Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Tout ce qui concerne les manipulations et traitement d'images (numériques et pourquoi pas argentiques !)
Règles du forum
Tout ce qui concerne les manipulations et traitement d'images (numériques et pourquoi pas argentiques !)

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gilles BILLARD » 29 Déc 2012 08:25

Hello,
Un topic récent m'a renvoyé sur ce sujet ancien et je me suis demandé s'il ne serait pas judicieux de faire appel au latin, comme cela se fait en systématique. Je ne l'ai pas étudié, je ne connais donc cette langue qu'à travers les racines des mots du langage courant et de quelques dénominations binomiales aussi, je demanderai aux latinistes confirmés de donner un avis sur le terme de subliphoto pour une photo zédifiée (terme que j'aime beaucoup et que j'emploie volontiers faute de mieux, mais qui fait appel aux coordonnées cartésiennes, ce qui n'est pas connu de tous) le verbe serait photosublimer, l'action une photosublimation etc...
car en latin et si je ne trompe pas, sublimer (sublimare) c'est élever dans l'air, exalter, glorifier. En langage courant, c'est améliorer au mieux, l'analogie est bien là, non ?
Alors une subliphotographie....qu'en dites vous ?
++
J'en ai assez des potentats d'une gauche qui se croit bienpensante et qui conduit notre pays a sa perte.
Gilles BILLARD
membre
membre
 
Messages: 1477
Inscription: 13 Fév 2012 09:03
Prénom: azerty

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede JMP76 » 29 Déc 2012 10:48

bonjour,

Cela ne m'enchante pas... sublimer a un sens en physique: passage de l'état solide à l'état vapeur. J'y associe plus la notion de fumée, de flou, de vapeur (qui peut se condenser après la sublimation) un peu le contraire de stacking. Il faut un terme qui comprend la notion de netteté, et d'empilement.
Personnellement j'utilise le terme d' "empilement de zones nettes" pour les personnes ne connaissant pas le terme de stacking.

[humour]
EZN serait bien pour nous faire mousser et rendre nos messages incompréhensibles! Gni-gni-gni! On ne va quand même pas distribuer notre savoir! ;-)
[/humour]

Cordialement
JMP76
membre
membre
 
Messages: 993
Inscription: 16 Nov 2011 17:19
Prénom: Jean-Marie

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gérard Breton » 29 Déc 2012 12:48

Bonjour à tous,
Je réagis à un sujet un peu ancien, réactivé récemment. J’utilisais jusqu’à aujourd’hui stacking, participe anglais francisé (donc un stacking, des stackings, eh oui) formé à la manière de parking, camping (mais il est vrai que mon chauvinisme linguistique me fait fréquemment dire « parc » ou « camp », mais sans possibilité d’utilisation de « stack » qui n’est pas un mot français.
Les propositions de Jean-Louis du 16 mars 2012 me conviennent bien, j’aurais une petite tendance à préférer sorographie à zetagraphie, mais, si le premier me semble plus euphonique, le second, d’accord avec Pierre et Daniel, renvoie à l’axe z, ce qui est sans doute préférable. Donc, zetagraphie : je vote oui.
J’ai bien essayé de bidouiller des racines latines, mais sans résultat convaincant.
Je suis d’accord avec Daniel (son message du 18 mars) pour dire qu’il faut utiliser un terme avant qu’il ne figure dans les dictionnaires, et pour cela, il serait encore mieux qu’il figure d’abord, en le présentant comme un néologisme avec définition, dans une ou des publications. Je vais m’y employer, bien que mon prochain papier, sur des microfossiles de l’ambre du Mexique, soit en anglais, et que « zetagraphy » apparaîtra nécessairement aux yeux des rapporteurs comme un néologisme, concurrent inutile en anglais de « focus stacking ». Mais je vais essayer : qui ne risque rien n’a rien.
La proposition récente à base de racines latines de Gilles Billard (subliphotographie), combine une racine latine et deux racines grecques, ce qui irritera les puristes – mais je ne suis pas puriste, du moins pas à ce point. Le mot est plaisant, mais je crains qu’il ne renvoie de manière étymologiquement erronée vers les « images subliminales » ou encore de manière moins fautive étymologiquement mais incorrecte sémantiquement vers les « images en sublimation thermique » des imprimantes de luxe.
[humour]EZN pourquoi pas ? J’adhère à cet élitisme décomplexé, simple, de bon goût, et gentiment désuet.[humour]
Avant d’essayer Heliconfocus puis de l’abandonner pour Zerene Stacker qui me semble mieux convenir à la zetagraphie de mes microphotos, je faisais de la zetagraphie à la main, tel un Monsieur Jourdain de l’empilement, en sélectionnant sous Photoshop les zones les plus nettes de 3 – 4 clichés et en les assemblant en mosaïque. Inutile de préciser que j’ai adhéré sans peine à la méthode où l’on laisse faire le logiciel. Paresse, paresse ! Aujourd’hui, elle a un nom français : la zetagraphie. Merci Jean-Louis.
Gérard
Gérard Breton
membre
membre
 
Messages: 148
Inscription: 26 Jan 2012 12:21
Prénom: Gérard

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Daniel » 17 Juil 2013 18:07

Bonjour aux amateurs de zetagraphie, ou zedification,
(j'aime bien zetagraphie, mais je commençais à m'habituer à zedification! et ce n'est pas encore tranché...)

en tout cas, le site espagnol "macromuismacros" de Javier Torrent et Javier Repplinger, présente une superbe collection de ces images, et des textes en espagnol et anglais.
on peut y découvrir qu'il n'y a pas de mot mais une expression espagnole retenue pour "focus stacking". C' est : "apilado de imagenes"!

Je l'ai lu en fait à l'occasion de la découverte d'une nouvelle contribution, un article historique des logiciels de zedification par Rik Littlelfield, intervenant bien connu sur le forum américain "Macrophotography". C'est à lire.

lien vers cet historique du focus stacking en anglais
ou lien vers la traduction espagnole:

Cet article fait se rendre compte du délai qu'il y a eu entre les premiers essais au niveau de la recherche et les applications commerciales grand public.

Bien sur, il y a aussi des précurseurs visionnaires comme M.Locquin avec ses "photosynthèses" ( manuel de microscopie de 1978) ou J.Delly avec des collages de parties de tirages (livre photomacrography chez Kodak vers 1970) ou encore des techniques de "balayage" en argentique, utilisées par exemple par le système Dynaphot, ou par Sébastien Woehl.

Mais, d'après cet historique de Rik Littlefield , les premières publications universitaires concernant des images numériques zedifiées remontent aux années 1980 (ex: Adelson&al. 1984)

Par contre, les premiers logiciels commerciaux remontent aux années 2000 (combineZ sous windows dès 2002, HeliconFocus en 2004 , puis Zerene stacker en 2009). Cela a permis le développement de la zedification parmi les photographes naturalistes amateurs ou professionnels dont plusieurs montrent des images d'insectes ou de plantes irréalisables auparavant.

Pour ma part, c'est une communication de H.G.Adelmann aux 7e journées de microscopie de Hagen en novembre 1998 qui me l'a fait découvrir en microscopie (déja avec un moteur pas à pas commandé en visual basic); mais l'idée de passer de la microscopie à la forte macro était déja présente! (article dans Wissenschaftliche Mitteilungen XI,5 pages 149-156, octobre 1997: "Eine Schrittmotor-Steuerung...für 3D-Rekonstruktionen")

En résumé, des visionnaires dès les années 1950, mais qui n'ont pas les outils numériques pour passer à une pratique facile
puis des scientifiques qui sont dans la mouvance du développement de l'image numérique dès les années 1980 et enfin des logiciels pour les amateurs à partir de 2002 avec CombineZ ...
Mais 5 années avant ce logiciel, les amateurs micrographes passionnés allemands qui participaient aux rencontres de Hagen étaient informés, entre les universitaires et le grand public!
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5194
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gérard Weiss » 17 Juil 2013 22:45

Daniel :
(j'aime bien zetagraphie, mais je commençais à m'habituer à zedification! et ce n'est pas encore tranché...)

en tout cas, le site espagnol "macromuismacros" de Javier Torrent et Javier Repplinger, présente une superbe collection de ces images, et des textes en espagnol et anglais.
on peut y découvrir qu'il n'y a pas de mot mais une expression espagnole retenue pour "focus stacking". C' est : "apilado de imagenes"!

Pour se comprendre, l'important est d'utiliser le langage de la majorité, même si c'est du "franglais" ou tout autre terme ayant passé nos frontières... Je n'ai pas l'esprit de clocher !

Autrement, ce site espagnol que Daniel vient de nous faire connaitre est fascinant :
http://www.macrosmuymacros.com/

L'inconvénient, face à une telle maitrise de la macrophotographie, est que l'on n'ose plus publier ses propres productions... :oops: La galerie 3D en particulier est remarquable, et la technique d'observation directe des vues stéréo que nous avait enseignée ici Jean Marie fait merveille : viewtopic.php?f=42&t=11734&hilit=relief&start=10
(Il est vrai que j'ai eu l'occasion de faire de l'orthoptie dans le passé, et cette méthode de ré-éducation de la convergence des yeux rend très facile et sans prise de tête l'observation directe des images en 3D. ;) )
Bien amicalement,
Gérard
-----------------------
Microscope Leitz Dialux + tête trinoculaire Orthoplan + contraste de phase + équipements "made home"
Bino Wild M3Z et Reichert-Young AO 570
APN Canon Powershot A590 sur le microscope et la bino + adaptations maison (toujours en cours d'amélioration !)
+ Canon Powershot A650 cloné avec CHDK autrement.
Logiciels : Gimp, Rawtherapee, UFraw, Picolay, XnView
Avatar de l’utilisateur
Gérard Weiss
membre
membre
 
Messages: 1190
Inscription: 27 Sep 2007 22:02
Localisation: Mennecy (Essonne)

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede 6le20 » 24 Avr 2016 14:51

Bonjour à tous

Déconvolution, empilage, héliconisation, Z-ification, compilation, focus stacking, stacking, hyperfocus, sorographie, zétagraphie, zédification... et je n'ai pas tout lu !


Force est de constater que focus stacking et stacking sont devenus des termes génériques.
Zédifier, zédifié ne donnent quasi aucun résultat hors ce forum, seul zédification sort un peu.

Pour pousser ce mot français (qui ne l'est pas encore) dans les moteurs de recherche, il faudrait une phrase du genre : Zédification de x images par le logiciel de focus stacking y.
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2774
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gérard-Breton » 24 Avr 2016 15:52

Bonjour à tous,

Je suis passé tardivement à l'image numérique, et aux alentours de 2005-2008, j'avais encore une caméra argentique sur mon Nachet 400. Je travaillais sur des microfossiles d'un ambre éocène des Corbières, mais vraiment micro (des bactéries, principalement des Actinomycétales, et je faisais sans le savoir du stacking argentique, en découpant dans une modeste pile de trois diapos les zones les plus nettes et en les réassemblant sous Photoshop.

Je pense à avoir été l'un des premiers à utiliser le terme de zétagraphie (zetagraphy en anglais) dans un travail de recherche : le terme avait une étymologie plaisante et facile à décrypter pour quelqu'un qui ne connaît pas le mot. Mais dans mon esprit, une zétagraphie est une photo obtenue par empilement (ou tout autre synonyme) et non pas la technique pour laquelle l'homologue serait zédification, qui me plaît moins.

D'accord avec Gérard Weiss et avec Sylvain, je ne serais pas hostile à une phrase mixte (linguistiquement parlant) du style "Zétagraphie obtenue par focus stacking de 18 clichés traités sous le logiciel Zerene stacker".

Mais il reste vrai que l'important est d'être compris, et s'il y avait le moindre doute que notre néologisme ne soit pas compris, je n'hésiterais pas à l'abandonner, fut-ce au profit d'un angliscisme.

Cordialement

Gérard Breton
Gérard-Breton
membre
membre
 
Messages: 986
Inscription: 24 Aoû 2013 21:26
Prénom: Gérard

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Daniel » 24 Avr 2016 17:44

Bonjour,
6le20 a écrit:Force est de constater que focus stacking et stacking sont devenus des termes génériques.
En effet, mais pour autant, il peut y avoir en parallèle des termes franglais des mots spécifiquement français.
Je pense que le terme de zédification peut passer dans le langage pour concurrencer focus staking.
zétagraphie peut être conservé aussi pour désigner le résultat.

Une image de type zétagraphie est obtenue par le procédé de zédification. (pour proposer une phrase française aux moteurs de recherche! )

La description à ajouter à nos images pour pousser le mot dans les moteurs de recherche serait donc "zétagraphie obtenue par zédification de x images avec tel logiciel ". On peut raccourcir au procédé utlisé: "zédification de x images avec tel logiciel"

Mais il y a quelques percées du mot zédification:
En témoigne le fait que je l'ai lu la dernière fois pas plus tard que ce mois, dans une revue très diffusée, le numéro de la revue "Chasseur d'images" 383 de mai 2016.
Le photographe Philippe Martin nous a lu car il commence son article page 83 par la définition suivante: "la zédification ou focus-stacking est la superposition d'images nettes sur une très faible profondeur de champ, de l'ordre du millimètre."
(j'ajouterais, pour obtenir des images à profondeur de champ étendue, tout en conservant une bonne définition. )
Après avoir réalisé 2 livres qu'il a titre "hypernature" , avec son approche particulière de la zédification, il nous annonce la sortie d'un 3e livre qui abordera le monde sous marin. Il dévoile dans cet article une partie de ses astuces pour pouvoir réaliser des piles dans ce milieu mouvant en 3 dimensions qu'est le monde subaquatique.
Il se leste pour se déplacer au fond et il pose son caisson sur un pied .
Equippé d'optiques micro nikkor qui permettent la proxi jusqu'au rapport 1, il se cale pour prendre d'un doigt une séquence d'images de son sujet tout en agissant avec sa 2e main sur la mise au point. Le procédé nécessite énormément de post traitement, mais les résultats en valent la peine. Ses images traduisent des détails insaisissables autrement.

Comme plongeur photographe, j'attends avec impatience la sortie de ce livre qui complètera la trilogie "Hypernature".
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5194
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede 6le20 » 24 Avr 2016 18:01

Bonsoir

je pense qu'il est important d'associer l'expression "focus stacking" aux termes français afin que les moteurs de recherche trouvent nos productions et faire oeuvre de pédagogie envers ceux qui les lisent, les incitant ainsi à les utiliser.

La phrase type deviendrait :
zétagraphie obtenue par zédification de n images compilées par le logiciel de focus stacking yyy.

Cette phrase toute faite pourrait faire partie de la signature de nos images pour ceux qui le souhaite, (moi le premier..., qui ne donne jamais la composition de mes piles... :lol: )
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2774
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede baguette » 24 Avr 2016 18:30

6le20 a écrit:zétagraphie obtenue par zédification de n images compilées par le logiciel de focus stacking yyy.


ZEDIFICATION de N IMAGES COMPILEES, ce qui revient à dire que "zedifier", c'est "compiler" (mais ce n'est pas une compilation, c'est une zedification) ... par un logiciel de "focus stacking", cela arrange les chose ?? pour obtenir une zetagraphie . WAOOUUWWW,

Le stacking et le focus stacking se portent très bien, pourquoi vouloir franciser (ou latiniser :grat: ) à n'importe quel prix ?
Phacochoerus baguetus raybanus vous salue bien.
Avatar de l’utilisateur
baguette
membre
membre
 
Messages: 379
Inscription: 06 Aoû 2015 18:51
Localisation: Grande mare boueuse
Prénom: Alain

PrécédenteSuivante

Retourner vers Traitement des images

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité