Rouille du rosier


Forum ouvert aux invités. (désactivé provisoirement)


Vous avez une question, une proposition, une rectification à formuler mais ne souhaitez pas encore vous inscrire ? Cet espace est pour vous !
Règles du forum

Forum ouvert aux invités. (désactivé provisoirement)

Vous avez une question, une proposition, une rectification à formuler mais ne souhaitez pas encore vous inscrire ? Cet espace est pour vous !
nb : les membres inscrits doivent utiliser les rubriques ad hoc pour ouvrir de nouveaux sujets, merci d'avance !

Publication d'images : Veuillez svp les lier sur un site externe.
(le compte invité ne permet pas pour l'instant l'envoi direct et l'hébergement)

--------------------
Important : Suite à un envahissement de spam de plus en plus conséquent,
nous sommes maintenant dans l'obligation de vérifier le contenu des messages des invités avant publication.
Désolé pour cet inconvénient, soyez patient(e) si vous ne voyez pas apparaitre votre texte tout de suite.
Bonnes publications !
--------------------

Re: Rouille du rosier

Messagede guybreit » 19 Mai 2017 11:56

Bonjour,

Beau document, mais savez-vous comment éradiquer cette jolie et très résistante peste qui ruine les rosiers ?

Merci.
Avatar de l’utilisateur
guybreit
membre
membre
 
Messages: 499
Inscription: 05 Nov 2007 20:26
Localisation: 33260 La Teste de Buch
Prénom: Guy

Re: Rouille du rosier

Messagede BINO-BONI » 19 Mai 2017 21:47

guybreit a écrit:Bonjour,

Beau document, mais savez-vous comment éradiquer cette jolie et très résistante peste qui ruine les rosiers ?

Merci.

Bonsoir

Il y a quelques années j'aurais pu donner la liste des matières actives mais aujourd'hui j'ai de la peine!!
Les triazoles (inhibiteurs de stérols dont les noms des matières actives se terminent pas "ol") sont en général actifs mais on ne les trouves pas dans la pharmacopée à l'usage des jardiniers amateurs. Les méthodes prophylactiques élémentaires peuvent être employées comme le ramassage et la destruction des organes touchés mais quand les conditions sont favorables (temps humide, variétés sensibles...) il ne reste que le cierge à déposer dans l'église de ton choix ou écrire au ministère de l'écologie! Les fonctionnaires attitrés ont des méthodes alternatives à proposer parait-il!
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2267
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Rouille du rosier

Messagede guybreit » 20 Mai 2017 07:45

Merci BONI-BONI,

Bien que mécréant je vais donc essayer le cierge!
Avatar de l’utilisateur
guybreit
membre
membre
 
Messages: 499
Inscription: 05 Nov 2007 20:26
Localisation: 33260 La Teste de Buch
Prénom: Guy

Re: Rouille du rosier

Messagede BT75 » 20 Mai 2017 08:31

Bonjour,
Je ne sais pas si je respecte bien les règles du forum en répondant ici.
Cependant, peut-on formuler un conseil avant d'aller brûler un cierge ?
Il faudrait bien confirmer la maladie qui fait perdre leurs feuilles à vos rosiers. En effet, la rouille n'est pas forcément la maladie la plus fréquente des rosiers. La maladie des taches noires "le Marsonia" est bien plus fréquente. On peut la confondre avec la rouille !
Proposer des méthodes de lutte autres qu'alternatives ne serait pas correct dans un forum de naturalistes : donc purin de prêles (pour la rouille) ... éventuellement un peu de bouillie bordelaise (mais attention à la saturation du sol et elle tache les feuilles). La bouillie bordelaise est "efficace" contre les 2 maladies mais essentiellement en mode préventif.
Et ne pas oublier que comme pour tout être vivant la maladie d'un rosier signe souvent un déséquilibre ... ou une malchance !
Bonne journée
BT75
membre
membre
 
Messages: 91
Inscription: 08 Oct 2016 09:37
Localisation: Paris et Province
Prénom: Jean-François

Re: Rouille du rosier

Messagede guybreit » 20 Mai 2017 10:38

Bonjour BT75 et merci !
Certes je ne devrais pas continuer d'encombrer ce sujet avec mon problème. Mais pour vous répondre: je connais bien ces diverses maladies et la rouille provoque bel et bien l'arrêt de croissance, le dépérissement des feuillles et contamine très rapidement l'arbuste et ses voisins. J'utilise un produit du commerce qui bloque la progression mais n'éradique pas ce fléau.

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
guybreit
membre
membre
 
Messages: 499
Inscription: 05 Nov 2007 20:26
Localisation: 33260 La Teste de Buch
Prénom: Guy

Re: Rouille du rosier

Messagede BINO-BONI » 20 Mai 2017 10:48

BT75 a écrit:Bonjour,
Je ne sais pas si je respecte bien les règles du forum en répondant ici.
Cependant, peut-on formuler un conseil avant d'aller brûler un cierge ?
Il faudrait bien confirmer la maladie qui fait perdre leurs feuilles à vos rosiers. En effet, la rouille n'est pas forcément la maladie la plus fréquente des rosiers. La maladie des taches noires "le Marsonia" est bien plus fréquente. On peut la confondre avec la rouille !
Proposer des méthodes de lutte autres qu'alternatives ne serait pas correct dans un forum de naturalistes : donc purin de prêles (pour la rouille) ... éventuellement un peu de bouillie bordelaise (mais attention à la saturation du sol et elle tache les feuilles). La bouillie bordelaise est "efficace" contre les 2 maladies mais essentiellement en mode préventif.
Et ne pas oublier que comme pour tout être vivant la maladie d'un rosier signe souvent un déséquilibre ... ou une malchance !
Bonne journée


- La maladie dite Masonia est un nom d'amateur donné au Marsonina rosae.
- Oui la BB est le crédo incontournable des écolos ou des bios qui oublient quand même qu'elle reste un produit toxique et exclusivement actif en mode préventif. Comme ce produit de contact est lessivé par la pluie, cela qui oblige à traiter chaque fois que la pluviométrie atteint 20 mm c'est à dire environ tous les 8 jours pour les espèces cultivées comme la vigne ou les tomates. C'est quand même un peu lourd pour un exploitant agricole et si on est passé aux formulations à base de produits organiques de synthèse, ce n'est pas pour rien et encore moins pour de fausses raisons de lobbyisme.
- Le développement des mildiou n'a rien à voir avec un pseudo déséquilibre comme voudraient le faire croire ceux qui ne connaissent rien au problème. Ce sont des parasites exclusifs, comme les Oïdium, qui se développent sur des variétés ou espèces sensibles quand les conditions climatiques leur sont favorables. Le Mildiou de la vigne, comme l'oïdium, le Black-rot et d'autres sont des maladies IMPORTEES.
- Concernant la rouille du rosier, elle est facilement reconnaissable à la présence des spores à la face inférieure des feuilles (voir photos ci-dessus) symptome que ne présente pas le Marsonina.
- Quant au purin de prêle, j'ai bien l'intention de l'expérimenter cette année sur tomates avec un protocole rigoureux. Si l'efficacité est indiscutable je serai le premier à le divulguer, si ce n'est pas le cas, les marchands de purin de prêle et les prescripteurs inconscients ou volontaires de cette pratique ont du soucis à se faire.
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2267
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Rouille du rosier

Messagede BINO-BONI » 20 Mai 2017 10:58

guybreit a écrit:Bonjour BT75 et merci !
Certes je ne devrais pas continuer d'encombrer ce sujet avec mon problème. Mais pour vous répondre: je connais bien ces diverses maladies et la rouille provoque bel et bien l'arrêt de croissance, le dépérissement des feuilles et contamine très rapidement l'arbuste et ses voisins. J'utilise un produit du commerce qui bloque la progression mais n'éradique pas ce fléau.
Cordialement


On n'éradique pas les maladies cryptogamiques dès lors que l'inoculum est présent sur ou dans le sol. Dans certains cas rares, et dans les jours qui suivent une contamination supposée, on peut bloquer l'évolution de la maladie. Cette pratique n'est pas conseillée (à part pour le Cymoxanyl) car elle peut conduire à l'apparition de formes de résistances à certaines familles de fongicides.
La rouille du rosier est une maladie contagieuse comme toujours, il faut donc commencer par détecter les foyer primaires (premiers symptômes sur feuilles, les détruites (ramassage et brulage des feuilles, bien entendu ne pas les jeter sur le compost :shock: ) et ensuite retirer toutes les feuilles qui commencent à présenter des signes avant coureurs (jaunissement et taches jaunes)
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2267
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Rouille du rosier

Messagede BT75 » 20 Mai 2017 13:57

Histoire de prolonger ce sujet...en s'éloignant encore un peu plus de la magnifique photo de rouille du rosier(cette dernière sert pour une fois à quelque chose de beau)
Bino-Boni dit qu'il va expérimenter l'efficacité du purin de prêle sur tomates avec un protocole rigoureux.
Je le remercie d'avance. Je me suis intéressé de près à l'expérimentation en des temps lointains ou il fallait faire produire, et on ne lésinait pas !
Beaucoup lui seront reconnaissants de publier ses résultats rigoureux, d'autant que les amateurs (comme les professionnels d'ailleurs) risquent d'être confrontés à des défis techniques insolubles face à certaines plantes, insectes, maladies... en raison des règlementations "évolutives en fonction des demandes de la société" !
Le purin de prêles a de beaux jours devant lui (heureux possesseurs de sols où poussent les prêles), même si je ne n'envisage pas de l'utiliser à court terme (quoique !) car le mode de production prend maintenant une importance essentielle, tout le monde le sait.
Cordialement
BT75
membre
membre
 
Messages: 91
Inscription: 08 Oct 2016 09:37
Localisation: Paris et Province
Prénom: Jean-François

Re: Rouille du rosier

Messagede BINO-BONI » 20 Mai 2017 18:45

BT75 a écrit:Histoire de prolonger ce sujet...en s'éloignant encore un peu plus de la magnifique photo de rouille du rosier(cette dernière sert pour une fois à quelque chose de beau)
Bino-Boni dit qu'il va expérimenter l'efficacité du purin de prêle sur tomates avec un protocole rigoureux.
Je le remercie d'avance. Je me suis intéressé de près à l'expérimentation en des temps lointains ou il fallait faire produire, et on ne lésinait pas !
Beaucoup lui seront reconnaissants de publier ses résultats rigoureux, d'autant que les amateurs (comme les professionnels d'ailleurs) risquent d'être confrontés à des défis techniques insolubles face à certaines plantes, insectes, maladies... en raison des règlementations "évolutives en fonction des demandes de la société" !
Le purin de prêles a de beaux jours devant lui (heureux possesseurs de sols où poussent les prêles), même si je ne n'envisage pas de l'utiliser à court terme (quoique !) car le mode de production prend maintenant une importance essentielle, tout le monde le sait.
Cordialement


J'ai pratiqué l'expérimentation viticole notamment pour l'étude des effets secondaires des fongicides, l'amélioration des méthodes de lutte contre certaines maladies, l'expérimentation de nouvelles formules etc.
Je vais monter un protocole sérieux et essayer de m'y tenir.
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2267
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Rouille du rosier

Messagede BINO-BONI » 19 Sep 2017 11:58

Je réveille ce sujet pour poster un prélèvement récent de cette rouille sur ronce sauvage.
il semble que l'on soit en présence d'uredospores de Phragmidium mucronatum mais pourquoi on observe deux formes distinctes?
Fichiers joints
ROUILLE RONCE UNIV-20apo-200-BC-0007-zs-10-pmax-R-800.jpg
Exif et Meta MicroCartouche ROUILLE RONCE UNIV-20apo-200-BC-0007-zs-10-pmax-R-800.jpg (80.42 Kio) Vu 434 fois
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2267
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

PrécédenteSuivante

Retourner vers Q/R Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités