Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Tout ce qui concerne les manipulations et traitement d'images (numériques et pourquoi pas argentiques !)
Règles du forum
Tout ce qui concerne les manipulations et traitement d'images (numériques et pourquoi pas argentiques !)

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Daniel » 07 Nov 2011 17:30

Bonsoir,
il me semble qu'en l'occurence, il ne s'agit pas d'une traduction, mais d'une création de mot. Il n'y devrait donc pas y avoir trahison, mais au contraire, meilleure adaptation possible des racines adoptées au sens représenté par le mot, et de toute façon, au final, après son adoption, le mot est arbitraire et collera de toute façon à sa signification.

le problème des publications en langue anglaise dans les revues françaises est différent. Il ne se pose pas qu'en botanique.
Plusieurs collègues géologues se sont désinscrits de la Société Géologique de France après la décision de publier le bulletin en anglais...

Il est difficile de résister à l'hégémonie du monde anglo-saxon. Mais il me semble qu'avoir un vocabulaire technique dans sa langue est une piste...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5833
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Christian » 07 Nov 2011 18:00

Bonjour,
Daniel a écrit:Il est difficile de résister à l'hégémonie du monde anglo-saxon. Mais il me semble qu'avoir un vocabulaire technique dans sa langue est une piste...

C'est sûr !
En plus c'est un défi (et non pas un "challenge") constant ;)
Les Français sont un peu plus protégé de ce côté que les Suisses ou les Belges francophones !
Par exemple en Suisse romande (et certainement pareil en Allemagne mais cela les dérange moins) la publicité est directement traduite, très approximativement .... Quand on vit cela tous les jours, c'est pénible !
Bien amicalement, Christian
Microscope : Leitz Ortholux I - Stéréomicroscope : Novex AP5 - Divers bancs macro
Photos: Nikon (D70) D90, Canon A75, MicCam Tucsen 3 mpx
Soft: Photoshop - MicroCartouche - Helicon focus -Stepduino (stacking automatisé)
Site perso (ancien) ici

Avatar de l’utilisateur
Christian
Coadmin
Coadmin
 
Messages: 4790
Inscription: 28 Aoû 2007 20:54
Localisation: Entre Alpes et Jura
Prénom: Christian

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gerard78 » 07 Nov 2011 18:03

Bonsoir tous,
Si je suis évidemment d'accord pour que la langue française aie droit de cité dans les revues scientifiques (et toutes les sciences: bota, zool, écologie, géol, physique, etc.) il n'empêche que la question de la langue anglaise n'est pas neutre:
1- c'est certainement la plus parlée (et donc la plus écrite) parmi les scientifiques du monde entier. De ce fait, pour être lu, il vaut mieux écrire dans une langue que la majorité comprend...
2- les revues scientifiques sont affublées d'un indice (citation index, CI) qui équivaut à une "valeur" pour la revue. Exemple: Nature "vaut" beaucoup plus que le Bulletin de liaison des naturalistes du haut-Limousin (s'il existe, et je n'ai rien contre les limougeaux!).
3- les chercheurs sont "évalués" à partir des articles publiés. La valeur de ceux-ci étant proportionnelle au CI des revues les ayant acceptés, ils ont donc intérêt à tenter de "passer" leurs papiers là encore dans des revues à fort CI, à 100% en anglais...
4- un biais cependant: quand bien même on puisse considérer que l'attribution des CI soit faite honnêtement, il n'empêche que c'est un organisme US qui s'en charge. Comme les chercheurs sont évalués sur la base indirecte des CI, leur "carrière" en dépend, ce qui m'a fait déjà écrire, comme en raccourci un peu trivial, que ce sont les US qui, indirectement, "nomment" les maitres de conf. en France. On retrouve un peu la même problématique avec certaines agences de notation, qui actuellement font les cheveux blancs de gouvernants inquiets...
5- personne ne s'avise à mettre en cause l'usage du latin et du grec dans les dénominations binomiales de nos bestioles et de nos plantes (voire à la "latinisation" de termes d'autres origines, comme des noms de lieu, de personnalités par exemple: Malpolon monspessulanus -couleuvre de Montpellier-, Baetis sadati -éphémère du genre Baetis dédiée à M. Sadate- etc.). Le latin n'étant plus la langue universelle, comme au XVIIIème siècle, l'anglais lui a emboité le pas, et aujourd'hui, Karl von Linné écrirait certainement son Systema Naturae en english....
Alors oui, sur le principe, le français est une langue magnifique (d'ailleurs bien trop souvent écornée) mais les réalités sont là: si on rédige un article révolutionnant la science en français, il a peu de chances d'être lu, hélas!
Voilà pour l'incise, le débat sur la dénomination de stacking reste ouvert!
Amicalement
Gérard


"Peu importe le grand nombre de cygnes blancs que nous puissions avoir observé, il ne justifie pas la conclusion que tous les cygnes sont blancs"
(Karl Popper, 1973)
Avatar de l’utilisateur
Gerard78
membre
membre
 
Messages: 885
Inscription: 08 Déc 2009 18:34
Prénom: Gérard

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Fredlab » 07 Nov 2011 18:41

Hello

Il me semble que c'est au Québec que l'on fait le plus d'effort pour préserver, moderniser, la langue française... il n'y a qu'à voir les mots délicieux qui sont (seraient ?) utilisés pour tout le vocabulaire associé aux TICE.
Perso, je jongle... je parle de topic, rarement de thread pour un fil de discussion sur un forum (et pour fil, c'est quand il y en a plusieurs que ça pose problème... des fils... ou des filles ?)
Je zédifie plus que je stacke (staque ?)
Que font les québecois ? Gerald ?

Nous sommes sur un forum francophone. Ce forum accueille des étrangers (et ça, c'est vraiment remarquable)... ces étrangers font l'effort de s'exprimer en français, on ne va quand même pas se mettre à trop glisser des mots en anglais, non ?

Le stacking, c'est pour aller causer sur photomacrography.net
Dernière édition par Fredlab le 07 Nov 2011 18:49, édité 1 fois.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9597
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gerard78 » 07 Nov 2011 18:48

Oh oui Frédéric!
Autant je suis d'accord pour l'anglais dans les conditions évoquées plus haut, autant il faut tenter de minimiser les imports de termes, si toutefois on trouve des adaptations françaises acceptables!
Je persiste et signe, personnellement, je ne stacke pas, je compile!
Tiens, stacke se fait sauvagement souligner en rouge! Merci le créateur du correcteur intégré au forum!
Bonne soirée!
Amicalement
Gérard


"Peu importe le grand nombre de cygnes blancs que nous puissions avoir observé, il ne justifie pas la conclusion que tous les cygnes sont blancs"
(Karl Popper, 1973)
Avatar de l’utilisateur
Gerard78
membre
membre
 
Messages: 885
Inscription: 08 Déc 2009 18:34
Prénom: Gérard

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Simbad » 07 Nov 2011 19:18

Bonjour


Gérard a écrit:
Alors oui, sur le principe, le français est une langue magnifique (d'ailleurs bien trop souvent écornée) mais les réalités sont là: si on rédige un article révolutionnant la science en français, il a peu de chances d'être lu, hélas!


Avec une telle mentalité il y a longtemps que le français aurait disparu d'Amérique du Nord. Ils peuvent écrire leurs articles en anglais s'il le veulent mais mais peuvent aussi les publier dans les deux langues. Quand on a décrété que le français sera la langue officielle de travail ici au Québec nombre de siège sociaux d'entreprises anglophones sont déménagés à Toronto. On n'en est pas mort il n'ont pu partir avec nos marchés commerciaux ni nos ressources naturelles.

Complexes de francophone:

Je vais envoyer mes enfants à l'école anglaise et ils auront plus de chance de réussite.
Je vais parler anglais avec les anglophones car ils sont incapable de comprendre le français.(Même si le groupe est majoritairement francophone)
Je vais donner un titre anglophone à ma photo car cela attirera plus l'attention.
Je vais chanter en anglais comme cela ma carrière sera mondiale. (Céline ......)
Je vais inclure beaucoup de mots anglais dans ma conversation comme cela j'aurai l'air d'être bilingue.(franglais)
-Speak white :evil:
-Yes sir :oops:

Amicalement
Simbad
membre
membre
 
Messages: 1140
Inscription: 08 Oct 2010 21:57
Localisation: Ste-Sophie Québec
Prénom: Gérald

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gerard78 » 07 Nov 2011 19:50

Bonsoir Gerald,
Tu as raison sur un point: des revues scientifiques canadiennes publient parfois dans les deux langues, et effectivement, c'est parfait (encore que la traduction française -parce que c'est traduit- laisse parfois à désirer).
Je te rappelle avoir écrit "hélas", ce qui signifie que je déplore le fait.
Mais, Nature, Science, les PNAS, Ecology, Trends in Ecology and Evolution, Ecological Monographs, etc. etc., revues à fort "impact factor", sont monolingue, et évidemment anglophones!
Je veux bien faire la révolution en revanche! :twisted:
On commence quand? :lol:
Bonne soirée!
Amicalement
Gérard


"Peu importe le grand nombre de cygnes blancs que nous puissions avoir observé, il ne justifie pas la conclusion que tous les cygnes sont blancs"
(Karl Popper, 1973)
Avatar de l’utilisateur
Gerard78
membre
membre
 
Messages: 885
Inscription: 08 Déc 2009 18:34
Prénom: Gérard

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Gérard Weiss » 08 Nov 2011 00:53

Gérard78 :
Je persiste et signe, personnellement, je ne stacke pas, je compile!

Le verbe "compiler" chapaute bien l'opération dont on parle, mais il me parait trop large pour apporter une information suffisamment précise et on peut alors ne pas comprendre ce que tu veux dire...

De mon coté, et quitte à en faire hurler certains :twisted: , je me contente de faire du "stacking" en "empilant" des images, car le sens de ces mots est bien connu dans le domaine du traitement de lots d'images, et c'est important si l'on veut pouvoir se faire comprendre des autres...
Bien amicalement,
Gérard
-----------------------
Microscope Leitz Dialux + tête trinoculaire Orthoplan + contraste de phase + équipements "made home"
Bino Wild M3Z et Reichert-Young AO 570
APN Canon Powershot A590 sur le microscope et la bino + adaptations maison (toujours en cours d'amélioration !)
+ Canon Powershot A650 cloné avec CHDK autrement.
Logiciels : Gimp, Rawtherapee, UFraw, Picolay, XnView
Avatar de l’utilisateur
Gérard Weiss
membre
membre
 
Messages: 1214
Inscription: 27 Sep 2007 22:02
Localisation: Mennecy (Essonne)

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede PROVENCE » 08 Nov 2011 08:45

Bonjour,
Le terme de stacking à mon humble avis est complètement inconnue aux non initiés (dans le dictionnaire: mise en attente en altitude pour l'aviation ou to stack empiler, entasser), le terme compiler qui me plait bien n'est pas adapté car il veut dire "Réunir des documents, des renseignements puisés à des sources variées", les termes partant de marque "zedification", "heliconisation" etc. bien que pratique et significatif pour nous font référence à des marques ce qui à mon avis n'est pas souhaitable car incompréhensible si l'on ne connait pas les logiciels et leur fonction.
L'action pour laquelle nous cherchons un terme français si possible se résume à ceci:

Assembler les parties nettes de chaque photo plane pour avoir comme résultat une photo en relief donnant la forme réelle que nous essayons d'imaginer en regardant l'objet à l'oculaire, pour les microscopistes.

Peut être pourrions nous nous diriger vers un terme incluant plus l'idée de fusion que d'entassement.
Cordialement
Claude
Microscope trino ZEISS PHOTOMICROSCOPE 2 , Objectif Neofluar Pol 6,3 , 16 , 25 , 63, 100 leitz 1,32
OPTO 1,25 et 1, 6 et 2, polarisation, led CREE 10 W.
Microscope trino OLYMPUS BHA, LUXEON 3 Watts,Objectif plan 4,10,40,100, Contraste de phase 10,40.
Microscope OLYMPUS VANOX Episcopie interférentiel et compound, Leds 20 W(épi) et 10 W (transmise).Objectif: 5, 10, 20, 50, 100 MSplan infini, Optovar 1 et 1,25 et 1,50.
Loupe bino Zeiss STEMI DV4
Camera DCM 310 3 Mp et 2 DCM 510 5Mp, Kalinu 14 Mp
Avatar de l’utilisateur
PROVENCE
membre
membre
 
Messages: 679
Inscription: 22 Sep 2008 20:20
Prénom: Claude

Re: Proposition d'un terme français pour "focus stacking"

Messagede Fredlab » 08 Nov 2011 13:39

Hello
PROVENCE a écrit:Assembler les parties nettes de chaque photo plane pour avoir comme résultat une photo en relief donnant la forme réelle que nous essayons d'imaginer en regardant l'objet à l'oculaire, pour les microscopistes.

Pour moi, le stacking, c'est plus pour augmenter une profondeur de champ, dramatiquement faible lorsque les rapports macro sont élevés.
Je bathyfie en quelque sorte.
La planète peut pourvoir aux besoins de tous, mais non pas satisfaire la cupidité de certains (Gandhi)
Avatar de l’utilisateur
Fredlab
membre
membre
 
Messages: 9597
Inscription: 27 Juin 2010 13:42
Localisation: Auxonne (21)
Prénom: Frederic

PrécédenteSuivante

Retourner vers Traitement des images

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités