Collerette en impression 3D pour BH2

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: Collerette en impression 3D pour BH2

Messagede Daniel » 01 Déc 2019 12:09

Bonjour, un message juste pour signaler que l'on ne réussit pas toujours à son premier prototype.
Depuis mon précédant message, j'ai regardé brièvement les propositions de Pascal; mais je n'ai pas encore changé de méthode de travail .

Le logiciel tinkercad semble très facile d'accès, mais c'est un logiciel pour travailler en ligne uniquement. Je suis de la vieille école qui préfère disposer de son logiciel sur un ordinateur pouvant être indépendant de tout réseau. Existe t il des équivalents de tinkercad avec cette caractéristique?

Le travail sur stl dans freecad me semble une bonne piste, mais elle va me demander d'investir du temps et je me demande si les réseaux maillés de travail sont pratiques et précis... (mais ce sera bien pour profiter des modèles à disposition dans thingiverse).

Dans l'immédiat, j'ai poursuivi mon effort de découverte de freecad en dessinant une nouvelle bague, cette fois ci au filetage T2: 42mm x 0,75. Cela permet de vérifier la réalisation de filetages fins de filtres, dont la possibilité a été donné par Pascal, avec le matériel que j'utilise.

Le filetage a été produit et est utilisable avec une bague T2 mème s'il n'est pas beau et mème si c'est loin d'avoir la régularité d'un travail tourné.
essaiBagueT2.jpg
Exif et Meta MicroCartouche essaiBagueT2.jpg (166.66 Kio) Vu 110 fois
Par contre, il y a des problèmes de solidité de la pièce:
j'ai voulu me passer de plateau sur la pièce pour éviter le problème de son surplomb en construction et j'ai choisi un diamètre de trou intérieur trop grand en laissant trop peu de matière à l'endroit le plus étroit de la pièce.
De plus, au passage vers le .gcode pour le "tranchage", nous avons laissé les paramètres de l'utilisateur précédant et il semble qu'ils n'étaient pas satisfaisants: le remplissage de la pièce était trop faible et je n'ai mème pas de paroi interne
Je referai donc cette pièce modifiée mercredi prochain...
A retenir seulement de cette étape: les filetages en 0,75mm de pas sont possibles et il ne faut pas négliger les paramètres dans le logiciel de tranchage et pilotage d'imprimante!
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5585
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Collerette en impression 3D pour BH2

Messagede Pascal03 » 01 Déc 2019 14:13

Houla !
Déjà il y a énormément de "stringing" (les petits fils qui se baladent et forment des ponts) : température d'impression trop élevée et/ou paramètres de rétraction inadaptés.
Quand la buse "saute" d'un point à un autre (par exemple ici pour réaliser les échancrures), il faut que l'extrudeur ravale un peu le filament, sinon celui-ci continue à s'écouler par gravité, créant ces petits fils. il faut régler quelle quantité de filament il faut ravaler et à quelle vitesse https://filament2print.com/fr/blog/34_r ... on-3d.html

Ensuite l'impression n'est vraiment pas belle... ça bave dans les parties inclinées en dévers : température d'impression trop chaude.

Il faut commencer par faire une "tour de température" : une impression comportant des motifs répétitifs avec des dévers, des porte-à-faux, etc.... normalement ce motif se répète toutes les 50 lignes. le fichier .gcode est édité pour que la température change toutes les 50 lignes (et en adéquation avec les indications sur l'impression), ce qui permet au final de déterminer la température d'impression optimale.
Cette tour doit être imprimée pour chaque filament (même au sein d'une même marque et gamme, il peut y avoir des différence d'une couleur à l'autre, en fonction des pigments)
https://www.lesimprimantes3d.fr/forum/t ... %C3%A9ale/

Exemple : https://www.thingiverse.com/thing:2493504
7dce283ceff2f72631207662d1b35716_preview_featured.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 7dce283ceff2f72631207662d1b35716_preview_featured.jpg (29.25 Kio) Vu 83 fois

- Trop froid, la liaison entre les couches est mauvaise : délamination.
- Trop chaud, ca "dégueule" dans les dévers, et on a du stringing.

C'est fastidieux, mais ça fait gagner énormément de temps ensuite (et économiser du filament).

Pour Tinkercad, je ne sais pas si il existe une version offline. Autodesk édite aussi le logiciel Fusion 360, qui est le plus plébiscité. il est cher (presque 400€ par an), mais gratuit ! :mrgreen:
Gratuit pour les étudiants, les enseignants (c'est ton cas) et les particuliers qui s'engagent à ne pas en faire un usage commercial.

Utilisation en ligne et stockage dans le "cloud", mais il est aussi possible de l'utiliser hors ligne et stocker en local sur son ordi.
https://www.youtube.com/watch?v=Y_4tsQlFjkE

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 494
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Précédente

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités