utilisateur
Deklik
membre
membre
 
Messages: 295
Inscription: 17 Aoû 2008 17:38
Localisation: Istres
Prénom: Michel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede planeur » 13 Avr 2009 08:02

shrek a écrit:Bonne demonstration ;
Le probleme pour les micromineraux ,c'est en dessous du millimètre ;au dessus j'arrive à quelque chose de correct ,mais en dessous manque de netteté et obligation de passer par un logiciel , style Combine Z . Je ne desespère pas de m'offrire un jour un objectif digne de cette "super macro".
Jean Pierre


Bonjour.

Je dirai que l'avantage pour les minéraux :D c'est qu'on peut utiliser Combine Z étant donné leur faible
propension aux mouvements.

Image

Pour cette photo j’avais utilisé un 100mm macro, des bagues allonges et un convertisseur 1.4
Pris une dizaine de photos en faisant varier la distance objectif sujet en montant l’APN sur un plateau muni d’un système de déplacement sur vis sans fin.
Le tout commandé par le logiciel de commande à distance par l’USB.
La largeur du champ est de 3mm.
Mais c’est malgré tout des séances photo très longues car on ne réussi par toujours du premier coup.

Pour la profondeur de champ je pense que la solution n’est plus mécanique ou optique mais informatique du moins pour les sujets pas trop remuants.
Mais ça viendra le Canon 40D intègre déjà le « bracketing » sur la mise au point et certains réflexes commencent déjà à mélanger photo et vidéo, vous permettant de prendre des photos avant d’avoir appuyé sur le déclencheur.

De toute façon on ne fait que copier la nature, vous n’allez pas me faire croire qu’un globe de matière organique plus ou moins sphérique et capable tout seul de générer des images lisibles dans presque toutes les conditions d ‘éclairage avec mise au point quasi instantanée et balance des blancs automatique… il doit y avoir pas mal de « CPU » cerveau rajouté.

La dernière version de PhotS….p permet aussi de mélanger une dizaine de photo en ne gardant que les plans nets de chaque en y associant un masque.
On va donc pouvoir choisir quels éléments d’une photo on veut nets et quels autres on veut laisser dans le flou.

Image
planeur
membre
membre
 
Messages: 44
Inscription: 03 Jan 2009 11:17
Prénom: Michel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Daniel » 22 Avr 2009 10:25

Bonjour à tous,
Jean,
l'idée des bretelles est bonne mais pas indispensable. Pour moi la courroie n'est pas une si grande gène pour le prises de vue macro/micro qui se font en intérieur.

Michel Deklik,
merci pour la page référencée qui illustre une des bases de la photographie: l'augmentation de la profondeur de champ avec la fermeture du diaphragme et que tu détournes pour montrer en corollaire la perte de définition liée à la fermeture du diaphragme. mais un exemple venant du domaine macro ou le problème est bien plus sensible serait préférable.
Il me semble qu'en théorie, la définition maximale serait obtenue à l'ouverture maximale. (c'est un classique de la microscopie en tout cas; mais on y fait aussi un compromis en fermant, pour la vision la plus flatteuse, le diaphragme d'ouverture au 3/4 de L'ON maximale de l'objectif).
En photo, des raisons empiriques doivent aboutir au compromis de 300x la taille du photosite.
Le calcul donne pour un 12,5 minolta le diaphragme 5,6 comme optimum approché.
Pour un luminar 25mm le diaphragme 8...
C'est proche du résultat classique en photo générale: optimum 2 diaphs en dessous de l'ouverture maximale de l'objectif.
MAis rien ne vaut les essais...

Michel Planeur,
je contredis l'affirmation "on ne fait que copier la nature"
effectivement, l'oeil associé au cerveau est fantastique mais bien que naturaliste, je n'ai pas l'idéologie de la perfection naturelle et j'admire les résultats scientifiques et techniques. (j'en déplore aussi fortement les effets néfastes en particulier sur l'environnement mais il me semble que c'est "globalement positif" pour les humains.)
L'oeil est concurencé par les outils artificiels qui souvent s'écartent des modèles naturels.
(notre oeil n'a ni fonction macro, ni télé, ne voit pas en infrarouge...)
D'abord il vieillit comme le reste du corps... (à partir de 80 ans ma mère a beaucoup souffert de ne plus voir efficacement pour cause de dégénerescence maculaire)
Ensuite, nous n'avons pas de programme style combineZ. Nous pouvons observer différents plans, les imaginer associés mais pas vraiment les voir!
L'association artificielle de l'optique et de l'informatique permet de dépasser les limites naturelles.

Effectivement, en photo numérique, le stacking, (quelle traduction française: l'empilage?) est la solution pour les photos macro à grande profondeur de champ. Mais elle ne convient qu'aux sujets immobiles.

Il y a une piste de recherche pour un bracketting sur des images animées saisies par un capteur...

Merci pour la signature qui nous guide vers le forum de l'ASCPF qui sera à mettre en lien dans l'annuaire des naturalistes.

Cordialement
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5162
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Dormeur74 » 05 Sep 2009 10:30

Bien que le fil date, il y a d'autres possibilités. A condition de ne pas avoir besoin d'un grossissement supérieur à 4x, on trouve régulièrement des occasions sur Internet en Medical Nikkor 200mm f 1:5,6 et 120mm f 1:4. Ce système présente l'avantage d'avoir un flash annulaire intégré. Le champ couvert va de 50cm (sans bonnette d'approche) à 1mm (avec les 6 bonnettes).
Ci-dessous, la 2e version du 200mm avec 4 bonnettes.

Image
Avatar de l’utilisateur
Dormeur74
membre
membre
 
Messages: 39
Inscription: 03 Sep 2009 10:22
Localisation: Annecy
Prénom: Michel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Daniel » 05 Sep 2009 12:14

Bonjour,
j'ai aussi acheté cet objectif médical nikkor 200mm.
Je suis content de rencontrer un autre utilisateur (échanges possibles par MP).
Je rechercherais aussi un vendeur ou un utilisateur du 120mm ...
Il faudrait signaler que le flash de cet objectif assez ancien nécessite de transporter une malette batterie (avec un couinement de condensateur constant) ou de se raccorder sur le secteur!
Il a l'inconvénient de fournir des grandissements en discontinu du fait du système de bonnettes. Par contre ils sont bien repèrés en contrepartie.
Les résultats sont bons mais en retrait sur ceux d'un micro nikkor.
Le principal avantage de ce 200mm est sa grande distance de travail à 3x.
Mais je me suis rendu compte que c'était finalement guère plus long que celle du système 105 sur soufflet.
(voir ma page: http://pagesperso-orange.fr/daniel.nard ... lanObj.htm)

De toute façon, au dela de 3x (4,5 x avec petit capteur), il faut un système avec augmentation du tirage...

Cordialement
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5162
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Dormeur74 » 05 Sep 2009 14:58

Content également de rencontrer un adepte du MN (Medical Nikkor). Je connais quelqu'un qui travaille régulièrement avec le 120mm. Grossissement inférieur, mais ouverture (f 1:4) très intéressante.
En ce qui concerne le 200mm, on parle de grossissement 3x. En fait, j'ai essayé les combinaisons des 6 bonnettes et la somme des 6 donne 4x. Si tu es intéressé par le tableau Excel, il est à ta disposition. 100% d'accord avec toi, la discontinuité de la pdc des MN ne vaut pas la souplesse d'un soufflet.
Je profite de l'occasion pour mettre en garde ceux qui seraient tentés par un 200mm de la première génération livré avec une alimentation par batteries sèches (4 broches) : la pile en 240 volts ne se faisant plus depuis des lustres, il n'est pas du tout certain que flash intégré fonctionne. On peut poser cette question à un vendeur qui disposerait d'une alimentation "secteur". La question ne se pose pas avec le 200mm de deuxième génération (3 broches) qui fonctionne sur secteur ou avec un boîtier de 8 LR 20.

PS : J'ai un Macro 105mm VR que je n'utilise que pour travailler à main levée, le MN me donnant de bien meilleurs résultats sur pied.
Avatar de l’utilisateur
Dormeur74
membre
membre
 
Messages: 39
Inscription: 03 Sep 2009 10:22
Localisation: Annecy
Prénom: Michel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede bino » 06 Sep 2009 08:27

Bonjour à tous,

Une petite suggestion, pour les plus bricoleurs d'entre vous.

En lieu et place des objectifs macro, tels que ceux de Nikon ou d'Olympus (modèles sans diaphragme, et conçus pour de très grands rapports d'aggradissement), il a toujours existé une solution, peut être moins perfomante (optiquement parlant), mais aussi moins onéreuse.

L'emploi d'objectifs d'anciennes caméras (8 mm, 9,5 mm, Super 8...), si possible en provenance de bons constructeurs (Angénieux, par exemple).

En effet, ces optiques sont (le plus souvent) de très courtes focales, et très corrigées pour donner une image nette sur un film qui est placé à quelques mm de distance, à peine.

Le tout est de bricoler une platine port objectif venant supporter et centrer cette optique, afin de l'accoupler à un soufflet ou à des tubes-allonges.

Pour de très grands rapports d'agrandissement, on peut aussi l'utiliser lentille arrière dirigée vers le sujet (montage inversé, avec fixation par le filetage du filtre, ou bien emboîtement par frottement doux).

Le tout est que votre boîtier accepte de travailler sans aucun couplage (mécanique ou électrique), et de faire des mesures en mode ouverture réelle...

J'ignore si c'est possible avec un appareil numérique, mais c'est le plus souvent faisable avec un modèle argentique un peu ancien.

PS : s'il était possible de modérer la taille (et le poids, en Ko) des images d'illustration qui sont ajoutées par certains participants, ce serait sympathique pour ceux qui, comme moi, travaillent en bas débit sur Internet.

Télécharger cette page, par exemple, me prend plus d'un minute à chaque fois...

Cordialement.
Microscope PCB 900 avec objectifs planachromatiques (x 4, x 10, x 20, x 40, x 100 immersion) et oculaires (x 5, x 10), binoculaire TP1 (x 10, x 20, x 40), Emoscop SME, microscope stylo, et plein de loupes...
bino
membre
membre
 
Messages: 457
Inscription: 09 Déc 2007 14:59
Prénom: Michel

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Christian » 07 Sep 2009 15:53

Bonjour Michel (bino), tous,
Encore plus facile à dénicher, les objectifs d'agrandisseurs (à diaphragme).
On en trouve d'excellents à des prix très corrects, quoi que de moins en moins pour les meilleurs … cela commence à se savoir !
Il suffit de trouver les bonnes bagues de raccord. En général ces derniers ont un filetage de 39mm. Donc il faut obtenir une bague 39-42mm, la suite est classique.
On peut bien sûr bricoler tout ça avec des tubes PVC et du scotch, mais c'est (en principe) à réserver pour les essais. Pour moi les essais sont assez long ... :roll:
A noter aussi que certains de ces objectifs permettent la photographie UV.

Ici un exemple que j'avais déjà publié il y a longtemps, obj. Nikkor 50mm + Helicon Focus (tirage d'environ 20 cm si ma mémoire est bonne)

graine pavot 2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche graine pavot 2.jpg (111.61 Kio) Vu 8276 fois
Bien amicalement, Christian
Microscope : Leitz Ortholux I - Stéréomicroscope : Novex AP5 - Divers bancs macro
Photos: Nikon (D70) D90, Canon A75, MicCam Tucsen 3 mpx
Soft: Photoshop - MicroCartouche - Helicon focus -Stepduino (stacking automatisé)
Site perso (ancien) ici

Avatar de l’utilisateur
Christian
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 4785
Inscription: 28 Aoû 2007 20:54
Localisation: Entre Alpes et Jura
Prénom: Christian

Re: Matériel macro pour des sujets millimétriques

Messagede Klaus » 07 Sep 2009 17:10

Exellent Christian,

ça m´a donné une idée pour un petit jeu des mots: seulement bon en allemand,

parce que pour épicié et netteté

nous avons seulement un mot: scharf :o
Amicalement

Klaus
Avatar de l’utilisateur
Klaus
membre
membre
 
Messages: 1693
Inscription: 25 Déc 2007 23:44
Localisation: Neuhausen
Prénom: Klaus

Précédente

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités