objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...
Règles du forum
Ce qui concerne les techniques et le matériel en macro-photo, objectifs, soufflets, bonnettes, etc ...

Re: objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Messagede Maraussan » 19 Jan 2019 22:02

On aura l'occasion d'en reparler car dans le cas du rétrofocus, la course du soufflet n'est pas suffisante pour couvrir tout le sujet et impose donc de passer par des sous-piles pour le couvrir entièrement.

Si le spécimen à photo-bracketter est un bébé éléphant, on est d'accord.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4318
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

Re: objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Messagede Pascal03 » 19 Jan 2019 23:08

Sur le test que j'avais fait ( viewtopic.php?p=104305#p104305 ) et avec le Mitutoyo 10x, un déplacement du soufflet de 1mm équivaut à un déplacement du plan de netteté de 10 microns. j'indiquais qu'avec du doigté, il était possible de faire des déplacements de 1/10° de mm avec une bonne approximation (soit des pas de 1 micron)

J'ai fait une pile d'un jet de 139 images : c'est donc possible de ne pas procéder par sous-piles, mais :
- J'ai 2 soufflets (Nikon PB-6 et PB-6E). avec un seul soufflet, qui doit déjà être tiré dès le départ pour donner la distance focale de la lentille de tube, ça limite la course restante possible. il doit être possible d'ajouter des bagues allonges pour partir avec un soufflet plus fermé, mais quid alors de la stabilité (vibrations) ?
- Faire une pile d'un jet augmente fortement le tirage mécanique. le champ cadré par la première image de la pile est alors très différent de celui cadré par la dernière. le logiciel de stack recadre et ré-interpole, d'où mathématiquement perte de définition.

Pour la pile en plusieurs passes ("remise à zéro" du soufflet et déplacement de l'échantillon), le déplacement du sujet est assuré par le statif de microscope décapité. comme à ce stade on a fait une pile de 30 ou 40 images, on a déplacé le plan de netteté de 0,3 ou 0,4mm (selon le nombre d'images). avec 25% de recouvrement, il faut déplacer le sujet de 0,2 à 0,3mm (approximativement). un ancien objectif d'appareil photo en guise d'ascenseur peut amplement faire l'affaire.

Pour le travail à l'horizontale, une platine X-Y de microscope (par exemple) pourra faire l'affaire

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 472
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Messagede BINO-BONI » 19 Jan 2019 23:28

@pascal03: c'est effectivement le grand désavantage du rétrofocus. Je n'ai jamais procédé par empilements successifs donc je ne peux pas dire si le résultat de la zédification des photos résultant des premières piles est meilleur.

Autre inconvénient: celui de l'échelle. La zédification à partir d'une pile en rétrofocus donc qui entraîne une modification de grandissement par l'effet du tirage important, est perturbée. Le résultat ne peux donc pas se comparer avec l'étalonnement réalisé avec une seule lame micrométrique. il faudrait 2 étalonnages: un pour chaque extrémité du sujet.

On en parlera dans un autre fil que j'ai prévu d'ouvrir sur les question d'échelle et d'étalonnage.
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2626
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Messagede Pascal03 » 20 Jan 2019 01:07

Je ne l'ai guère pratiqué plus que toi : juste une fois lors de ce test, suite à la remarque de JOJM qui disait que cette méthode donnait de bien meilleurs résultats (ce dont je doutais, ne voyant pas par quel miracle des détails lointains cachés par l'étalement des taches de flou du premier plan pouvaient réapparaitre en déplaçant d'un coté plutôt que de l'autre).

J'en suis arrivé aux mêmes conclusions que toi.

Cette méthode est surtout intéressante pour qui n'a pas de mouvement micrométrique précis. comme j'en suis équipé, je n'ai pas persévéré dans cette voie. (en plus ayant depuis investi dans la copie chinoise du "stackshot", utiliser cette technique ce serait vraiment me compliquer la vie)

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 472
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Messagede Maraussan » 20 Jan 2019 10:23

Bonjour à tous,

ayant utilisé cette technique dès 2012, je dois rappeler POURQUOI elle fut choisie : la structure juridique qui la met en œuvre est du type "Direction des Antiquités", et tout déplacement (voulu, ou pire - accidentel) d'un objectif aux déplacements motorisés extrêmement proches du spécimen (quelques millimètres ou dizaines de millimètres ** sont considérés à juste titre comme une distance ultra-critique) est interdit. Il ne restait donc qu'une seule possibilité, celle consistant à déplacer le capteur, l'objectif étant fixe...

Si ces limites de sécurité ne se présentent pas, il n'y a pas d'utilité à utiliser ce système.

** distance de travail obtenue avec certains des meilleurs objectifs Mitutoyo destinés à l'étude épiscopique des matériaux.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4318
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

Re: objectifs / lentilles de tube; + méthodes focus bracketing

Messagede BINO-BONI » 20 Jan 2019 21:00

Pascal03 a écrit:Je ne l'ai guère pratiqué plus que toi : juste une fois lors de ce test, suite à la remarque de JOJM qui disait que cette méthode donnait de bien meilleurs résultats (ce dont je doutais, ne voyant pas par quel miracle des détails lointains cachés par l'étalement des taches de flou du premier plan pouvaient réapparaitre en déplaçant d'un coté plutôt que de l'autre).

J'en suis arrivé aux mêmes conclusions que toi.

Cette méthode est surtout intéressante pour qui n'a pas de mouvement micrométrique précis. comme j'en suis équipé, je n'ai pas persévéré dans cette voie. (en plus ayant depuis investi dans la copie chinoise du "stackshot", utiliser cette technique ce serait vraiment me compliquer la vie)

Pascal


Même parcours..........mêmes conclusions! sauf que je n'utilise pas de Stackshot chinois ou américain. Tout manuel!
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2626
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Précédente

Retourner vers Techniques macrophoto

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités