Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)


Forum ouvert aux invités. (désactivé provisoirement)


Utlisez cette rubrique pour répondre aux sujets des Collections du forum

---------
N'oubliez pas de placer un lien pointant sur le sujet concerné, merci !
---------
Règles du forum

Forum ouvert aux invités. (désactivé provisoirement)

Utilisez cette rubrique pour répondre aux sujets des Collections (uniquement).
Pour d'autres sujets ouverts aux invités, utilisez le Q/R Divers.

---------
N'oubliez pas de placer un lien pointant sur le sujet concerné, merci !
La forme du titre doit suivre : Titre original , sujet de (auteur)
---------

Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede BT75 » 15 Juin 2017 16:57

Sujet commenté : viewtopic.php?f=108&t=19865

Bonjour,
Article probablement au mauvais endroit ... (voir article de D. Nardin auquel je ne peux pas répondre)
Dimanche dernier, en visite à la Roseraie de l''Haÿ les Roses j'ai eu la très désagréable surprise de constater la destruction à peu près complète de toutes les bordures de buis des planches de la roseraie. On aurait pu penser à l'usage de désherbant par erreur !
Ceci confirme, s'il le fallait, la forte installation du papillon en région parisienne. Mais ceci interroge aussi sérieusement sur la lutte, car un grand panneau à l'entrée de la roseraie annonce un partenariat de la roseraie avec l'INRA. Le résultat n'est pas probant. Il est indiqué que la recherche de buis résistants à la pyrale est en cours ! Je suis dubitatif et très étonné que dans une roseraie de réputation mondiale, gérée par des spécialistes, on n'ait pas essayé une lutte par des moyens "classiques" (il me semble qu'une pulvérisation de bacille BT toutes les 3 semaines, s'il n'éradique pas, au moins contient le parasite)
Pour ma part, je suis également victime de la pyrale en Aquitaine sur deux gros buis, plusieurs fois centenaires. L'an passé, ils ont été sauvés sans dommages grâce à quelques pulvérisations du dit Bacillus thuringiensis et avec l'aide d'une bonne colonie de mésanges bleues et d'une autre de mésanges noires (inhabituelles chez moi en été!). Je n'ai pas constaté de problèmes de toxicité à leur égard, ni du BT ni de la toxine signalée par D. Nardin. D'ailleurs ce début de printemps, les mésanges charbonnières et les bleues étaient à l’œuvre (mais il y avait très peu de chenilles, suite au traitement de la 1ère génération)
Je rentre en Périgord à la fin du mois et peut-être que la désolation se sera installée.
Cordialement
BT75
membre
membre
 
Messages: 96
Inscription: 08 Oct 2016 09:37
Localisation: Paris et Province
Prénom: Jean-François

Re: Pyrale du Buis

Messagede Daniel » 15 Juin 2017 19:32

Bonjour,
le sujet de départ est le suivant en collection:
viewtopic.php?f=108&t=19865#p109842
la rubrique de réponse appropriée est 1-observations Q/R collections.
un administrateur peut déplacer le topic. Mais j'ajoute une première réponse ici. Je pense que les témoignages devraient être nombreux car le phénomène est spectaculaire, effectivement on croirait un passage au défoliant...

Alain (Maraussan) a déja posté en collection un message ou il prône l'usage du Bacille de thuringe

Le témoignage de Jean-François montre l'importance des dégats et un abandon de certains jardiniers devant l'ampleur du phénomène.
Cela correspond aussi à des stratégies différentes selon les cultures:
pour les horticulteurs techniciens, un traitement insecticide peut permettre de sauver les plantations existantes, peu importe la main d'oeuvre, le cout et les effets secondaires éventuels sur l'environnement.
pour les écologues théoriciens, un insecticide, mème biodégradable comme le BT, a un impact sur d'autres maillons des écosystèmes parmi les arthropodes et reste une intervention humaine, ils cherchent à privilégier une action plus "naturelle" et plus durable avec de la lutte biologique ou la sélection de variétés résistantes, mais le résultat n'est pas garanti et en tout cas, c'est à plus long terme.

La toxine venant des buis et limitant l’appétit des oiseaux est une hypothèse que j'ai lue dans plusieurs pages sur cette chenille. C'est une bonne nouvelle qu'il y ait avec les mésanges des prédateurs de cette chenille. Cela laisse espérer des équilibres avec éventuellement des fluctuations de populations. Par exemple les pullulations occasionnelles de bombyx ou de tordeuses du chêne entrainent très rapidement un développement de populations de calosomes...

Je suis curieux de l'évolution des buis du Périgord ou d'ailleurs.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 4867
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Pyrale du Buis

Messagede Bernard-J » 15 Juin 2017 19:54

Bonsoir,
Merci pour ces infos. Cette pyrale nous vient de Chine. Je n'étais pas très au courant et j'ai cherché l'état pour la Suisse. Voici un article qui pourrait vous intéresser:
http://www.jura.ch/Htdocs/Files/v/14288.pdf
et un site de l'INRA
http://ephytia.inra.fr/fr/C/21270/Agiir-Cycle-de-vie
Pourquoi n'y-a t-il pas un développement de prédateur naturel depuis ces 10 ans d'infestations? Les Buis indigènes seraient-ils plus résistants ?
Bernard-J
membre
membre
 
Messages: 548
Inscription: 01 Mar 2014 16:45
Localisation: Suisse
Prénom: Bernard

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede BINO-BONI » 15 Juin 2017 23:34

La grande idée du MHN est d'attendre l'apparition de prédateurs naturels qui permettront d'atteindre un équilibre !!! C'est la théorie "de l''équilibriste qui va se casser la figure".
Primo, il n'est pas évident qu'un prédateur "naturel" s'installe chez nous de sa propre volonté.
Secundo: Introduire un hyper parasite présente toujours des risques comme celui de voir ce charment auxiliaire se retourner contre d'autres populations pas forcément nuisibles.
Tertio: Les méthodes de lutte biologiques (et le BT en est une), comme toutes les méthodes de luttes, sont délicates d'emploi.

Quant à dire que "l'intervention humaine" perturbe le milieu, si on avait attendu les MHN pour lutter contre les grandes maladies qui nous pourrissent la vie (mildiou, Oiïdium ou Flavescence dorée de la vigne, il y a belle lurette que la culture de la vigne serait abandonnée chez nous.

Le MHN c'est bien, mais de grâce laissons ces théoriciens de la nature dans les caves du musée!
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2277
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede 6le20 » 16 Juin 2017 08:39

Merci Daniel pour ce sujet bien documenté.

Je n'ai pas encore vu de Buis déshabillés par chez moi. Je vais y devenir attentif.
Amicalement

Sylvain
Bestiolomane-plantophile



Bino Olympus SZIII + CAM 5 mg et Micro Paralux L3000 trino + Panasonic G5
Avatar de l’utilisateur
6le20
membre
membre
 
Messages: 2124
Inscription: 04 Aoû 2015 15:34
Localisation: Corbières
Prénom: Sylvain

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede Hervé » 16 Juin 2017 16:35

Bonjour,
J'habite la région bordelaise (eysines) et l'année dernière mes trois buis ont étés attaqués, deux sont repartis après une coupe très sévère le troisième est mort. Curieusement j'ai un autre buis dans le jardin de devant au nord qui n'a pas subi de dégat.
Cordialement
Hervé
Hervé
membre
membre
 
Messages: 90
Inscription: 07 Mar 2014 11:49
Prénom: hervé
Skype: herve klein

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede BINO-BONI » 16 Juin 2017 20:02

Hervé a écrit:Bonjour,
JCurieusement j'ai un autre buis dans le jardin de devant au nord qui n'a pas subi de dégat.
Cordialement
Hervé


S'agit-il de la même variété que les autres?
Il a pu passer à travers de l'attaque généralisée ou il est peut-être sujet à une forme de résistance qu'il serait intéressant de suivre cette année et les années suivantes.
BINO-BONI
membre
membre
 
Messages: 2277
Inscription: 21 Juin 2012 23:19
Prénom: Jean Claude

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede speculoos » 17 Juin 2017 13:00

une question plutôt triviale à propos du dernier post de Daniel

Dans la haie décrite, as-tu perçu une odeur similaire à celle de certains buis à ce moment de la journée ( en gros est-ce que ça sent la pisse de chat ) ?
speculoos
membre
membre
 
Messages: 718
Inscription: 14 Jan 2011 19:11
Localisation: Nancy - Gourin
Prénom: Didier

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede Daniel » 18 Juin 2017 09:03

Je n'ai pas l'impression que l'odeur des arbustes soit le facteur déterminant pour la concentration de pyrales vers ma haie.
Les arbustes ne me semblent pas avoir d'odeur rappelant celle du buis ou la pisse de chat.
Il peut y avoir des chats de passage sur mon terrain. Mais leur présence n'est pas très grande.

Par contre, la haie est un peu en contrebas et il y a devant elle un espace protégé du vent.
J'aurais plutôt l'hypothèse d'un espace peu venté pour expliquer la concentration de pyrales posée à ce niveau.

Les pyrales volètent en effet un peu partout le matin et en fin d'après midi. Comme mon terrain est sans buis, elles ne se sont pas développées dessus, mais il y a des buis dans un rayon de 500m dans la garrigue. Malheureusement, c'est difficilement parcourable pour rechercher des buis atteints et évaluer les capacités de vol des pyrales.
Daniel Nardin
sites: perso, microscopie , plongée Egypte et Réunion, orchidées du Doubs
matériel micro/macro/photo principal: microscopes Olympus BH, stéréomicroscope Nikon SMZ, reflex Nikon (D800 actuellement) +105macro, soufflet... , hybride Sony nex7 ...
Avatar de l’utilisateur
Daniel
membre
membre
 
Messages: 4867
Inscription: 27 Sep 2007 10:33
Localisation: Privas (Ardèche, France)
Prénom: Daniel

Re: Pyrale du Buis ( sujet de Daniel)

Messagede BT75 » 28 Juin 2017 10:39

Bonjour,
Comme indiqué dans un message précédent, je viens de retourner en Périgord. Mes deux gros buis n'ont pas subi les dégâts de la pyrale.
Je les avais traités au BT courant avril (avec difficulté, au regard de leur taille : grimpé sur une échelle en utilisant le vent pour essayer d'atteindre les parties les plus hautes)
J'ai décelé quelques chenilles, mais vraiment très peu, surtout en partie basse, au ras du sol, sur un des deux buis.
Je ne sais si je dois ce succès (peut-être éphémère) au seul traitement ou si les mésanges, toujours très actives, n'ont pas aidé.
En tout cas, dès que les pluies de cette semaine vont être calmées je vais procéder à un nouveau traitement pour contenir, si possible, la 2ème génération de pyrales en juillet, en espérant qu'elles ne vont pas développer une résistance au BT !
Cordialement
BT75
membre
membre
 
Messages: 96
Inscription: 08 Oct 2016 09:37
Localisation: Paris et Province
Prénom: Jean-François

Suivante

Retourner vers Q/R Collections

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités