Chaetonotus sp. ?


Ciliés, Flagellés, Dinoflagellés, Amibes, etc ...

Règles du forum

Ciliés, Flagellés, Dinoflagellés, Amibes, etc ...

Chaetonotus sp. ?

Messagede TerraDz42 » 19 Nov 2022 14:10

Bonjour à tous,

Etrange rencontre sur une lame d’exploration, chargée en déchets, avec trop de liquide, …
Milieu de prélèvement : mare non permanente à 20 m de la maison. Milieu oligotrophe (pH env. 5).
42740 La Terrasse sur Dorlay, 530m.

La petite vidéo pour le côté espiègle de l’animal…



Description :

Corps (Fig.1A) allongé en forme de quille, transparent, avec une tête (T) séparée du tronc (Tr) par un cou (C) bien marqué.
Le tronc est prolongé par une fourche caudale (Fc). Longueur de l’individu avec fourche : 115,6-122,5µ. La largeur maximale de l’individu est environ égale au 1/4 de sa longueur.
Le corps est majoritairement, au moins dorsalement, recouvert d’écailles à épines courtes (Fig.1B – flèches jaunes).

chaetonotus_sp_1.jpg
Fig.1A - T : tête, C : cou, Tr : tronc, Fc : fourche. Vue ventrale
Fig.1B – Flèches jaunes : plan focal sur les épines. Vue dorsale
Exif et Meta MicroCartouche chaetonotus_sp_1.jpg (222.84 Kio) Vu 325 fois

La tête, plus large que le cou, est à 5 lobes (Fig.2A chiffres jaunes). Ceux-ci sont délimités par 2 paires de touffes ciliaires (Fig.2-B), ayant un rôle sensoriel1 (p.134/865 du pdf). Les touffes antérieures (Tc1-Tc1’) (max. 11 µ) sont plus courtes que les postérieures (Tc2-Tc2’) (max. 20µ) . Ces dernières comportent plusieurs cils de tailles différentes que je n’ai pu dénombrer.

chaetonotus_sp_2.jpg
Fig.2
Bo : bouche, Ce : céphalion, Ep : épipleuria, Hy : hypopleuria, Hs : hypostomium, Tc : touffe ciliaire
Exif et Meta MicroCartouche chaetonotus_sp_2.jpg (222.25 Kio) Vu 324 fois

Des plaques céphaliques à rôle protecteur, séparées par des indentations peu profondes, marquent les lobes clairement visibles sur le pourtour de la tête, ceci côté ventral (Je n’ai pu les mettre en évidence côté dorsal).
La plaque frontale, nommée céphalion3 (Fig.2A – Ce) , légèrement convexe, est entourée par 2 paires de plaques adjacentes nommées épipleuria (Ep) et hypopleuria (Hy) ; toutes sont convexes. Hypopleuria et céphalion sont de taille voisine, les épipleuria sont plus petites.

Côté ventral, sous l’ouverture buccale, je pense avoir affaire à l’hypostomium2 (Fig.2C - Hs), de forme rectangulaire et présentant un dôme.
Deux granules ocellaires réfringents, à hauteur de la jonction épipleuria-hypopleuria, sont visibles du côté dorsal (Fig.2D-flèches jaunes).

Le cou s'élargit très progressivement pour se transformer en tronc qui passe progressivement à sa largeur maximale, puis se rétrécit rapidement jusqu'à l’apparition de la base de la fourche (Fig.3) . Celle-ci possède des branches espacées avec une indentation en V, dont l’angle intérieur est de 85°. Chaque fourchon montre un tube adhésif (Fig.3 -Ta) , court, droit, qui se termine en pointe. Ce tube adhésif représente environ 34 à 40 % de la longueur d’un fourchon. La base de la fourche porte un certain nombre d’épines (Fig.3 - flèches rouges).
chaetonotus_sp_3.jpg
Fig.3
Ta : tube adhésif, Oe : oeuf
Exif et Meta MicroCartouche chaetonotus_sp_3.jpg (243.41 Kio) Vu 325 fois

Hormis les « bandes ciliaires » (voir plus loin), le corps est enveloppé d’écailles épineuses imbriquées, peut-être rhomboïdales (assez difficile à voir). Certaines images laissent à penser que les épines reposent sur des « quilles » (Fig.1B – Médaillon : flèche blanche). La longueur d’une écaille serait d’environ 4µ.
On remarque (Fig.ICI), que la taille des épines augmente au fur et à mesure que l’on se rapproche de la base du tronc (longueur près de la tête : 2,5-2,7µ/ L bas du tronc : 4,2-4,7µ).

Côté ventral on peut voir 2 bandes ciliaires motrices (Fig.4) , longitudinales et séparées, partant de part et d’autre de la tête (Fig.4A) et aboutissant jusqu’au bas du tronc (Fig.4B). Il est possible que le champ ventral interciliaire soit dépourvu d’écailles à épines… car je ne n’ai trouvé aucune image en montrant !…
chaetonotus_sp_4.jpg
Fig.4
Exif et Meta MicroCartouche chaetonotus_sp_4.jpg (233.02 Kio) Vu 325 fois

Le système digestif (Fig.5A) se compose d’une ouverture buccale étroite, ronde et bordée de denticules (médaillon) d’un diamètre d’environ 5µ (Bo). Suit un pharynx musculeux (Ph – fausse couleur) semblable à celui des nématodes, dont la longueur représente le 1/4 de la longueur totale de l’individu. Un léger bulbe peut être aperçu dans sa partie antérieure, suivi d’un épaississement dans sa partie postérieure.
chaetonotus_sp_5.jpg
Fig.5
Bo : bouche, Cd : couronne cuticulaire, Ce : céphalion, Ph : pharynx
Exif et Meta MicroCartouche chaetonotus_sp_5.jpg (203.88 Kio) Vu 324 fois

Un renforcement, sous forme de 2 tiges en V, est visible à l’avant du pharynx. Leur jonction est marquée par une tige transversale très courte. Des contractions et ouvertures très rapides du pharynx sont parfois visibles (vidéo à 58 sec. et Fig.1A).
Le pharynx se poursuit par un intestin droit (Fig.5B- In- fausse couleur) qui s’amenuise lentement jusqu’à l’anus, non visible.
La Fig.3B montre à minima 2 oeufs situés latéralement, à hauteur de la partie terminale de l’intestin (In – fausse couleur), dont la taille, variant selon les mouvements de l’individu, est voisine de 10x5µ.

Dimensions :
(?m)=nombre de mesures

Lt = 115,6-122,5µ (4m)
l = 25,6-26,6µ (3m)
largeur tête = 20,8-21,5µ (5m) My=21,0µ (4/5 largeur corps)
largeur cou = 14,5-15,6µ (5m) My=15,0µ (3/5 largeur du corps)
Longueur du céphalion (arc) : 14,2µ
Longueur pharynx : 30,5-32,2µ (6m)
largeur pharynx à mi-longueur : 6,7-7,1µ (3m)
largeur pharynx à sa base : 7,5-9,9µ (3m)
Longueur intestin : 68,0-71µ (3m)
largeur maxi de l’intestin : 11,2µ
L pharynx/L intestin= 0,44
Longueur d’un fourchon avec tube adhésif : 14,7µ
Longueur tube adhésif : 5-5,8µ (5m)
largeur de la fourche à son intersection tronc/fourche : 14,3-15,6µ (5m)

Identification :

Le spécimen fait partie de l’ordre des Chaetonotida2 (page 13/18 ligne 1a) (Présence d’une fourche caudale, porteuse d’une paire de tubes adhésifs, bouche étroite < 0,4 largeur de la tête, pas de pores pharyngiens…).
La possession de 2 paires de touffes céphaliques conduit à la famille de Chaetonotidae (même référence et page, ligne 2a. Cette famille contient 8 genres4 en Europe.
Order CHAETONOTIDA Remane, 1925 [Rao & Clausen, 1970]
Suborder PAUCITUBULATINA d’Hondt, 1971
Family CHAETONOTIDAE Gosse, 1864 (sensu Leasi & Todaro, 2008)
Subfamily CHAETONOTINAE Gosse, 1864 (sensu Kisielewski, 1991

Dans la compilation « FRESHWATER INVERTEBRATES of the Malaysian Region5 » de Catherine M. Yule, Yong Hoi Sen, on peut lire page 140/865, à la clé taxonomique 8 :
«  Écailles dorsales avec un seul bord antérieur et une quille et/ou une épine; écailles ventrales, interciliaires de forme différente de celle des écailles dorsales. Commun ; eau douce, eau saumâtre, eau de mer : épibenthique, périphytique, interstitiel (Fig. 3A,B) ................................ Chaetonotus »

Aucune image digne de ce nom, ne me permet de dire si la forme des écailles ventrales est différente de celle des écailles dorsales.
Si l’on se penche sur des clés antérieures6 datant de 1959, à la clé 17b (p.432/1274) on peut lire : Surface du corps avec écailles et épines……...Chaetonotus Ehr. 1830.
Mais les clés passées sont bien sûr battues en brèche par les nouvelles technologies !

Vu que la plupart des identifications de genres passent par la forme, le nombre des écailles et des épines, et que je n’ai rien à proposer, je vais en tenter Chaetonotus sp. avec un gros point d’interrogation.

Vous pouvez retrouver ci-après, les images non réduites (env. 800Ko) :

Fig.1
Fig.2
Fig.3
Fig.4
Fig.5
Fig.6

Bibliographie :

1 Freshwater Invertebrates of the Malaysian Region Page 134/865 du document.

2 Chave de identificação de Gastrotricha de águas continentais e marinhas do Brasil
André R.S. Garraffoni Thiago Q. Araújo. Lien (page 11/18 à Hipostômio).

3 Gastrotricha of Sweden Biodiversity and Phylogeny Tobias Kånneby

4 Fauna Europaea: Gastrotricha, Maria Balsamo, Jean-Loup d`Hondt, Jacek Kisielewski, M. Antonio Todaro, Paolo Tongiorgi, Loretta Guidi, Paolo Grilli, Yde de Jong (Août 2015)Lien

5 Freshwater Invertebrates of the Malaysian Region] Page 140/865 du document.

6 Fresh-water Biology W.T.Edmonson

----------


Bon week-end à tous,

Amicalement,

Jean Luc
Jean Luc
Lieu : Loire
Microscope : Optiphot
TerraDz42
membre
membre
 
Messages: 169
Inscription: 24 Avr 2020 06:26
Prénom: Jean Luc

Re: Chaetonotus sp. ?

Messagede 6le20 » 20 Nov 2022 07:38

Magnifique sujet traité de main de maitre ! Bravo :D

Les Gastrotriches qui pullulent en mer comme en eau douce sont des animaux à la fois souple et discrets. Ils affectionnes les sédiments sableux (voire graveleux) et prospèrent en chassant entre les grains de sables, on les dit mésopsammiques. Il y a toute une faune dite interstitielle qui prospèrent dans cet habitat, qui comprends à peu près tous les groupes du vivant, y compris des mollusques et des Crustacés.

Encore bravo pour cette présentation pédagogique. :D
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + Paralux L3000 trino pour macro + Diaplan trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 4260
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Chaetonotus sp. ?

Messagede TerraDz42 » 21 Nov 2022 16:37

Bonsoir Sylvain,

Merci pour le compliment et le petit contexte ! ;)

Bonne semaine,

Cordialement,

Jean Luc
Jean Luc
Lieu : Loire
Microscope : Optiphot
TerraDz42
membre
membre
 
Messages: 169
Inscription: 24 Avr 2020 06:26
Prénom: Jean Luc


Retourner vers Protistologie (obs.)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités