La mandragore

Un coin de détente pour parler d’un peu de tout, dans la bonne humeur et la cordialité !
Règles du forum

Un coin de détente pour parler d’un peu de tout, dans la bonne humeur et la cordialité !

La mandragore

Messagede YVES50 » 03 Juin 2023 15:30

Suite à un échange sur Le Naturaliste et la « magie » des plantes, je ne résiste pas à vous proposer quelques historiettes. Voir la discussion ici : viewtopic.php?f=193&t=26359&p=143269&hilit=mandragore#p143269

Mandragora officinarum LINNE, 1753 est une Solanaceae du bassin méditerranéen, de l’Europe méridionale et du Proche-Orient. On ne la trouve pas à l’état spontané en France semble-t-il.
Synonyme : Atropa mandragora LINNE, 1759 mais nom illégitime.

Voir cette magnifique illustration de Ferdinand BAUER pour l’ouvrage de John SIBTRHOP. Flora Graeca, 10 volumes parus entre 1806 et 1840. A côté une représentation de la plante donnée par un « docteur » du Moyen-Age.
Mandragora officinarum .jpg
Exif et Meta MicroCartouche Mandragora officinarum .jpg (225,81 Kio) Vu 442 fois

La plante est riche en nombreux alcaloïdes tropaniques (hyoscamine, apotropine, scopolamine etc.) doués de propriétés thérapeutiques incontestables.

Mais plongeons-nous dans la glèbe des anciennes certitudes.
Les propriétés quasi-divines de la racine de mandragore sont connues depuis le VI ème siècle (avec DIOSCORIDE de Vienne vers 520).
La racine de cette plante, vaguement anthropomorphe, évoque une silhouette humaine. Selon les anciens, elle peut donc guérir toutes les indispositions suivant les principes de la magie sympathique formulée de façon complète en 1529 par PARACELSE : Dieu a placé une marque sur chaque plante pour montrer dans quel but il l’avait créé. Exemples : une feuille cordiforme est bonne pour le cœur, une feuille tachetée comme le foie est hépatique, etc… Très simple… efficace, c’est une autre affaire…

Attention cependant ! Nul manant de basse extraction ne peut cueillir la plante. Les manuscrits sont formels, sévères et bien documentés à ce sujet. Alors, comment s’y prendre pour cueillir la mandragore ? C’est fort simple disent les docteurs du Moyen-Âge : les nuits de pleine lune, la mandragore brille comme une lampe. On ne peut pas la toucher, il faut la déterrer avec une lame d’ivoire, ce qui n’est pas un outil à la portée du premier ruffian local, attacher une corde autour d’elle et fixer l’autre extrémité à un chien affamé. Puis, présenter de la viande au malheureux canidé. Quand la mandragore est arrachée, elle émet un cri effroyable. Le collecteur peut devenir fou et en mourir. Il lui est recommandé de se boucher les oreilles avec de la cire.
Cette illustration issue d'un ancien manuscrit, le Tacuinum Sanisatis vers 1390, basé sur un traité médical arabe d’IBN BUTLAN vers 1050 (Biblio. Nat. Vienne) montre à merveille le procédé :
Manuscrit Tacuinum Sanisatis vers 1390.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Manuscrit Tacuinum Sanisatis vers 1390.JPG (204,04 Kio) Vu 436 fois


Alors seulement, les principes de la plante pourront être agissants et la vente des extraits sera florissante. TURNER, dans son herbier en 1551 déplore un grand commerce d’imitations de mandragore « Les racines contrefaites en forme de petites marionnettes, que l’on vend en Angleterre… ne sont rien que de stupides bagatelles… fabriquées par des voleurs pour se moquer des pauvres gens et leur dérober à la fois leur bon sens et leur argent »
C’est bien là dans la tradition des hommes et de leur cupidité. Rien n’a vraiment changé depuis lors.

Sources :
G.R. TAYLOR : Histoire Illustrée de la Biologie. Thames & Hudson ltd Londres 1963, version française Librairie Hachette
… et divers documents sur la Toile

Cordialement,
Yves
Avatar de l’utilisateur
YVES50
membre
membre
 
Messages: 4533
Inscription: 05 Mar 2010 16:36
Prénom: Yves

Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron