Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Un coin de détente pour parler d’un peu de tout, dans la bonne humeur et la cordialité !
Règles du forum

Un coin de détente pour parler d’un peu de tout, dans la bonne humeur et la cordialité !

Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Slibo » 16 Fév 2017 22:12

Bonsoir,

Y aurait-il parmi vous qui connaisse bien ce modèle de microscope ? Serait-il gantil de pouvoir le décrire et citer ses possibilités.
Je crois que c'est un instrument assez universel moyenant démontage, montage de composants. Une des raisons qui m'a inciter à m'e l'acheter.

Etienne
Slibo
membre
membre
 
Messages: 5
Inscription: 16 Fév 2017 21:02
Prénom: Etienne

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Vardar » 17 Fév 2017 10:43

C'est un modèle d'Allemagne de l'est.
L'optique des objectifs se délamine et il est très difficile de trouver des filtres DIC,
voir ici un article détaillé:

http://www.microscopy-uk.org.uk/mag/indexmag.html?http://www.microscopy-uk.org.uk/mag/artjan09/rs-amplival.html

Ceci dit avec un peu de patience tu trouveras peut être des occasions.
Les Zeiss plus modernes sont plus faciles à équiper et ont une optique infinie comme l'axioskop etc...
Avatar de l’utilisateur
Vardar
membre
membre
 
Messages: 784
Inscription: 02 Sep 2013 09:23
Localisation: Lille
Prénom: Phil

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Maraussan » 17 Fév 2017 14:55

C'est un modèle d'Allemagne de l'Est. L'optique des objectifs se délamine ...

Ail ail ail, le retour des experts.
NON, ce sont sur les Zeiss d'Allemagne de l'Ouest (Zeiss West Germany) que les lentilles de certaines optiques se délaminent. Pas sur les Zeiss Jena de l'Est...
Ayant conservé tous mes Amplival (4 Amplival DIC et CP, et un Ergaval) achetés à partir de 1980, et y jetant encore parfois un coup d'oeil, aucune délamination...
On peut trouver du DIC Nomarski, mais c'est d'un tarif élevé : plus de 2500 euros le kit.
Dernière édition par Maraussan le 17 Fév 2017 18:51, édité 1 fois.
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 3745
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Päule » 17 Fév 2017 17:14

Ah oui,
Alain a raison. J'utilise mon Amplival depuis une dizaine d'années et je suis très content avec. Pas de délamination, mais mes objectifs préférés et le plus souvent utilisés sont ceux de Zeiss West : Plan-Neofluar 25 / 80 Imm. Korr.; Planapo 40 / 1.0 Oel m.I.; Planapo 63 / 1.4 Oel.... Mes objectifs de Zeiss Jena : Planapo 16 / 0.4 (pour vue d'ensemble) et Apo HI 100 / 1.32 Oel (super !!).
Pour l'éclairage j'ai incorporé un LED.
Amicalement
Päule
Microscopes : Zeiss Amplival / Leitz Ortholux 2/Zeiss Standard 18 (Vieux DIC)
Caméra : Canon EOS 550 D
Logiciels : Helicon Focus / Photoshop CS2 / Picasa
Avatar de l’utilisateur
Päule
membre
membre
 
Messages: 1205
Inscription: 20 Jan 2008 10:52
Localisation: Siegen / Allemagne
Prénom: Paul-Rainer

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Slibo » 17 Fév 2017 21:03

Merci pour ces réponses.
En fait, le microscope Amplival, je le possède déjà.
Le but, c'est de "jouer" avec...
Dès qu'il sera chez moi, je vous en dirai plus.
Je l'ai acheté pour 1000 € en configuration "métalographie", en fait version polarisant. Doucement, je me procure des pièces pour pouvoir aussi utiliser en observation orienté biologie, j'ai la table, le support d'occulaire ainsi qu'un condenseur (d'ailleurs aurai des questions à poser concernant ce condenseur). Concernant les autres pièces, telles qu'objectifs, tube trinoculaire, montage d'appareil photo, j'attend de tout avoir et suivre les conseils qu'on me prodigera par ici.
Des photos suivront.
Mais je sens que je vais beaucoup "cuisiner" ce cher brave Päule (toutefois, s'il serait d'accord).
Mes connaissances en microscopie sont très basiques, donc pour des microscopes "simples", pas de réel soucis, mais concernant l'Amplival, là c'est un autre monde, je crois...

A très bientôt et encore merci de votre chaleureux acceuil,

Etienne
Slibo
membre
membre
 
Messages: 5
Inscription: 16 Fév 2017 21:02
Prénom: Etienne

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Vardar » 20 Fév 2017 10:41

Merci de m'avoir corrigé Alain.
Sait on pourquoi les objectifs de l'Ouest se délaminent plus que ceux de l'Est ?

4 amplivals ? respect !
Avatar de l’utilisateur
Vardar
membre
membre
 
Messages: 784
Inscription: 02 Sep 2013 09:23
Localisation: Lille
Prénom: Phil

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Maraussan » 20 Fév 2017 15:44

Sait on pourquoi les objectifs de l'Ouest se délaminent plus que ceux de l'Est ?

Bonjour,
primo, je serais tenté de dire "se délaminaient", car c'est du passé, en ce sens que cela concerne les séries d'objectifs Zeiss Ouest en filetage RMS et longueur de tube 160mm des années 1970-1980, soit au bas mot du matériel de plus de quarante ans... d'avant la génération des optiques infinies.

Deuxio, la délamination est un phénomène propre à tous les collages à la colle optique époxy bi-composant (*1), appliquée trop rapidement sur des verres optiques laissés à température ambiante. Ces colles sont toutes caractérisées par un taux de retrait dimensionnel au environ de 4% (ce qui est très important), induisant après polymérisation des tensions mécaniques considérables. La délamination est induite des années plus tard, par la migration d'ions métalliques contenus dans les verres optiques nouveaux (des années 1970), zone interface verre/colle, et qui neutralisent les forces atomiques à l'origine de l'adhésion (*2). Les tensions effectuent le reste du travail, jusqu'à l'équilibre des forces, le verre s'est séparé de la colle.

La solution fut trouvée : colles passivées, et appliquées sur des verres optiques préalablement dilatés en étuve afin d'égaliser les tensions après polymérisation, lors de la phase de descente vers des températures ambiantes. Pour certains verres minéraux récalcitrants de très haute qualité, c'est la dernière couche de dépôt anti-reflet qui isole chimiquement le verre de l'adhésif (*3). En conclusion, un process industriel avec d'avantage de manipulations, plus long, plus technique, et plus couteux pour Zeiss Ouest.

En un mot, le sujet est complexe.
Mais j'ai toujours été étonné de constater que les optiques Zeiss Jena Est (d'avant la réunification Allemande de 1990), tant en RMS/160mm qu'en séries Infiny, ne furent jamais sujettes au phénomène. Différences de composition des verres de Schott Est Germany (*4) ? Application d'un étuvage préalable ? Autres formulations de colles (Zeiss Jena achetait à l'Ouest ces colles époxy) ?

(*1) colles qui vers les années 1950/1960 commencèrent à remplacer les classiques collages au Baume du Canada.
(*2) les araldites anciennes générations ne collaient que quelques mois des pièces d'acier cadmiées. Une pichenette pouvait alors les séparer. C'est un exemple qui illustre bien la transformation d'un matériel organique complexe au simple contact d'un métal.
(*3) les traitements dénommés "anti-reflets" possèdent bien d'autres fonctions que la simple option d'atténuer un éventuel reflet. Sur ce sujet, les constructeurs ne communiquent que fort peu...
(*) Les usines Schott étaient aussi, comme Zeiss, en 2 exemplaires, à l'Est et à l'Ouest...
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 3745
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Pascal03 » 20 Fév 2017 21:28

les traitements dénommés "anti-reflets" possèdent bien d'autres fonctions que la simple option d'atténuer un éventuel reflet. Sur ce sujet, les constructeurs ne communiquent que fort peu...


Je connais quelqu'un - ingénieur satellite aujourd'hui à la retraite - qui avait fait réaliser des traitements multicouches sur des lentilles lors d'un projet auquel il avait participé : il m'avait dit que les premiers traitements de surface des lentilles avaient un but anti-fongique.

Pascal
Olympus VM-Z.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm. JML20x. Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D5100
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 294
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Au sujet du Zeiss AMPLIVAL...

Messagede Maraussan » 20 Fév 2017 22:37

Oui, c'est exact. J'avais abordé cet aspect il y a quelques années dans ce forum. Où, je ne sais plus... c'est sans grande importance.

Les verres optiques sont particulièrement fragiles car très tendres, et constituent de plus une nourriture de choix pour certaines espèces de Fungi. Les premiers traitements monocouche déposés par sublimation sous vide de Fluorure de calcium (violet) avaient pour seul but initial de protéger mécaniquement les nouveaux verres optiques apparus vers le milieu des années 1930. C'est tout à fait par hasard que l'effet anti-reflet fût constaté...
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 3745
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain


Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité