Ouvrage sur le dessin au microscope

Tout ce qui concerne la littérature et pourquoi pas la poésie naturaliste…
Les livres numérisés sont à poster dans la rubrique "Divers / Livres en téléchargement",
les bibliographies en tête des rubriques concernées en Collections.

Règles du forum
Tout ce qui concerne la littérature et pourquoi pas la poésie naturaliste…
Les livres numérisés sont à poster dans la rubrique "Divers / Livres en téléchargement",
les bibliographies en tête des rubriques concernées en Collections.

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede JMP76 » 17 Fév 2024 12:17

Bonjour,

quand on dessine du pied gauche, ce qui est mon cas, l'aide d'une chambre claire est précieuse

Si j'avais à dessiner ce que je vois à l'oculaire, je prendrais une voie totalement différente:
1- photo
2- Affichage sur écran de tablette
3- Calque à epidiascope (view cells) +feutres adéquats (des transparents, quoi!)
Si l'écran est fragile (probable) je le protègerais avec une fine vitre de plastique/verre

On peut aussi prendre une voie plus technique de traitement des photos: Transformation en BD d'une photo

le premier de ces ouvrages fut publié en langue espagnole,

Quand on est bien motivé, un ouvrage en langue étrangère peut être traduit par soi. Le processus est assez long mais reste possible. Cela m'arrive de traduire complètement un bouquin pour pouvoir mieux le comprendre, et y revenir à plusieurs reprises. Le processus est un peu long mais si on le fait par chapitres, on y arrive en qqs jours.

1- prises des photos de chaque page (bien se positionner, régler la caméra en surexposant +1 ou +2 diaphragmes) Contrôler la qualité des premières photos. (une épouse peut aider à tourner les pages...)
Evidemment un pdf élimine cette étape...
2- Analyser chaque texte des photos avec un OCR. Cela peut demander à faire plusieurs zones (à chaque paragraphe ?)
3- Mettre le résultats de chaque OCR à la queue leu-leu dans un fichier txt. (penser à sauvegarder)
4- Nettoyer le fichier txt complet des fins de lignes (élimination des CRLF en milieu de paragraphe, sinon DeepL deconnera)
5- Recopier le txt dans DeepL.com (après inscription) et en extraire la traduction
6- J'édite le résultat directement en langage php, en prenant soin de normaliser les titres, sous-titres... Les photographies du livres étant traitées crop, contraste, ... et placées aux bons endroits.

J'ai fait ce genre de travail sur des textes difficiles à comprendre, et cela ma permis de mieux me concentrer et de mieux assimiler les contenus (c'est comme prendre des notes)
Les traductions de DeepL sont fabuleuses quelque soit le domaine (nucléaire, juridique, optique avancée, électronique, économie, ...) Je comprends mieux les textes compliqués traduits par DeepL et pas ceux traduits par Google. Surprenant!

PS. je suis une personne âgée, les jeunes ont peut-être des solutions plus 'usine à gaz' à proposer. (c'est de l'humour!)

Cordialement
Microscopie avec des BHS (dia/epi LPA, fluo, DIC, IR, capteurs) et analyses théoriques (FTM, spectro, ...)
Mes photos de voyages, microscopie et relief http://pichotjm.free.fr/Photos/Photos.php
Racine du site: Description des débuts de l'informatique (lampes, tores, Tr, SSI, LSI, ... ) http://pichotjm.free.fr
JMP76
membre
membre
 
Messages: 1386
Inscription: 16 Nov 2011 17:19
Prénom: Jean-Marie

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede bino » 22 Fév 2024 13:06

Bonjour JMP76,

Merci pour ces conseils, qui pourront également être utiles pour d'autres microscopistes dessinateurs.

Toutefois, dans ce fil, j'étais parti sur la pratique du dessin direct, que ce soit de l'exécution à main levée (le plus difficile), ou bien un peu assistée, par un moyen optique simple (dont, la chambre claire).

Sinon, on ne dessine plus ce que l'on voit (et donc, ce que l'on remarque), mais ce que le dispositif automatique (caméra vidéo, appareil photographique) aura vu, capté, reproduit.

Et il en sera de même si, en plus, l'image est préalablement retravaillée, par un logiciel de traitement des images, avant d'être reproduite par le dessinateur.

Je note que, la plupart des solutions que vous proposez, elles sont également utiles pour le dessin d'astronomie.

Cordialement,

Bino
Microscope PCB 900 avec objectifs planachromatiques (x 4, x 10, x 20, x 40, x 100 immersion) et oculaires (x 5, x 10), binoculaire TP1 (x 10, x 20, x 40), Emoscop SME, microscope stylo, et plein de loupes...
bino
membre
membre
 
Messages: 697
Inscription: 09 Déc 2007 14:59
Prénom: Michel

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede Jynx44 » 23 Fév 2024 11:50

Bonjour à tous,

dessiner ce que l'on voit ou dessiner ce que l'on "croit" voir ? Les philosophes sont, je crois, tous d'accord là dessus : il y a loin entre ce que nous disent nos sens et la véritable nature (la réalité) de ce qui est perçu... Donc, de mon point de vue dessiner c'est déjà une interprétation de ce qui est observé ! Mais ça n'empêche : je reste persuadé que le dessin reste d'un très grand intérêt en microscopie :

- contrairement à la photo, l'observateur devient actif en dessinant, car il est obligé de s'approprier en qq sorte l'objet qu'il dessine, il est tenu d'en évaluer précisément les proportions, les couleurs, les formes etc.,
- il permet une synthèse "intelligente" et active des observations surtout lorsqu'il s'agit d'objets qui changent de forme (par ex. les ciliés) ou qui sont épais avec la nécessité de faire des mises au points successives (voir même de changer d'objectif...), et ici nul besoin d'appli de stacking,
- Même si ce n'est pas la réalité, le dessin permet aussi de souligner facilement des caractéristiques essentielles ou particulières de l'objet étudié, ce qui facilite la mise en place ultérieure des légendes (les légendes sont obligatoires : un dessin sans légende n'a aucune valeur)
- Enfin, même si c'est secondaire, il y a toujours dans les planches de microscopie un souci de mise en page et d'esthétisme qui flatte l'oeil autant que l'esprit... ce qui ne gâte rien !

Donc, ami.e.s microscopistes à vos crayons :D !!!
Amicalement,
Jean-Louis


Microscope Iscope Euromex trino, obj .plan x4, 10, 40, 60, 100 , camera Moticam 2,
appli. Motic Image Plus 3
Boitier hybride Olympus OM-D E-M10 Mark II + obj. Olympus 60 mm f/2.8 macro Zuiko.
Avatar de l’utilisateur
Jynx44
membre
membre
 
Messages: 104
Inscription: 27 Mai 2023 15:15
Localisation: Loire Atlantique (44)
Prénom: Jean-Louis

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede YVES50 » 23 Fév 2024 12:55

Bonjour à tous,
@ Jean-Louis : "un dessin sans légende n'a aucune valeur" C'est un raccourci un peu hardi. Qu'en penseraient les grands illustrateurs algologues comme RALFS, WEST, BOURRELLY, COESEL ... et tutti quanti ? Dans la presque totalité de ces grandes publications, les dessins ne sont pas accompagnés de légendes. les diagnoses sont là pour les remplacer.
Il faudrait donc dire que le "dessin accompagne la description de l'espèce".
Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4785
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede Jynx44 » 23 Fév 2024 15:24

Bonjour,

@ Yves : "Hardi !" ça me va très bien :lol: Mais je persiste (et je signe) tout de même.

On ne devrait pas trouver de dessin totalement muet : (a minima sont requis l'identité de l'objet représenté - sa dénomination scientifique compète si possible, et sa taille (via une échelle éventuellement). Et ce, même pour tes (nos) illustrateurs algologues de prédilection - Comme tu le dis toi-même : "les dessins ne sont pas accompagnés de légendes. les diagnoses sont là pour les remplacer " aussi, je considère que ces diagnoses font office de légende, c'est mieux que rien...
On trouve cependant encore beaucoup d'ouvrages ou de publications - et jusqu'à nos jour ! - sans l'ombre d'une indication sur la taille des objets dessinés (chez Deflandre ou Séguy par ex.). Même Bourrelly ou Peragallo sont parfois pris en défaut sur ce point ! :| Mais bon, on ne leurs en voudra certainement pas, eu égard à la sommité des travaux qu'ils ont laissés à la postérité !
Cela, dit, pour des publications modernes je trouve que de tels impairs ne devraient plus exister.
Amicalement,
Jean-Louis


Microscope Iscope Euromex trino, obj .plan x4, 10, 40, 60, 100 , camera Moticam 2,
appli. Motic Image Plus 3
Boitier hybride Olympus OM-D E-M10 Mark II + obj. Olympus 60 mm f/2.8 macro Zuiko.
Avatar de l’utilisateur
Jynx44
membre
membre
 
Messages: 104
Inscription: 27 Mai 2023 15:15
Localisation: Loire Atlantique (44)
Prénom: Jean-Louis

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede bino » 24 Fév 2024 13:09

Bonjour Jynkx44 et Yvesso,

Outre les avantages, pour l'observateur, de la pratique du dessin, pour les raisons que vous indiquez, il y a aussi le fait que cela oblige à bien observer ce que l'on regarde, parfois sans vraiment voir tout ce qui s'y trouve, si l'on est en simple observation visuelle.

Déjà, le dessin cela prends du temps, et donc, cela oblige à se poser, dans l'activité, et à entrer dans une durée, pour le traçage.

Phénomène bien connu en astronomie, lors du dessin à l'oculaire, plus on observe l'image, et plus l'on y voit des détails, passés inaperçus, au début (sans parler, dans ce cas, celui de l'astronomie, et heureusement pas en microscopie, les variations de la netteté de l'image, au gré de la turbulence).

Dans beaucoup de pratiques, il y a une éducation, un entraînement, pour la faculté de maximaliser les détails observés.

Par exemple, entre des autochtones et nous, dans un environnement naturel, ils verrons bien plus de choses que nous n'en sommes capables, même à performances visuelles identiques.

Je suis sûr que, de même, des microscopistes au long cours ont développé la même faculté, et ils verrons, dans un sujet observé, bien plus de choses qu'un débutant, surtout au niveau des détails les plus fins et/ou les moins contrastés.

Et s'ils dessinent, ils en verrons encore plus qu'un autre microscopiste, qui ne dessine pas, je pense.

-

Effectivement, combien de fois ai-je déploré de regarder des vues photomicrographiques, dépourvues d'échelle, ou bien de l'indication du grossissement utilisé (même si, avec la reproduction imprimée, ce grossissement est modifié, mais, au moins, on sait comment on verrait, soi-même, le sujet, avec son microscope, et au même grossissement).

Et, n'oublions pas d'autres précision utiles, dont l'éventuel traitement préparatoire (à commencer par le possible genre de coloration), le type d'éclairage, etc.

En photographie, quand une image est présente, dans un manuel technique, normalement, on y précise la sensibilité, le diaphragme, la vitesse, le type d'objectif (au moins la focale), quand ce ne sont pas la marque et le modèle de chaque pièce d'équipement, et parfois le lieu et la date de la prise de vue.

Plus, dans certains cas, le traitement chimique utilisé (révélateur, température, agitation, temps, etc.), sans oublier l'exposition initiale (type de film, numéro de série), et pour le tirage, le type de papier, le type d'objectif de l’agrandisseur, le coefficient d'agrandissement, le filtrage éventuel, le temps d’exposition, l'ouverture du diaphragme, et de nouveau, les paramètres appliqués, au niveau de la chaîne chimique de développement, etc., pour ce qui était de la photographie argentique).

J'allais oublier les identités des opérateurs (à la prise de vue, et aussi au laboratoire, du temps de l'argentique).

En photographie scientifique, ces informations étaient (et elles sont) toujours obligatoires.

En microscopie, si on ne veut pas surcharger la page des illustrations, avec trop d'informations, on les renvoie en annexe, pour pouvoir y trouver toutes les précision nécessaires.

-

Cordialement,

Bino
Microscope PCB 900 avec objectifs planachromatiques (x 4, x 10, x 20, x 40, x 100 immersion) et oculaires (x 5, x 10), binoculaire TP1 (x 10, x 20, x 40), Emoscop SME, microscope stylo, et plein de loupes...
bino
membre
membre
 
Messages: 697
Inscription: 09 Déc 2007 14:59
Prénom: Michel

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede PierreM » 27 Fév 2024 00:25

PierreM a écrit:Je pense que certaines techniques simples et moins professionnelles peuvent manquer mais se trouver dans des ouvrages d'initiation (Séguy, Deflandre)

Effectivement :
p. 216-217, Coineau évoque en quelques mots la méthode des grilles, mais pas pour le dessin au microscope :
C'est une technique d'écolier qui consiste à reproduire le dessin recouvert d'un quadrillage, en s'aidant d'une grille homologue dont les dimensions sont proportionnelles au changement de taille désiré. C'est une méthode très utile, relativement rapide pour les changements d'échelles de figures simples

Séguy (initiation à la microscopie, 4ème éd., 1979) reprend cette technique avec l"utilisation d"un oculaire à dessiner d'Oehlert ou de Kennedy, pas le temps de rechercher les références d"origine mais les pages du Séguy suffisent.
Méthode simple et efficace, il doit être possible de trouver des verres micrométriques gravés.

Bien cordialement
Pierre M.
Fichiers joints
20240221_004958_70.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 20240221_004958_70.jpg (178.51 Kio) Vu 426 fois
20240221_004911_70.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 20240221_004911_70.jpg (149.56 Kio) Vu 426 fois
20240215_212417-70.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 20240215_212417-70.jpg (180.88 Kio) Vu 426 fois
PierreM
membre
membre
 
Messages: 606
Inscription: 07 Aoû 2011 17:28
Prénom: Pierre

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede bino » 28 Fév 2024 14:07

Bonjour PierreM,

Merci pour la documentation sur cette technique de reproduction, avec un quadrillage guide.

Une méthode qui est également utilisée pour la reproduction, sur une feuille de papier, par traçage à main levée, de paysages observés, au moyen d'une lentille divergente (lentille concave) mais de forme carrée, en plexiglas, et pourvue d'un quadrillage régulier.

Dans ce cas, celui des paysages, l'image virtuelle obtenue est bien plus petite que le paysage lui-même, bien entendu, ce qui facilite la vision complète du panorama à reproduire.

Bien entendu, le même quadrillage est également tracé sur la feuille, et selon la taille de cette dernière, et aussi selon la taille de la grille du quadrillage, on peut choisir son rapport de reproduction à loisir, et à volonté.

La même et seule lentille divergente permet donc de reproduire des sujets de tailles très variable, selon des échelles choisies, et sur des supports également de tailles différentes.

Un accessoire désigné, parfois, par le terme "œil de vieux".

J'avais vu ce genre de dispositif dans la vitrine d'un magasin de Beaux Arts, à Lyon.

Cordialement,

Bino
Microscope PCB 900 avec objectifs planachromatiques (x 4, x 10, x 20, x 40, x 100 immersion) et oculaires (x 5, x 10), binoculaire TP1 (x 10, x 20, x 40), Emoscop SME, microscope stylo, et plein de loupes...
bino
membre
membre
 
Messages: 697
Inscription: 09 Déc 2007 14:59
Prénom: Michel

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede PierreM » 04 Mar 2024 00:37

Bonsoir

bino a écrit:...Une méthode qui est également utilisée pour la reproduction, sur une feuille de papier, par traçage à main levée, de paysages observés, au moyen d'une lentille divergente (lentille concave) mais de forme carrée, en plexiglas, et pourvue d'un quadrillage régulier.
...
Un accessoire désigné, parfois, par le terme "œil de vieux".

J'avais vu ce genre de dispositif dans la vitrine d'un magasin de Beaux Arts, à Lyon.


Il semble que ce type d'optique ne soit plus à la mode... pas pu en trouver !
Par contre sous la dénomination abusive de lentille de paysagiste ou œil de vieux on trouve sans problème une grille sur une plaque de plexi, p.e. :
https://www.rougier-ple-paris6.fr/produ ... l-de-vieux
En fait cet instrument est bien connu mais pour dessiner il faut que la grille soit à une distance constante de l’œil.
Jamais compris comment faire sans au moins un trépied, il reste une main libre pour tenir la feuille et le crayon, il faudrait rechercher dans de vieux ouvrages de topographie militaire.

Passionnant mais nous sommes loin du sujet "dessin au microscope"
Bien cordialement
Pierre M.
Fichiers joints
Loiseau_pano_2_70.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Loiseau_pano_2_70.jpg (55.84 Kio) Vu 281 fois
PierreM
membre
membre
 
Messages: 606
Inscription: 07 Aoû 2011 17:28
Prénom: Pierre

Re: Ouvrage sur le dessin au microscope

Messagede Maraussan » 04 Mar 2024 12:08

PierreM a écrit:Passionnant mais nous sommes loin du sujet "dessin au microscope"
Pierre M.


Je pense que le plus difficile dans le dessin au microscope, c'est de s'y mettre...
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4802
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

PrécédenteSuivante

Retourner vers Guides et Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron