Page 2 sur 2

Re: dard d'une abeille

MessagePosté: 26 Mar 2020 17:06
de Jean B
Bonjour,
Ma grand-mère ( née en 1889 ! ), me disait, gamin, que l'abeille "savait" qu'elle perdait la vie après avoir piqué, puisque les ardillons, une fois le dard planté dans l'agresseur, ne lui permettaient pas de le retirer, ce qui la condamnait à l'arrachage de la poche à venin, donc à une mutilation fatale. Cela aurait expliqué un plus grand calme que chez une guêpe vis à vis d'un agresseur potentiel, celle-ci gardant son dard. ..

À noter que j'ai bien mis "savait" entre guillemets !

Re: dard d'une abeille

MessagePosté: 26 Mar 2020 18:57
de Dutilleul9
Bonsoir à tous,

Jean-Claude, j'aurais dû penser à ces abeilles centralisées sur la reine et calmées par elle. Pourtant, j'ai déjà récupéré 3 essaims, il y a quelques années, et c'est vrai que l'ensemble des abeilles était calme. Bien vu ton explication.
Jean, ta grand-mère voyait juste sur la mort de l'abeille lors du picage. De mon côté, j'ai plus d'expérience avec une abeille de mauvaise humeur, qu'avec une guêpe. Cela est bien différent, lorsque les guêpes sont dans un nid, là il ne vaut mieux pas s'y frotter.
Disons que c'est beaucoup plus pratique d'être armé comme une guêpe et non comme une abeille qui perd la vie si elle se sert de son arme. C'est un bizarre paradoxe, mourir pour se défendre. Non, c'est plutôt mourir pour défendre sa colonie, mais pas toujours, lorsque l'on croise une abeille qui butine, elle n'est pas dans son nid. L'abeille est un peu Kamikaze. :lol: