Page 1 sur 1

Tropinota hirta (Poda, 1761), cétoine velue

MessagePosté: 13 Avr 2019 21:00
de Gérard-Breton
Bonsoir à tous,

Hier soir, sur un appui de fenêtre, dans le sud de la Sarthe, était posée cette cétoine noire, sans reflets métalliques, bien velue, Tropinota hirta (Poda, 1761) [= Epicometis hirta]. La bête mesurait environ 1 cm de longueur, était remarquablement indolente, plus prompte à "faire le mort" qu'à se sauver. Ce qui m'a laissé le temps d'aller chercher mon TG5 pour bénéficier de sa fonction stacking automatique en macro.

Voici deux photos de cette cétoine, qui ne semble pas encore répertoriée en Sarthe par l'INPN.

L-04 Tropinota hirta (Poda,1761)  Cetoniidae Chenu 120419.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-04 Tropinota hirta (Poda,1761) Cetoniidae Chenu 120419.jpg (164.23 Kio) Vu 678 fois


L-08 Tropinota hirta (Poda,1761)  Cetoniidae Chenu 120419.jpg
Exif et Meta MicroCartouche L-08 Tropinota hirta (Poda,1761) Cetoniidae Chenu 120419.jpg (165.23 Kio) Vu 678 fois


L'adulte se nourrit de fleurs, dont des fleurs cultivées (et fleurs d'arbres fruitiers) et est donc considéré comme nuisible, bien qu'il puisse participer à la pollinisation. La larve n'est pas nuisible.

Cordialement

Gérard Breton

Re: Tropinota hirta (Poda, 1761), cétoine velue

MessagePosté: 14 Avr 2019 10:27
de BINO-BONI
Gérard-Breton a écrit:L'adulte se nourrit de fleurs, dont des fleurs cultivées (et fleurs d'arbres fruitiers) et est donc considéré comme nuisible, bien qu'il puisse participer à la pollinisation. La larve n'est pas nuisible.


Se nourrit de fleurs ou de pollen??

Re: Tropinota hirta (Poda, 1761), cétoine velue

MessagePosté: 14 Avr 2019 10:48
de Gérard-Breton
Bonjour Jean-Claude, tous,

Eh bien Jean Claude, je ne sais pas. Mon coléo n'était pas sur le Chinery, j'ai donc cherché sur la toile. Après identification, j'ai cherché à en savoir un peu plus sur la bête, j'ai consulté des sites qui se répétaient mutuellement, et disaient que ce coléo mangeait des fleurs... Je n'en sais hélas pas plus. Je n'ai même pas pu vérifier directement car il était en quasi-léthargie sur un appui de fenêtre, ce qui ne facilite pas l'étude du comportement alimentaire.

Cordialement

Gérard Breton

Re: Tropinota hirta (Poda, 1761), cétoine velue

MessagePosté: 14 Avr 2019 11:11
de BINO-BONI
Gérard-Breton a écrit:Bonjour Jean-Claude, tous,

Eh bien Jean Claude, je ne sais pas. Mon coléo n'était pas sur le Chinery, j'ai donc cherché sur la toile. Après identification, j'ai cherché à en savoir un peu plus sur la bête, j'ai consulté des sites qui se répétaient mutuellement, et disaient que ce coléo mangeait des fleurs... Je n'en sais hélas pas plus. Je n'ai même pas pu vérifier directement car il était en quasi-léthargie sur un appui de fenêtre, ce qui ne facilite pas l'étude du comportement alimentaire.
Cordialement
Gérard Breton


Je pense qu'il doit plutôt se nourrir de pollen, ce qui le rendrait pas plus nocif que les abeilles ou les bourdons, mais encore faudrait-il le vérifier. Il suffirait de le poser sur une fleur d'arbre fruitier ou d'arbustes de jardin qui attire les pollinisateurs, et d'observer le comportement et le devenir de la fleur après l'avoir marquée (la fleur) pour en avoir la confirmation.

Re: Tropinota hirta (Poda, 1761), cétoine velue

MessagePosté: 14 Avr 2019 11:41
de YVES50
Bonjour Gérard,

Selon PAULIAN & BAURAUD, 1982 / Faune des Coléoptères de France : Lucanoidea et Scarabaeoïdea /Tropinota hirta apparaît dès la mi-mars, sort à partir de 10h du matin, en plein soleil, se pose sur les fleurs : Viburnum, Genista, Taraxacum, Ranunculus, Plantago, Iris pseudacorus, Asphodelus. Recherche tous les organes végétaux riches en sucre et peut attaquer les bourgeons.

G. du CHATENET, 1990 /Guide des Coléoptères d'Europe / ajoute sur les fleurs les plus diverses, chardons et marguerites... mais sans préciser le régime alimentaire.

Re: Tropinota hirta (Poda, 1761), cétoine velue

MessagePosté: 14 Avr 2019 11:51
de YVES50
Bon, je me suis souvenu en rangeant les faunes que j'avais aussi cela :

R. PAULIAN, 1959 / Faune de France 63 : Coléoptères Scarabéidés

Outre ce qu'il écrivait des années plus tard PAULIAN précisait alors :
"Peut causer de sérieux dégâts aux fleurs de Pirus et de Rosa. La larve vit dans les débris végétaux, les racines, etc."

C'est tout ce que j'ai pour les Scarabéoïdes. :)