Les poules pondeuses ...

Un coin de détente pour parler d’un peu de tout, dans la bonne humeur et la cordialité !
Règles du forum

Un coin de détente pour parler d’un peu de tout, dans la bonne humeur et la cordialité !

Re: Les poules pondeuses ...

Messagede BINO-BONI » 20 Avr 2017 10:36

La majorité des agriculteurs produit des matières premières!!! Ce ne sont pas les centrales d'achat qui achètent le blé, le colza ou le maïs, elles achètent des produits transformés! C'est élémentaire et toi tu continues à taper à côté du problème!
Dans le monde moderne, tous les producteurs de matières premières sont tributaires des marchés (locaux régionaux ou internationaux) et ce sont toujours les parents pauvres, les plus mal payés et les plus sujets au aléas de la production ou alées économiques sans parler de l'organisation des marchés de type oligopsones.
Quand ils sortent de ce systèmes de différentes manières (coopératives, marchés locaux, circuits courts, vente directe etc...) ils commencent à s'en sortir mais ce n'est donné qu'à une minorité que ceux qui ne savent pas grand chose de ce monde, prennent pour des modèles économiques reproductibles à l'infini. C'est FAUX!!
Je suis las de constater une fois encore le déballage d'idées préconçues, d'informations non documentées et présentées comme des vérités incontournables.
Oui je suis rogne contre ceux comme toi, qui avancent n'importe quoi parce que c'est la dernière idée à la mode, sans rien connaitre de l'économie et du monde paysan.
Ce qui me fait mal c'est ce monde paysan d'où je suis issu et profondément attaché, disparaît et que l'on verra un jour ce que coûtera la désertification rurale, et le refus de payer le prix (1) pour que cette catégorie continue d'exister sans subvention car ce sont des gens estimables même s'il y a des idiots qui achètent trois tracteurs sans raison valable.

Le budget de la ménagère pour la nourriture d'une famille est trois fois plus faible qu'il y a 30 ans. Au lieu de changer des tablettes à tous les gosses de la mafille, le consommateur Lambda ferait mieux de payer le lait et les patates au juste prix mais ça c'est impossible et mal vu aujourd'hui.
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2137
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Les poules pondeuses ...

Messagede BINO-BONI » 20 Avr 2017 10:45

speculoos a écrit:c'est vrai que quelquefois vous êtes ancrés dans une conception du monde agricole datant de votre enfance (genre la guerre des boutons) et entretenue par la pub et les émissions bucoliques de certains médias.

Ce monde s"est spécialisé, technologisé et aussi dépatrimoinisé aussi paradoxale que ça laisse paraître.


Et je rajouterai "désocialisé" avec perte de savoir-faire comme c'est le cas en viticulture où le tendance forte est au remplacement d'une main d'oeuvre permanente, stable et connaissant son métier, donc attachée à son métier par des prestataires de services qui offrent du clé en main même si cela coûte plus cher car ils apportent la tranquilité d'esprit de ne pas avoir à gérer un effectif avec un code de travail de 3500 pages, inapplicable dans plus de la moitié des cas.
Résultat: désocialisation, déshumanisation, précarisation, suppression d'emplois..... Merci à tous les dirigeants et syndicats qui ont créé sciemment ces conditions. Et le plus surprenant, ce sont surtout les énarques de la gauche qui en sont responsables!
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2137
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Les poules pondeuses ...

Messagede speculoos » 20 Avr 2017 12:18

BINO-BONI a écrit:La majorité des agriculteurs produit des matières premières!!! Ce ne sont pas les centrales d'achat qui achètent le blé, le colza ou le maïs, elles achètent des produits transformés! C'est élémentaire et toi tu continues à taper à côté du problème!

Là je pige pas !
Dans le modèle productiviste qui prédomine, ce sont les acheteurs qui définissent les cultures et la production.
M Nafnaf fournit à l'éleveur des porcelets issus d'une maternité et dépêche un véhicule pour les ramasser à l'heure dite quand son technicien a validé la production, (bon, reste quelques individuels dont un qui a défrayé la chronique à Pouldreuzic en plein sanctuaire du pâté du mataf !)
Pour le personnel de maintenance, une offre d'emploi ce matin pour un agent devant couvrir 3 sites d'élevage distants de 15 km!

Pour la volaille, on réceptionne les poussins, après préparation du poulailler et les aliments arrivent dans la foulée. Le technicien supervise aussi, indiquant des traitement éventuels et le moment de la cueillette !
La tempête bretonne du mois dernier et les pannes de courant a mis en difficultés certains propriètaires d'élevage , retardant de 10 jours le ramassage . (9500 dindes faut chauffer !)

Idem pour les légumineuses, la bailleur prépare les sols, semés avec les graines fournies, traités avec les produits fournis (d'ailleurs en ce moment avec la sécheresse, le champ est tout rouge et pas encore retourné) puis un soir vient une grosse machine sous pavillon des conserves au petit lapin et qui ferait pâlir de jalousie Terry Gilliam.
Sympa, sur 10 ha, la machine laisse 50 cm de périphérie non récoltée. On pourrait fournir toutes les cantines du canton en fayots si les élèves des écoles voulaient bien venir les cueillir !
Bien sûr, beaucoup de petits agriculteurs ont encore un poulailler et des haricots dans leur jardin, même le curé, mais qui n'a toutefois plus de cochon, l'enclos paroissial étant site classé !
speculoos
membre
membre
 
Messages: 696
Inscription: 14 Jan 2011 19:11
Localisation: Nancy - Gourin
Prénom: Didier

Re: Les poules pondeuses ...

Messagede BINO-BONI » 20 Avr 2017 20:54

Le modèle de production que tu citES existe bien, c'est de la production sous contrat! Mais elle est loin d'être représentative de l'agriculture de notre pays même si certaines spéculations (productions) entrent fréquemment dans ce schéma et même SI ce sont des coopératives qui assurent la transformation. Coopératives qui soit dit en passant, n'ont de coopérative que le nom.
D'ailleurs à ce sujet, un reportage intéressant sur la TV la semaine dernière: des producteurs affiliés à une coopératives genre "monstre" l'ont quitté pour monter leur petite coop à dimension humaine pour transformer leur lait. Et non seulement ils s'entirent bien mais invertissent pour se diversifier.
Ne plus produire de matière première telles est la démarche à engager pour sortir de la galère de ces marchés massacrés par la concurrence.
Les coopératives vinicoles ont sauvé une partie de la viticulture en 1936,
Les coopératives laitières ont sauvé les producteurs de fromages des alpes et du Jura alors qu'à moins de 100 km les éleveurs ne peuvent même pas se payer au SMIC.
Les forestiers qui produisent le pin dans les Landes et en Gironde eux n'ont pas compris pourquoi ils vendent leur bois moins cher qu'il y a 40 ans alors que les Allemands achètes le pin en France et le revoie sous forme transformée!
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2137
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Précédente

Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité