Matériels pour AF focus bracketing

Demande de conseils pour l'achat d'une loupe stéréo, d'un microscope, d'un APN, etc ...
Règles du forum
Demande de conseils pour l'achat d'une loupe stéréo, d'un microscope, etc ...

Re: Matériels pour 1x à 10x en bracketing non manuel

Messagede Pascal03 » 15 Avr 2019 11:14

Je relis le topic de JoJM

viewtopic.php?p=102451#p102451
Pour ces essais, j'ai utilisé un OM-D EM5 Mk II équipé du zoom 40-150mm f 2.8 sur lequel avec les bagues ad hoc, j'ai plaécé un objectif Nikon CFI Plan x10/0.25
Avec la focale réglée à 150 mm, le champ couvert (MAP infini) est de 2.3 mm et il n'y pas de vignetage.
Avec la focale réglée à 135 mm, le champ couvert (MAP infini) est de 2.5 et il y une peu de vignetage mais tout à fait acceptable


Donc le problème de vignettage est présent aussi avec l'olympus. seules les focales les plus longues du zoom sont utilisables

Suite à différents tests, je fais en sorte de me limiter à tourner la bague de MAP jusqu'à une distance de 3 m, l'idéal semblant être autour de 7 m. Si dans ces conditions, je n'arrive pas à obtenir le point haut net, je sacrifie une partie de l'arrière plan en remontant mon sujet avec la base de microscope
Au final, le champ de ce qui sera la première image de la série est donc bien plus large que celui de la dernière.
Avec la focale réglée à 150 mm, le champ couvert est de 2.5 mm (MAP 7m) et de 2.85 mm (MAP 3m)
Avec la focale réglée à 135 mm, le champ couvert est de 2.75 (MAP 7m) et de 3.15 mm (MAP 3m)
Avec la MAP à 7 m, l'image reste correcte sur toute la surface du capteur, avec la MAP à 3m, seul le centre est correct, il y a un fort vignetage et le champ est courbe sle long des petits côtés du capteur


Toute la plage de mise au point n'est pas utilisable. la PDC maxi sur une seule pile reste limitée...

viewtopic.php?p=104884#p104884
Depuis mon descriptif de mes essais en focus bracketing, je n'utilise plus que cette méthode avec comme modification principale, l'utilisation systématique du multiplicateur de focale MC 14 (x1.4)
La plage des focales utilisable pour chaque objectif est ainsi plus large sans être trop gêné par le vignetage.
Par exemple, en couplage avec un objectif NIkon CFI x10, la plage des focales utilisables va de 210 mm (largeur de champ: 1,60 mm) à 140 mm (largeur de champ: 2,40 mm avec un peu de vignetage)


viewtopic.php?p=105122#p105122
L'utilisation de la bague MC14 c'est dans le but de réduire le vignetage. En fait, tant que l'on n'a pas essayé de mettre des bagues et un objectif de microscope au bout d'un zoom à longueur constante on ne perçoit pas ce "revers" de la médaille. Le déplacement des lentilles mobiles à l'intérieur du zoom alors que l'objectif reste, lui, au bout, adossé à la lentille frontale fixe, fait que dans certaines configurations, la distance ente l'objectif de microscope et la pupille d'entrée du zoom est trop grande pour éviter le vignetage. La MC14 permet de "cropper" le centre de l'image

Daniel : je pense que tu aurais le même vignettage avec un 105mm olympus qu'avec le 105mm nikon utilisé pour ton essai... D'ailleurs tu l'avais relevé toi-même (mais difficile de se souvenir de tout tellement ce forum est riche et dense)
viewtopic.php?p=105123#p105123
C'est pour cela que malgré la perte qualitative éventuelle, il met le converteur sans lequel il n'aurait plus d'amplitude de zoom que entre 140 et 150mm!
Du coup, un Nikon IF-ED 70-300 VR (ou un Canon équivalent) serait très supérieur au zoom olympus sans même nécessiter de convertisseur 1.4, et pour bien moins cher !
https://fr.shopping.rakuten.com/offer/b ... gKB6_D_BwE

viewtopic.php?p=105125#p105125
(...)en Olympus 4/3 il existe un zoom 90-250 mm 1:2.8 à focalisation et zooming interne. Ce jolie caillou possède une lentille frontale de 105 mm de diamètre, pèse 3,3 kg et coûte à lui seul plus du double de la valeur de tout mon système actuel!!

viewtopic.php?p=105708#p105708
Libethenite
Alzon, Gard, France
Largeur du champ: 1,2 mm
Objectif Nikon CFI PLAN x10/0.25 monté sur Olympus M.ZUIKO DIGITAL ED 300mm F4.0 IS PRO
Focus stacking de 135 images.

2016-12-11-18.58.53 ZS retouched_Le Naturaliste.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 2016-12-11-18.58.53 ZS retouched_Le Naturaliste.jpg (207.28 Kio) Vu 870 fois


Pour moi, je vois aussi et surtout les limitations de ce système : c'est très vite flou à l'arrière plan ! seule la partie supérieure des boules est nette...
Pour comparer, une photo faite avec un luminar 16mm sur soufflet d'un échantillon du même minéral provenant de la même localité.
largeur du champ 1.15mm.
Focus stacking de 10 ou 15 images je pense (je ne fais jamais plus de 20 images avec cet objectif même dans les cas extrêmes)

6384 Libethenite - L=1,15mm - Luminar 16mm(3) - 33,5cm - diff - L - CZP - D[15,3,710]-I(10)-LPF(100,0) - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 6384 Libethenite - L=1,15mm - Luminar 16mm(3) - 33,5cm - diff - L - CZP - D[15,3,710]-I(10)-LPF(100,0) - Copie.jpg (83.86 Kio) Vu 868 fois


C'est moins piqué, mais les cristallisations sont nettes du début à la fin, et même au dela...
ça, c'est du à l'amplitude limitée de la plage de mise au point utilisable, mais aussi à l'emploi d'objectifs de microscope à grande ouverture numérique. Vouloir avoir des profondeurs de champ aussi étendues qu'avec des objectifs diaphragmés mène inévitablement à générer d'innombrables défauts d'empilement, insolubles même avec les meilleures retouches en post traitement.
D'ailleurs, l'emploi d'objectifs diaphragmés ne dispense pas de retouches - il y a aussi des défauts dus à l'empilement, mais beaucoup moins nombreux.
Si on regarde les photos faites avec des objectifs de microscope à grande ouverture numérique, la zone nette reste peu étendue dans tous les cas. il faut isoler le sujet au plus court pour garder un résultat optimal. on ne peut quasiment jamais avoir de vue d'ensemble nette sur tout le champ, comme par exemple avec cette autre libéthénite de Valcroze (champ 2,5mm).

6961b Libethenite - L=2,5mm - Luminar 25mm(3) - 130mm - diff - T - CZP - D[15,3,710]-I(10)-LPF(100,0) - Copie.jpg
Exif et Meta MicroCartouche 6961b Libethenite - L=2,5mm - Luminar 25mm(3) - 130mm - diff - T - CZP - D[15,3,710]-I(10)-LPF(100,0) - Copie.jpg (142.03 Kio) Vu 865 fois


Alors, ce système est certes très bon, mais il a des limitations qu'il convient de connaitre. Isoler des détails pour les faire ressortir, il y en a beaucoup qui aiment et c'est un choix qui se respecte. Mais ne pas pouvoir illustrer un sujet dans son ensemble est - pour moi - rédhibitoire.

Ce sont des caractéristiques qui ne sont ni bonnes ni mauvaises en soi - tout est question de goût - mais qu'il faut connaître avant d'arrêter un choix.

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 473
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Matériels pour 1x à 10x en bracketing non manuel

Messagede pierrevivante » 15 Avr 2019 16:18

Merci d'avoir synthétisé tout l'ancien post , ton analyse est tres intéréssante , voyons si d'autres corroborent . S'aurait été top d'avoir Jean Marc dans la conversation ..
Avatar de l’utilisateur
pierrevivante
membre
membre
 
Messages: 21
Inscription: 21 Déc 2018 07:08
Localisation: herault
Prénom: guillaume

Re: Matériels pour 1x à 10x en bracketing non manuel

Messagede croquette » 15 Avr 2019 16:52

Je me demande si les micro mineraux sont un bon exemple .

C'est photos de cristaux sont vraiment, je crois, tres particulieres a faire du fait de nombreux problemes, reflets, faces cahotique et parfois style spagetti entremélé et plus..

Meme les meilleurs stackers y perdent leur latin !

Pour les spagettis, si la profondeur de champ n'englobe pas toute la profondeur en 1 ou peu de clichés, c'est presque impossible a reconstitué et il ne faut pas compter sur la retouche manuel.

Le probleme que cela pose , je crois, pour l'auteur de ce poste, peut etre n'en est il pas conscient ?? C'est la complexité developpé pour ce sujet avec comme reference des exemples qui n'ont pas grand choses a voir avec les demandes de l'auteur.
La botanique je crois, et ses problemes, mildiou etc.... bien plus simple photographiquement que les micro mineraux.

Bien sur cela a conduira sur une usine a gaz que seul un utilisateur a l'experience bien trempé pourra utilisé .

J'avoue humblement ne rien comprendre a vos zoom, lentilles , objectif divers et varié inversé ou pas ???

Pour moi, la vie photographique ultra macro est beaucoup plus simple jusqu'a 10X , ensuite, c'est le microcope .

Et ne me dites pas "qui peut le plus peut le moins" cela ne marche pas systematiquement !

Il faut etre honnete, les photos de micro mineraux parfaite sont assez rare !! Mes clichés de tĕtes de mouche sont beaucoup plus facile a réaliser.

Vous remarquerez que je n'ai pas parlé de mega pixels !!!!!

Utilisateur nomade (via mobile device) Image
Avatar de l’utilisateur
croquette
membre
membre
 
Messages: 477
Inscription: 31 Juil 2018 17:53
Prénom: davi

Re: Matériels pour 1x à 10x en bracketing non manuel

Messagede Pascal03 » 15 Avr 2019 17:53

Oui, c'est exactement ça...
Quand tu photographies un insecte, ça se résume à une surface avec plus ou moins de relief, et il y a peu de plans qui se superposent (une antenne ou une patte devant le corps... Quelques "poils" sur le corps mais comme dans ce cas les 2 plans superposés restent proches l'un de l'autre les logiciels de stacking le gèrent plutôt bien).
Avec les microminéraux il en va tout autrement.

Par contre, le problème peut se poser avec - par exemple - une mousse !

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 473
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Matériels pour AF focus bracketing

Messagede pierrevivante » 16 Avr 2019 12:21

Je me demande si les micro mineraux sont un bon exemple .

Si justement pour mesurer les limitations d'un systeme autant prendre les contextes les plus difficils .
Je ne l'ai pas précisé mais au delà des végétaux , les minéraux et insectes m'interesse aussi .
Dernière édition par pierrevivante le 16 Avr 2019 13:25, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
pierrevivante
membre
membre
 
Messages: 21
Inscription: 21 Déc 2018 07:08
Localisation: herault
Prénom: guillaume

Re: Matériels pour AF focus bracketing

Messagede croquette » 16 Avr 2019 13:12

pierrevivante a écrit:
Je me demande si les micro mineraux sont un bon exemple .

Si justement pour mesurer les limitation d'un systeme autant prendre les contexts les plus difficiles .
Je ne l'ai pas précisé mais au delà des végétaux , les minéraux et insectes m'interesse aussi .


Je pense que c'est une erreur !!

Pas le fait de faire vegetaux , mineraux et insectes !!! Mais de croire que le contexte le plus difficile passe forcement par une utilisation qui te conviendrait.

Pas du tout,

As tu deja pratiqué ce type de photos ? , ce qu'aux regard de tes questions je ne crois pas, il vaut mieux commencer simplement, obtenir de bons resultats et progresser vers du plus compliqué.

Les photographes de minéraux sont des gens souvent tres experimenté avec une bonne expérience pratique et leurs systéme photographique sont souvent tres complexes et spécifiques.

Je pense que pour toi, sans vouloir te descriminer , ce serait ce que j'appel une usine a gaz incontrolable !!

Bon, c'est la mon avis !!

Comme je l'ai dit plus haut, rare sont les photos de minéraux impeccables !! Eux meme ont du mal , et pas des mauvais, a maitriser la problematique propre aux minéraux.

Utilisateur nomade (via mobile device) Image
Avatar de l’utilisateur
croquette
membre
membre
 
Messages: 477
Inscription: 31 Juil 2018 17:53
Prénom: davi

Re: Matériels pour AF focus bracketing

Messagede Pascal03 » 17 Avr 2019 00:13

Je résumerais par :
ON N'APPREND PAS A CONDUIRE SUR UNE FORMULE 1

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 473
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Matériels pour AF focus bracketing

Messagede Pascal03 » 18 Avr 2019 15:05

Essai vite fait avec un Nikon CFI 10x (fut bronze)

Avec le zoom IF-ED 18-200 : pas utilisable ! en zoomant le groupe de lentilles mobile s'éloigne très vite de la frontale, et ça vignette très fort à toutes les focales

Avec un vieux 200mm f/4 non AI : pas de vignettage

Avec un zoom 75-300mm, vignettage jusqu'à environ 150mm, ensuite le champ est couvert. mais pas utilisable car le zoom s'allonge pendant la mise au point.

De plus, un tel système ne couvre pas tous les grossissement demandés : avec le multiplicateur 1,4, Jean-Marc indique couvrir un champ entre 1,6 et 2,4mm. Avec un 4x, très logiquement le champ couvert sera compris entre 4 et 6 mm. il y a un trou entre 2,4 et 4 mm : il faudra photographier large puis recadrer.

Sur capteur APS un Zeiss Luminar 25mm sur soufflet de 20cm couvre un champ de 10 ou 12mm jusqu'à 3 mm (environ) en continu, avec la possibilité de faire des piles beaucoup plus profondes, et parfaitement motorisable avec un rail wemacro.

Pascal
Olympus VM-Z, Olympus SZH-10.
Zeiss Luminar 16, 25, 40 et 63mm - JML20x - Bausch & Lomb 50x - Nikon ELWD plan 5x, 10x, 40x et 60x - EL-Nikkor 80 et 105mm
Soufflets Nikon PB-6 + PB-6E - Nikon D1x, D5100, D3300
Avatar de l’utilisateur
Pascal03
membre
membre
 
Messages: 473
Inscription: 25 Oct 2009 21:28
Prénom: pascal

Re: Matériels pour AF focus bracketing

Messagede Daniel » 18 Avr 2019 16:29

Pascal03 a écrit:Sur capteur APS un Zeiss Luminar 25mm sur soufflet de 20cm couvre un champ de 10 ou 12mm jusqu'à 3 mm (environ) en continu, avec la possibilité de faire des piles beaucoup plus profondes, et parfaitement motorisable avec un rail wemacro.
En effet, le principal problème de la méthode du focus bracketing motorisé via le moteur de mise au point d'un objectif lentille de tube, est la faible profondeur des piles accessibles.
Néanmoins cela ne dois pas nous empêcher d'explorer cette piste qui devient accessible pour Canon et Nikon avec le logiciel que tu as signalé.
Et qui est aussi accessible directement avec les boitiers très haut de gamme actuels comme les hybrides plein format Nikon.
Un 200mm AFS va permettre d'exploiter le grandissement nominal des optiques à l'infini.
un 150-300mm AF-S sans allongement permettrait une gamme de zoom 0,75 à 1,5 pour chaque optique de microscope...

En attendant de disposer à la fois du boitier et du zoom ad hoc Nikon ou d'installer le logiciel signalé, le macroscope wild M420 donne une possibilité de forte macro confortable. Mais par contre limitée au labo, par rapport à l'objectif Laowa 2,5-5x signalé auparavant.
Pierrevivante m'a demandé en MP de lui envoyer des cadrages tests. J'ai commencé à en mettre à disposition dans un nouveau topic dédié au M420
viewtopic.php?f=266&t=22186#p123567
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5503
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Matériels pour AF focus bracketing

Messagede Daniel » 21 Avr 2019 18:50

A signaler, pour la problématique du choix d'un montage pour la forte macro autour de 10x, un petit article sur Miscape de ce mois par David Walker
http://www.microscopy-uk.org.uk/mag/art ... graph.html

Il compare l'usage d'un microscope, d'un stéréomicroscope et d'un objectif de microscope à l'infini avec un objectif relai.
Un graphique montre les différentes ouvertures numériques et la supériorité de ce point de vue du dernier système.
Par ailleurs, la discussion porte sur les avantages respectifs en terme de confort d'utilisation en particulier, avec la prime au stéréomicroscope .
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Olympus EM5 mkII, compact OlympusTG-5 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 5503
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

PrécédenteSuivante

Retourner vers Quel matériel choisir ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité