Page 1 sur 1

Lytta vesicatoria (L.) 1758

MessagePosté: 14 Mai 2019 11:24
de Gérard-Breton
Bonjour,

Historiquement, les aphrodisiaques se répartissent en plusieurs catégories. Ceux dont l'action est fantasmée parce que le producteur peut ressembler (de près ou de loin !) à un phallus, comme les holothuries, certains rhizomes, etc. Inutile de dire que l'action aphrodisiaque réelle est nulle. Mais dans ce domaine d'activité, il ne faut pas non plus sous-estimer l'aspect placebo !
D’autres ont une action pharmacodynamique avérée. C'est le cas de la Mouche d'Espagne, ou Cantharide officinale Lytta vesicatoria (Linnaeus 1758), dont la substance active est la cantharidine.

Cet ancêtre du Viagra ® est en fait un puissant irritant de l’urètre, et une irritation de l’urètre peut entraîner une érection, ou, chez la femme, une augmentation de la libido. En somme, la cantharidine agit comme la capsaïcine, le principe actif du piment.
Inutile de préciser que les effets secondaires aussi bien de la cantharidine que de la capsaïcine ne sont pas anodins…

Voici donc l’adulte de la Cantharide officinale, repéré parce qu’il se trouvait sur un poteau blanc et gris d’un bord de route du sud de la Sarthe, alors que – le sot – il eût été bien mieux camouflé sur une feuille verte, ce qui ne manquait certes pas dans les environs !

L-027-Lytta vesicatoria (Linnaeus1758)-La Grollerie 72 Chenu 060519.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-027-Lytta vesicatoria (Linnaeus1758)-La Grollerie 72 Chenu 060519.jpg (179.28 Kio) Vu 130 fois


Cordialement

Gérard Breton