Coleosporium tussilaginis

Règles du forum

Collections du forum
Pour poster dans cette partie, vous devez faire partie du groupe Collectionneurs.
C'est un groupe ouvert et nous répondrons volontiers à vos demandes (par MP svp).
Plus d'infos, voir ici

--------------------------------------------------------------------------------
Attention : Les images doivent être publiées directement sur notre serveur et non pas liées sur un autre site !

Les questions et réponses concernant les sujets des Collections sont à suivre dans la partie 1 (Q/R Collections).
Ne pas entamer de débats directement dans ces rubriques, merci d'avance !
--------------------------------------------------------------------------------

Coleosporium tussilaginis

Messagede 6le20 » 21 Mar 2016 19:14

Bonjour à tous

Coleosporium tussilaginis (Persoon) Léveillé, 1849 (Pucciniale, Coleosporiaceae)

Rencontrée au gué de Pépieux (11), le 13 mars 2016 sur aiguilles de Pinus (Pinus pinaster). Et à Fabrezan (11) le 15 mars 2016.


L'agent est une Rouille: Coleosporium tussilaginis (Pers.) Lev., nom collectif d'une espèce, groupant une dizaine de variétés distinguées sur la base de l'hôte alternant herbacé, portant urédo et téleutospores. Coleosporium inulae (Kze.) Fisch., Coleosporium sonchi-arvensis (Pers.) Lév., Coleosporium melaro.pyri (Reb.) Kleb... La forme la plus classique est Coleosporium senecionis, dont la forme alternante vit sur Senecio spp.

Son cycle selon Lanier (1963)
Coleosporium tussilaginis-Cycle-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-Cycle-LG.jpg (88.88 Kio) Vu 1198 fois



Lanier (1963) indique : L'extension du mycélium étant relativement lente, le dommage causé aux pins est pratiquement négligeable. En fin de saison, la déchirure de l'aiguille est colmatée par de la résine et se cicatrise. Une zone brune de part et d'autre de la cicatrice marque les limites d’extension du mycélium. L'année suivante, le mycélium qui s'est maintenu, fournit une nouvelle génération d'écidies et le plus souvent entraîne la chute de l'aiguille.


Voilà à quoi elle ressemble à l'oeil :
Coleosporium tussilaginis-Macro-Fab-03 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-Macro-Fab-03 2016-LG.jpg (104.6 Kio) Vu 1197 fois


Coleosporium tussilaginis-Ecidie2-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-Ecidie2-LG.jpg (64.51 Kio) Vu 1197 fois


Les grains blancs qui apparaissent dessus sont du pollen.
Coleosporium tussilaginis-Ecidies-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-Ecidies-LG.jpg (57.72 Kio) Vu 1198 fois



La forme rencontrée ici est au stade écidie et libère des écidiospores.
Ecidiospores tuberculées de formes irrégulières : 19-23 x 32-43 µm. (Observées dans le Melzer)
Coleosporium tussilaginis-Ecidio-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-Ecidio-LG.jpg (93.07 Kio) Vu 1196 fois



Biblio : Lanier L., 1963. Monographie pathologique des pins à deux feuilles. (pdf téléchargeable).
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2449
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Coleosporium tussilaginis

Messagede 6le20 » 11 Mai 2016 08:01

Bonjour à tous

voici la suite du cycle de cette espèce...

Coleosporium tussilaginis (Persoon) Léveillé, 1849 (Pucciniale, Coleosporiaceae)
Synonymie : Coleosporium inulae (Kze.) Fisch., Coleosporium sonchi-arvensis (Pers.) Lév., Coleosporium melampyri (Reb.) Kleb, Coleosporium senecionis (Pers.) J.J. Kickx., etc…

L’espèce Coleosporium tussilaginis, telle qu'elle est actuellement acceptée, se reproduit sur plusieurs familles d'accueil différentes, y compris Asteraceae, Campanulaceae, Orobanchaceae (sur les hôtes déjà pris en compte dans les Scrophulariaceae) et Ranunculaceae. Cette espèce a de nombreux synonymes, autrefois considérés comme des espèces distinctes en fonction de leurs associations hôtes téleutosporiens. Klebhan (1914, cité dans Kaneko 1981) a démontré qu'il n'y avait pas de spécialisation hôte parmi ces taxons morphologiquement semblables. (Source)

Rencontré à Luc-sur-Orbieu (11), le 5 mai 2016, sur un seul pied de Séneçon du Cap (Senecio inaequidens De Candolle) parmi une population diffuse mais conséquente. Le pied infesté est littéralement couvert de sores.
Coleosporium tussilaginis-1-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-1-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg (158.17 Kio) Vu 1092 fois


Les sores produisent des péridiums qui s’ouvrent en étoile libérant ainsi les urédospores :
[Image obtenue par zédification de 7 images empilées par le logiciel de focus stacking Helicon Focus 6.6]
Coleosporium tussilaginis-2-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-2-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg (79.55 Kio) Vu 1093 fois


Les sores produisent des péridiums qui s’ouvrent en étoile libérant ainsi les urédospores :
[Image obtenue par zédification de 7 images empilées par le logiciel de focus stacking Helicon Focus 6.6]
Coleosporium tussilaginis-3-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-3-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg (70.38 Kio) Vu 1092 fois


Voici une coupe de sore dans la feuille du Séneçon. Les couleurs sont proches de ce que je vois dans les oculaires.
Coleosporium tussilaginis-4-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-4-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg (88.08 Kio) Vu 1093 fois


Une vue du plancher du sore :
Coleosporium tussilaginis-5-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-5-Sore-Luc-05 2016-LG.jpg (95.39 Kio) Vu 1092 fois
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2449
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Coleosporium tussilaginis

Messagede 6le20 » 11 Mai 2016 08:06

[suite]

J’interprète la photo suivante comme étant une vue du Péridium constitué de cellules à paroi épaisse et fortement verruqueuse. Une urédospore est libre à droite.
Coleosporium tussilaginis-6-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-6-Luc-05 2016-LG.jpg (128.05 Kio) Vu 1093 fois


Les cellules libres sont de deux types, celles à paroi épaisse fortement verruqueuses qui font penser à celles-ci-dessus et d’autres, guttulées, à paroi mince, qui ressemblent au contenu des cellules précédentes. Je n’ai trouvé aucune trace de la présence de ces secondes formes, ni sur internet, ni chez Coupin (Cryptogames 5), ni chez González (Flora ibérica-Uredales-1924).

A ce stade II de son cycle, le champignon libère des urédospores pour contaminer d’autres plantes hôtes de stade II (voir la liste des familles dans l’introduction du second message).
Coleosporium tussilaginis-7-Luc-05 2016-LG.jpg
Exif et Meta MicroCartouche Coleosporium tussilaginis-7-Luc-05 2016-LG.jpg (107.3 Kio) Vu 1093 fois


Rappel du cycle complet de l’espèce :
Sur les aiguilles de pin (Hôte A) les basidiospores germent en un micro mycélium qui donnera des spores appelée spermaties (Stade 0) qui par conjugaison sexuée avec un mycélium de valeur différentes va former des écidies.

Sur le pin (Hôte A) formation d’écidies libérant des écidiospores (stade I) qui contaminent l’hôte B

Sur l’hôte B, ces écidiospores forment des sores libérant des urédospores (stade II) destinée à contaminer plus largement l’hôte B

Elles donneront des téléospores (stade III) qui engendreront des basidiospores (stade IV) destinées à contaminer l’hôte A.
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2449
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain


Retourner vers Basidiomycètes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité