Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Tout ce qui concerne directement un modèle d'appareil photo ou une caméra.
En ajout, les GPS peuvent aussi être présentés.
Règles du forum
Tout ce qui concerne directement un modèle d'appareil photo ou une caméra.
En ajout, les GPS peuvent aussi être présentés.

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Daniel » 17 Jan 2018 23:24

Je pense qu'un appareil Lumix G7 est plus qu'une boite à image. On peut l'utiliser pour faire des photographies!
michelflashman a écrit:Ne confondons pas l’évolution extraordinaire des capteurs numérique avec les gadgets qui permettent le HDR, le STACK et tout le reste.
Ce n’est vraiment pas du même ordre.
Le capteur est le résultat de recherches de très haute technologie , ces capteurs servent dans les satellites , les appareils photos, en astronomie , etc...
lors que les gadgets sont le résultat de micro programmes embarqué ! ces même micro programmes qui bientôt grâce a l’intelligence artificiel , tu n'aura mème plus besoin de photographier !!
J'ai l'impression que tu as ta propre échelle de la différence entre très haute technologie et gadget.
Sais tu que la zédification est utilisée dans les appareils de très haute technologie que sont par exemple, les rovers martiens
Par exemple Curiosity porte un imageur appelé Mahli qui est capable de focus stacking?
(voir https://en.wikipedia.org/wiki/Mars_Hand_Lens_Imager ou notre discussion sur ce forum avec mahli en mot clef...)
En l’occurrence le "micro programme embarqué " sur l'ordinateur de Curiosity permet une compression des informations photographiques à transmettre à la Terre. Mais c'est toujours le pilote humain qui presse sur le bouton!
Michelflashman a écrit:Tout ces appareils que vous utilisé sont des appareils grand public jetable bardé de gadgets . Comme je te le dit plus haut, ATTENTION la c'est du second degré, bientôt tes photos et leurs gadgets te seront vendu directement par Gogole !!!
La, second degré au pas, tu n'as pas compris que je suis réfractaire aux tendances infantilisantes de la photographie ou de l'informatique actuelle qui prétendent que les algorithmes font mieux que nous. Tu aurais du noter que j'ai mis en avant dans d'autres topics plusieurs exemples savoureux de "connerie artificielle" qui apparaissent sur internet ou dans les revues photos.
michelflashman a écrit:tu remarqueras que les Nikon pro sont peu fourni en gadgets mais très pourvu en capteur , pour moi, photographe , c'est quand même l'essentiel.
Pourtant nous avons vu que l'appareil Nikon le plus fourni en capteur, le D850, est aussi le seul fourni avec le "gadget" du focus bracketing.
Comment l'expliques tu ?
Michelflashman a écrit:comme j'ai beaucoup travaillé dans le milieu nautique, il m'est arrivé en mer de tombé a l'eau avec mon Nikon D2X avec un 300mm AFS. j'ai été repêché et j'ai continué a faire des photos.
Tu as bien de la chance. J'ai fait de la plongée et dans ce milieu, les appareils pourtant dits étanches et "pro" par les constructeurs, ne sont considérés comme tels que jusqu'à la noyade par les utilisateurs professionnels ou non. J'ai vu plusieurs Nikonos V et mème un Nikonos RS devoir repartir en SAV...
Il ne faut pas exagérer les qualités du matériel "pro". Mème plus sur que le matériel amateur, il a ses limites aussi. Et dans certaines circonstances, il est préférable de ne risquer que du matériel "amateur"...
Michelflashman a écrit:Bon le HDR ou le stacking se faisait a la main !
A l'époque du D2x, HDR et zédification étaient balbutiants (sauf dans la haute technologie spatiale comme sur curiosity cf plus haut... )
Je te répondrais qu'avant les années 1980, la mise au point se faisait toujours à la main aussi.
Actuellement, bien que je débraie l'autofocus le plus souvent sur mes boitiers, je ne suis pas mécontent de pouvoir compter dessus dans certaines circonstances.
Par exemple, sous l'eau le temps de tourner le bouton d'un caisson pour la mise au point et le poisson est parti. Vive l'autofocus dans ce cas.
Je ne suis que très peu utilisateur de HDR qui reste un gadget pour moi,
mais par contre, tant mieux si le focus bracketing des appareils Olympus vantés par JoJM nous permet d'être plus efficace pour certaines vues macro...
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5525
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Pascal03 » 01 Mar 2018 11:32

EXCELLENTE NOUVELLE !

les fonctions de focus stacking semblent désormais disponibles sous Nikon ( et Canon ?) avec des appareils et objectifs lambdas, même anciens !

Je l'ai découvert en testant un logiciel libre d'acquisition d'images. DigiCamControl (http://www.digicamcontrol.com/)
Je vous livre les tous premiers tests :
J'ai posé le soufflet macro au milieu de mon boxon sur mon bureau, et j'ai monté sur mon Nikon D5100 un 18-200 AF-S grand public

L'interface :
Capture 1.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Capture 1.JPG (82.61 Kio) Vu 1838 fois


Le mode Live-view

Capture 2.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Capture 2.JPG (65.31 Kio) Vu 1837 fois


Noter en bas les petites flèches de navigation : elles permettent de décaler la mise au point de pas fins, moyens ou grands.

On peut régler ces pas pour Nikon et Canon

Capture 3.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Capture 3.JPG (58.96 Kio) Vu 1837 fois


Ces pas seront ceux utilisés pour le focus stacking simple. on a aussi un mode avancé (avec réglage direct des pas), et un mode de prise d'image en fonction de la détection de mouvement (peut-etre utile pour les photographes animaliers ou autre )

Capture 4.JPG
Exif et Meta MicroCartouche Capture 4.JPG (42.38 Kio) Vu 1837 fois


Après un petit tour dans les paramètres, il a redémarré en français, avec encore quelques anglicismes (le site annonce une traduction à 93%).
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 475
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Pascal03 » 01 Mar 2018 11:39

Un test rapide sur le soufflet posé sur mon boxon bureau : J'ai fait une pile de 7 images en mode focus stacking simple, pas moyen.

Première, quatrième et septième images :

DSC_0004.jpg
Exif et Meta MicroCartouche DSC_0004.jpg (63.42 Kio) Vu 1837 fois


DSC_0007.jpg
Exif et Meta MicroCartouche DSC_0007.jpg (68.03 Kio) Vu 1837 fois


DSC_0010.jpg
Exif et Meta MicroCartouche DSC_0010.jpg (64.62 Kio) Vu 1837 fois


(je ne suis pas allé assez loin vers l'avant)

Et la sortie stackée vite fait avec combine ZP

rectangle_New-Out99999-D[12,2,710]-I(10)-LPF(100,0).jpg
Exif et Meta MicroCartouche rectangle_New-Out99999-D[12,2,710]-I(10)-LPF(100,0).jpg (70.88 Kio) Vu 1836 fois


Plus besoin (a priori - à voir si il y a des limitations) d'acheter un nouveau boitier et éventuellement un nouvel objectif onéreux pour ceux qui sont déjà équipés.

Je ne pousserai pas les tests plus loin, n'utilisant pas d'objectifs infinis, mais je suis certain que certains vont s'empresser de le faire !

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 475
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Pascal03 » 01 Mar 2018 11:47

Liste des appareils supportés : http://www.digicamcontrol.com/cameras

La plupart des Nikon, Canon et Sony récents, et quelques autres dont des compacts (Canon G6, Powershot G9)...

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 475
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Daniel » 01 Mar 2018 12:32

Merci pour cette annonce.
Ce logiciel DigicamControl va étendre certains fonctionnements des Olympus EM aux boitiers Canon ou Nikon ou Sony.
C'est une bonne nouvelle pour les nikonistes car le fonctionnement en focus bracketting n'a été mis à disposition par la firme Nikon que sur le modèle D850. Ce substitut logiciel permet de retarder l'investissement trop important dans un D850.
Ce sera certainement à tester, mème si, pour de nombreux sujets, je reste favorable à la méthode du changement de distance physique sujet-appareil plutôt qu'à la variation de la distance de mise au point par le moteur de l'objectif.

Pascal03 a écrit:appareils et objectifs lambdas, même anciens !
C'est à nuancer car c'est une ancienneté toute relative cependant car je pense que les objectifs, en particulier, doivent être avec un moteur interne, de type AF-S chez Nikon,
et la liste de boitiers, bien que importante, ne remonte pas au dela d'une dizaine d'années.
D'autre part, le fonctionnement filaire n'est semble t il pas disponible sur les Sony qui imposent un mode Wifi

Je rectifie un point au niveau du vocabulaire (mais le logiciel semble faire la mème confusion):
ce n'est pas le focus stacking qui est réalisé par ce logiciel, mais le focus - bracketing en vue de la zédification (focus stacking ).
Pour moi, les sens sont:
focus bracketting: réalisation de séries d'images décalées en mise au point
focus stacking = zédification : traitement informatique produisant une image associant les zones les plus nettes d'une série obtenue en focus bracketting. C'est fait par les logiciels helicon , zerene ou combine Z entre autres (et par certains boitiers Olympus).
L'image obtenue par zédification peut être appelée une zétagraphie selon la proposition de Gérard Breton.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5525
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Pascal03 » 01 Mar 2018 12:50

Oui, sur ce point de vocabulaire, je suis d'accord. mais on comprend de quoi il est question et c'est le principal.
D'accord également pour les objectifs AF-S. d'ailleurs, pas dit que la zédification soit disponible avec SONY : les réglages des pas ne sont disponibles que pour CANON et NIKON.

Reste que l'on dispose désormais gratuitement et avec un large panel de boitiers et d'objectifs de ce qui était jusque la uniquement disponible sur un petit nombre de boitiers au tarif élevé. (un D5100 - 16mpix ou un D3200 - 24Mpix, c'est 150~200 € en occase sur ebay. c'est d'ailleurs dans l'idée de remplacer un jour mon D5100 - qui fonctionne très bien mais affiche presque 200.000 déclenchements - que j'ai regardé l'offre en logiciel de contrôle - acquisition d'images).

Et je suis comme toi ; je suis adepte du contrôle manuel (zeiss luminars sur soufflet, pas d'objectifs infinis pour moi je trouve cela pas assez souple à l'usage). Mais je suis sur que beaucoup seront intéressés par cette possibilité, et j’attends les retours avec curiosité

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 475
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Maraussan » 01 Mar 2018 13:04

Bonjour à tous,
Un point quant au vocabulaire : en 2018 sur la planète, le concept de Focus Stacking (et très officiellement Z-Stack sur les microscopes automatisés Olympus BX63) semble englober ET la prise de vues ET le traitement logiciel final de cette pile de clichés.
Car l'un n'allant pas sans l'autre, c'est une lapalissade.
Une méthode globale afin d'obtenir une image unique. On peut toujours essayer de chipoter, l'immense majorité (internationale) des usagers ne suivra pas une autre définition.
Certes, on peut stacker par bracketing (ou toute autre technique), c'est envisageable.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4318
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Daniel » 01 Mar 2018 13:33

Maraussan a écrit:le concept de Focus Stacking (et très officiellement Z-Stack sur les microscopes automatisés Olympus BX63) semble englober ET la prise de vues ET le traitement logiciel final de cette pile de clichés.
Car l'un n'allant pas sans l'autre, c'est une lapalissade.

Nous sommes d'accord, la zédification implique la réalisation d'une série d'images, avant le traitement informatique qui est l'essence du procédé.

Je pense que l'expression "z-stack" d'Olympus est un néologisme s'inspirant des usages anglophones de focus stacking et se positionnant dans le cadre de la microscopie.
Cela peut intégrer le traitement logiciel avec les outils de la firme sans passer par les logiciels tiers de zédification.

Pourtant, il est possible de découpler les 2 étapes et, par exemple, dans le logiciel Digicam control, l'un va sans l'autre!!! :D
Il n'y a pas de zédification opérée par ce logiciel de contrôle de la prise de vue à distance, seulement le focus bracketting, qui est une opération indépendante.

A noter: les français n'ont pas inventé de mot pour la notion de "bracketting".
Il y a des expressions comme "prise de vue en fourchette", mais c'est lourd et peu utilisé.
voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bracketing
Les photographes français ont francisé en un verbe: "bracketter" pour dire : faire plusieurs images en variant un paramètre.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5525
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Pascal03 » 01 Mar 2018 14:33

Petite remarque sur ce logiciel : Il a été édité très peu de temps après la sortie de l'Olympus OM‑D M10 Mark II ...
Les tests de ce boitier disponibles sur le WEB datent de l'automne 2015; et la version stable de DigiCam date de décembre de cette même année !

Quelque part, c'est dommage que personne ne l'ait découvert plus tôt... :mrgreen:

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 475
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Olympus OM-D: focus bracketing et stacking, tethering

Messagede Maraussan » 01 Mar 2018 14:47

Daniel:
Je pense que l'expression "z-stack" d'Olympus est un néologisme s'inspirant des usages anglophones de focus stacking et se positionnant dans le cadre de la microscopie.
Cela peut intégrer le traitement logiciel avec les outils de la firme sans passer par les logiciels tiers de zédification.


L'expression Z-Stack est aussi vieille que l'opération de stack, elle désigne l'opération sur l'axe Z, excluant toutes autres opérations sur les axes X et Y. La techniques est loin d'être récente, elle date du début des années 1990 sur certaines stations de travail SUN (Windows n'existait pas encore). Les premiers algos étaient destinés à la Navy US, pour la cartographie des fonds marins.
On peut AUSSI activer les axes X et Y, c'est ce qui est pratiqué en 3D industrielle.
Note, en 2018, les logiciels peuvent opérer des déplacements de 1.5 nano-mètres sur tous les axes, "moteurs" piezo.

Quant à utiliser les outils de la firme Olympus division microscopes (ou autres marques), c'est une évidence, le processus est automatisé afin de permettre à l'utilisateur d'effectuer systématiquent un enregistrement de secteurs histologiques, et ce plusieurs centaines de fois par jour. Certains logiciels chinois de cameras en monture C proposent cette fonction depuis plus de 10 ans...
Exit les logiciels tiers qui n'apporteraient rien de plus.
Avatar de l’utilisateur
Maraussan
membre
membre
 
Messages: 4318
Inscription: 21 Jan 2008 18:35
Prénom: Alain2

PrécédenteSuivante

Retourner vers Ap. photo et caméras (+ GPS)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités